Un nanar qui a bien mérité son statut d'œuvre culte, par tant de naïvetés et autres idioties interst

Avis sur Star Crash, le choc des étoiles

Avatar RENGER
Critique publiée par le

Si on devait résumer en quelques mots Star Crash - Le Choc des étoiles (1978), il suffirait de dire que nous avons affaire à un "Star Wars du pauvre". Luigi Cozzi n'a visiblement pas eu peur du ridicule en réalisant (ou plagiant ?) son film au budget dérisoire et ce, seulement un an après la sortie du célèbre film de George Lucas : La Guerre des étoiles (1977). En résulte au final, une pâle copie, un "space opera" incompréhensible où il est question d'une guerre des étoiles (comme c'est original), entre le diabolique Comte Zarth Arn qui s'oppose à l'Empereur des étoiles. Le fils de ce dernier ayant disparu, l'Empereur fait appel à deux contrebandiers de renom, à savoir Stella Star & Akton, tous deux seront aidé par un policier spatial et un robot (doté d'un humour consternant).
Le faible budget alloué au film oblige le réalisateur italien a rogner sur tout ce qu'il peut, le tournage se résume donc à des maquettes colorées, à réutiliser un maximum de fois le même plan (de vaisseaux spatiaux) afin de faire croire aux spectateurs qu'il a véritablement affaire à une flotte spatiale, excessivement kitch tant au niveau des SFX qu'au niveau des décors, costumes et autres accessoires, sans parler des séquences en stop-motion nous rappelant l'une des plus célèbres séquences de Jason et les Argonautes (1963), à croire que les techniques de trucages n'aurait pas évolué entre-temps. Quant aux interprétations, là aussi c'est catastrophique, entre Marjoe Gortner (mémorable capillairement parlant !) et sa coéquipière Caroline Munro (affublé d'un bikini pseudo-futuriste, elle passe son temps à ne jouer que sur une seule et même expression du visage, autant vous dire que sur 90 minutes, on est pas près de l'oublier). Ajoutez à cela Joe Spinell qui nous aura bien fait rire avec sa prestation du soit disant diabolique Zarth Arn, on en vient même à se demander ce que vient faire ici Christopher Plummer qui incarne L'Empereur (il donne clairement l'impression de s'ennuyer ferme, ce qui à le don d'être hilarant), enfin, n'oublions pas l'un des meilleurs du film, David Hasselhoff (25 ans lors du tournage) qui démarrait alors sa carrière d'acteur et qui ici, se limitera à quelques expressions faciales et à de rares lignes de dialogues, mais sa seule présence à l'écran suffit pour déclencher quelques fous-rires dans l'assemblée.
Pour la petite anecdote Star Crash - Le Choc des étoiles (1978) a été produit par des français, dont Patrick Wachsberger (fondateur de Summit Entertainment à qui on doit notamment la franchise à succès "Twilight") ! Un nanar qui a bien mérité son statut d'œuvre culte, par tant de naïvetés et autres idioties interstellaires.

http://qr.net/ivn

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 619 fois
3 apprécient

RENGER a ajouté ce film à 2 listes Star Crash, le choc des étoiles

Autres actions de RENGER Star Crash, le choc des étoiles