The Blind Ring.

Avis sur Spring Breakers

Avatar MarlBourreau
Critique publiée par le

Une fois n'est pas coutume, je me suis encore planté de film. Je pensais lancer le film de S. Coppola mettant en scène des ados violant la loi... Bon, pour ma défense cette fois j'étais pas trop trop loin de la vérité puisque Spring Breakers raconte l'histoire de quatre étudiantes californiennes qui violent la loi pour financer leur défonce estivale à Cancoun où elles vont à nouveau bafouer la loi et finir en zonzon. Un malfrat local du nom d'Alien va payer les cautions et les entraîner d'avantage dans les affres du vice.

Dès le début j'ai été attaqué par un montage clipesque made in MTV à base de boobs et de culs huilés et là j'ai percuté que mes pérégrinations dans la filmo' de Sofia Coppola étaient remises à plus tard. En soi ce n'est pas gênant. En tout cas ça l'est beaucoup moins que le clip racoleur du début qui n'a eu de cesse de revenir à la charge pendant tout le film. Une horreur dépourvue d'intérêt puisque ça n'apporte strictement rien au film.

Mais le montage (que j'estime foiré) ne s'arrête pas là. Le réalisateur y insère rapidement des flashbacks, des flashforwards voire des flashs gordon mon cul au premier venu avec les quatre cocaï...euh héroïnes issues à l'origine de productions Disney. Personnellement je n'en connaissais aucune des quatre et pour être honnête je les ai déjà oubliées tant j'ai trouvé leur jeu d'actrice sans relief. Reste le xenomorfle des dents, Alien, interprété par James Franco qui s'en sort plutôt bien.

Que le scénario ne vaille pas grand chose est une chose mais là où ça me gêne c'est que je n'ai pas saisi la morale de ce film. En gros, ce Spring Break ayant pour but de couper ces étudiantes de la routine et de la réalité leur a ouvert les yeux sur les vraies valeurs de la vie. WUUUT ??? Ayant eu une jeunesse assez boarderline et pétrie de vices (qui m'habitent pour la plupart encore) ce propos m'en a touché une sans frôler l'autre. A lire certaines critiques élogieuses sur ce film il semblerait que je sois passé à coté d'un message subversif mais franchement je ne pense pas. J'ai juste trouvé ça mauvais. C'est un mauvais film sur les vices, c'est un mauvais film sur le passage à l'âge adulte et dans l'ensemble, à mes yeux, c'est un mauvais film, tout court.

Après il y a quand même quelques éléments à sauver. Je l'ai déjà dit mais il y a James Franco. Je ne parle pas de son personnage sans intérêt mais de sa transformation physique qui le laisse méconnaissable au point que je ne l'ai pas reconnu (mais faut dire aussi que je ne suis pas physionomiste). Au début il y a aussi un plan séquence très bien foutu qui m'a (faussement) fait espérer que le film avait du potentiel. Ensuite si on fait abstractions des images sur les seins et les culs il y a quelques plans de très grande qualité mis en valeur par une photo saturée très soignée. Certains environnements deviennent alors habités par une sorte d'aura surréaliste que j'ai trouvée du plus bel effet. Enfin, les décors naturels paradisiaques sont propices à l'évasion et donnent foutrement envie d'aller siroter un cocktail, douille à la main, sur la côte en admirant un coucher de soleil comme on en voit pas par chez moi. Oui, je suis citadin.

Mais pour moi, en dehors du paragraphe précédent, il n'y a rien d'autre à sauver. Ce n'est pas parce que c'est un film indépendant qu'on doit tout lui excuser. A la rigueur si vous connaissez les actrices Disney du film et que vous voulez les voir casser leur image vous pouvez y jeter un oeil mais ça sera à vos risques et périls. A titre personnel je me suis bien fait Mickey.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 630 fois
18 apprécient · 4 n'apprécient pas

MarlBourreau a ajouté ce film à 1 liste Spring Breakers

Autres actions de MarlBourreau Spring Breakers