A vouloir plaire à tous, on se loupe dans les grandes largeurs, tel est la synthèse de cette épilogu

Avis sur Star Wars - L'Ascension de Skywalker

Avatar Rémy Fiers
Critique publiée par le

Et bien le dernier volet de la nouvelle trilogie de l’univers initié par George Lucas il y a quarante ans est clairement un pétard mouillé ! Contrairement à la trilogie précédente qui s’améliorait à chaque épisode, terminant avec l’excellent « La Revanche des Sith », « L’Ascension de Skywalker » est une grosse déception symptomatique de ce que l’empire Disney peut faire de pire. Et contrairement à ce qu’ils ont su faire avec le dernier volet des « Avengers », c’est-à-dire une recette magique permettant de satisfaire (presque) tout le monde, ils se vautrent – même si le mot est fort – copieusement cette fois. Ici, la firme aux grandes oreilles a très certainement été effrayée et perturbée par l’accueil clivant reçu par « Les Derniers Jedi », qui était pourtant le plus osé et original de la trilogie (et personnellement le meilleur de cette nouvelle cuvée). Elle a donc rappelé J. J. Abrahms, honnête faiseur du premier qui a relancé la machine et fan de la première heure, pour se rassurer, limiter la colère des fans et effectuer le job. Mais force est de constater que du scénario (pas toujours cohérent, ni même passionnant) à la réalisation (qui manque d’âme et de panache), même lui n’a pas su répondre aux attentes. Et il tombe même dans le mauvais travers du fan service en veux-tu, en voilà, en dépit du bon sens.

La morale qui ressortira de ce dernier (?) épisode voulu comme une conclusion ? En voulant satisfaire tout le monde, du fan de la première heure au novice, des enfants aux adultes, du passionné au récalcitrant, des demoiselles à ces messieurs, le réalisateur s’est emmêlé les pinceaux et nous livre un film lisse et formaté (pour ne pas dire bâclé ?) qui plaira peut-être aux inconditionnels et aux garants de la mauvaise foi mais en décevra beaucoup si ce n’est la majorité. Plaire à tout le monde, c’est aussi prendre le risque de ne plus plaire à personne. Dès le départ, on est plongé dans une histoire qui a du mal à recoller les morceaux et après les aventures et rebondissements en chaîne du précédent épisode, on a l’impression que ce dernier opus fait traîner sur deux heures une histoire qui aurait demandé une heure de traitement en moins. Car, au final, « L’Ascension de Skywalker » ne raconte pas grand-chose et LE grand rebondissement de l’histoire est, au choix, téléphoné ou complètement idiot.

Passons au traitement des personnages qui n’évolue pas d’un iota quand certains sont clairement mis de côté alors qu’ils étaient introduits dans le second dans le but d’être développés dans celui-ci comme Rose par exemple. Quant à Poe et Finn, ils apparaissent tellement inutiles ici que leurs rôles dans cet épisode auraient pu être compilés en un seul. Ne parlons pas des mondes et planètes visités, ils sont banals et ne laisseront aucune empreinte dans les mémoires, que ce soit au niveau de ce qui s’y passe que sur le pan visuel (on retiendra juste le repère Sith final et les galeries souterraines où se terre un serpent géant avec lequel l’affrontement est tristement avorté). Et pour couronner le tout, la bataille finale ne développe aucun sens épique ; jamais notre cœur et notre esprit ne vibrent pour cet univers pourtant vénéré. Heureusement, le charisme de Daisy Ridley et surtout d’Adam Driver sauvent les meubles et les droïdes font le boulot niveau humour bien aidés par une nouvelle petite créature qui les réparent. Accordons également à J. J. Abrahms son sens du rythme et quelques jolis plans, laissant augurer de ce qu’aurait pu être ce long-métrage sans l’omnipotence de producteurs frileux et désireux de rentrer dans le rang. A la sortie de la salle, on se laisse d’un côté à espérer que ce soit le dernier mais en même temps qu’un nouvel épisode vienne rattraper ce blockbuster sans âme, anonyme et oubliable qui pourrait se ranger à côté de « La Menace fantôme ». C’est dire !

Plus de critiques cinéma sur ma page Facebook Ciné Ma Passion.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 194 fois
1 apprécie

Autres actions de Rémy Fiers Star Wars - L'Ascension de Skywalker