Tous Azimuts.

Avis sur Star Wars : Le Réveil de la Force

Avatar Minouche_Odin
Critique publiée par le

Ce sont les mots qui me viennent en tête tout de suite concernant ce dernier Star Wars...
On va faire un bref aperçu sans spoiler.

Aujourd'hui, mercredi 16 Décembre 2015 se produisait un événement important dans la vie de nombreux fans de SF et/ou Space Opera... la sortie tant attendue de "Star Wars épisode 7 : le réveil de la force".
Alors déjà, il faut savoir que j'ai été bercé par la première trilogie, les épisodes 4-5-6 ont marqué mon enfance et comme beaucoup de personnes de ma génération, j'ai bien du voir sans exagérer 100 fois chacun des 3 premiers films sortis de la saga. Donc fatalement, dès que j'entends parler de la série, en bon gros fan (un peu extrême parfois), je rentre dans la discussion. Donc dès qu'on parle de Star Wars, forcément, j'ai un avis, bon ou mauvais.

Et comme beaucoup d'autres, j'ai attend ce dernier opus, j'ai été triste et inquiet au début de lire que G. Lucas avait revendu à Disney etc...

Donc avant de parler du 7 directement, il est impératif de revenir sur les sorties des différents épisodes de ce que l'on appelle la "prélogie" (pour les néophytes, ce sont les épisodes 1-2-3 avec Ewan Mc Gregor etc.).

Lorsqu'en 1999 sort l'épisode 1, on est tous comme des dingues.
Enfin on va apprendre l'enfance de Anakin, comment il deviendra Dark Vador, ce qui s'est passé avant l'arrivée de Luke sur nos écran...
Une vraie histoire, avant l'Histoire en somme.
Suivront deux opus où l'histoire se tournera complètement vers Anakin, l'affaiblissement de la force, la chute du sénat, la montée de l'empire etc...

Ces trois épisodes ont beaucoup été critiqués, par moi et d'autres, pour de nombreuses raisons. Mais il faut rendre à César ce qui lui appartient : ils avaient la une justesse dans la globalité du scénario 1-2-3 / 4-5-6 :
-> On découvre que les Jedi sont un ordre au service d'une république galactique dirigée par des lois, avec un sénat.
-> On découvre les premiers Héros, qui évolueront au cours des 6 épisodes.
-> La république tombe, au profit de l'empire et d'un empereur anciennement membre, puis président du sénat.
-> On découvre la différence entre "force lumineuse", et "côté obscur de la force".

Cette prélogie avait le mérite de tout de suite nous raconter autre chose, pour arriver à un final que l'on connaissait déjà. On la regardait donc avec l'appréhension de "qui est qui" / "comment en arriveront-ils là".

Ce qui n'est pas le cas cette fois.
Le film que je viens de voir n'a pas cette petite lueur de la prélogie.
On s'explique en quelques lignes.
Si vous voulez lire les spoilers, ouvrez-les, sinon, n'y touchez pas.

1er constat évident :
"Star Wars Ep. VII : Le réveil de la force" est magnifique. Les décors sont somptueux, la 3D est magique, l'animation est à tomber à la renverse, le compositing, le travail sur le mate painting est absolument superbe, on sent tout de suite qu'il y a à la fois du budget, et des compétences à la pointe qui gèrent leurs scènes au poil.
Chapeau bas, les artistes.

2ème constat :
J.J. Abrams a su moduler un scénario qui "passe", en utilisant des choses, que nous connaissons. Il ne tombe pas dans le fan service bidon et tant redouté des fans, il apporte quelques petites choses intéressantes, mais il n'est pas l'homme de la situation, et dire que c'est entièrement sa faute serait lui jeter bien trop de pierres.
Le scénario part dans tous les sens. On veut nous raconter un milliard de choses, mais on approfondit rien, on laisse en suspens la plupart de ce qui se dit, comme ça.

3ème constat :
Le réchauffé, c'est jamais bon, et ce Star Wars 7 a des arrières goûts de tarte Flammekueche Picard de la veille, passée au micro-onde.
Le souci étant qu'à la base, l'histoire est terminée. Dark Vador est mort, l'empereur aussi avec l'empire, les rebelles ont gagné avec les Ewoks et tout le monde est content.
Donc fatalement, quand on part de rien, avec les méchants morts, et les héros d'antan trop vieux pour vraiment faire l'action principale du film.... comment dire que c'est compliqué.

Du coup, on prend un crayon, et on écrit ce qu'il se passe (enfin plus précisément on reprend ce qui a déjà été écrit).
On découvre donc de nouveaux personnages, certains deviennent immédiatement attachants, d'autres moins. La trame est gérée convenablement, même si J.J. Abrams a une manie à passer, comme dans une série, d'un truc à l'autre sans prévenir.
Mais voilà.

Au bout de 30-40min de film, on comprend vite que le scénario n'est rien d'autre qu'une transposition de l'épisode IV : "un nouvel espoir".

-> Des plans sont dans la nature, et doivent retourner aux rebelles dans un Droïde (...)
-> On se retrouve sur un planète genre Tatooine (désert & co.) avec une meuf qui vit de la revente de déchets
-> Elle se fait enrôler
-> Les méchants cherchent les plans

(ouais sauf que là tout le monde cherchent des plans de l'emplacement de Luke, qui est caché comme un couillon à l'autre bout de la galaxie alors que c'est la mierdasse partout, lui s'en moque, il ermite seul dans son coin et boude sur une montagne).

-> Le souci, c'est qu'on sait pas vraiment pourquoi tout le monde cherche Luke...
-> Les rebelles sont complètement obnubilés par la recherche de ce qui est pour eux leur seule chance, alors que clairement il a l'air de s'en foutre royalement, les méchants le cherchent aussi, mais on sait pas pourquoi... Et tout ce beau monde se fout sur la trogne comme si c'était THE réponse le Luke...
Mais lui, il ermite, il s'en fiche.

-> Alors du coup les méchants pour être encore plus méchants, bah ils construisent une "Star Killer" (lol) plus grosse que la "Death Star" des épisodes 4-5-6, parce qu'ils doivent surement se dire que ce sera mieux et plus imposants...
-> Malheureusement à la fin les rebelles la font sauter comme la première, de la même façon, et on comprend un truc sur les méchants : ils ne sont décidément pas comme les Chavaliers du Zodiaque : la même attaque chez eux, ça fonctionne très bien deux fois, et ils n'apprennent rien -mauvais élèves jusqu'au bout les gars...

ça va là ? Vous le sentez le réchauffé ?

Non, alors il faut que je parle du fils de Han et Leïa, honteusement du côté obscur, minable utilisateur de la force (au début impressionnant, et puis finalement pas du tout.) qui bute son père à la fin, se fait défoncer par Rey (la nana qui déchire tout du long, dans toutes les situations)
Ce même mec, n'est pas vraiment encore pleinement du côté obscur, il "hésite encore" - un peu comme Anakin....

Beaucoup de similitudes entre les deux films font regretter une chose primordiale : que les scénaristes n'aient pas poussé la chose réellement, qu'ils n'aient pas commencé à raconter réellement une AUTRE histoire, plutôt que de continuer une saga qui dors et déjà était finie...
POURQUOI ..... ?

Niveau Action, on ne peut absolument rien reprocher au film. Du début à la fin, ça canarde, ça tourne, ça blaste, ça crie, ça explose etc.... très peu de moment d'accalmie, on transite rapidement vers une baston quelconque, un autre lieu etc.

S'il fallait résumer le film en deux mots : Tous Azimuts.
On veut nous raconter trop de choses à la fois, si bien qu'on s'y perd, que ça en devient décousu, et que de nombreuses incohérences, phases totalement téléphonées ou situations ridicules s'en ressentent.

La fin/....... arrive brutalement, comme la mort de Han, comme sa rencontre avec son fils, comme l'explosion de la base etc....

Il fallait boucler le film, alors on a bâcler la fin. On reste sur un sentiment de "il fallait faire tout ça, en deux films", mais genre tranquillement. Pour expliquer mieux ce "réveil de la force", pour raconter l'après "Retour du Jedi".

Voilà.
Un semi échec. Relevé par la photo, par la musique de J. Williams (même s'il s'est pas foulé pour certains thèmes, et on est loin, très très loin du gros thème "Duel of Fates" qu'il nous avait pondu sur la Prélogie... qu'un des thème ressemble étrangement à celui de Hook.

Allez le voir, pour vous faire une idée, il y a du bon, mais pas mal de moyen, et un peu de mauvais quand même.

J'ai rit quand le fiston retire son casque franchement... Il n'a pas du tout la tête de l'emploi.

ps : si vous allez voir la VF, n'écoutez pas parler C3PO, L'intonation est une catastrophe.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 968 fois
2 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Minouche_Odin Star Wars : Le Réveil de la Force