Les raccourcis de la Force

Avis sur Star Wars : Le Réveil de la Force

Avatar LeKent
Critique publiée par le

Je ne vais pas y aller par quatre chemins, le dernier Star Wars est une demi-réussite. Il y aura donc ceux qui verront le verre à moitié plein et les autres, les grands déçus, dont l'espoir sera victime du marketing et de l'expertise de J.J. Abrams pour la communication. Ce qui m’amène à poser cette question : qu’attendions nous finalement de cet épisode ? Ne pas reproduire la catastrophe de la prélogie ? Retrouvez l’envie d’avoir envie ? Revoir les figures héroïques d’antan ? Créer un nouveau souffle, un nouvel espoir pour la communauté de fan et les autres.
Les bons points se résument assez rapidement, le charisme d'un Ford vieillissant, plus fragile que jamais ; la modernité de la photographie ; le plaisir de retrouver ce si plaisant univers et l’enthousiasme des jeunes recrues avec une mention spéciale à l’actrice Daisy Riley. Et cela suffit à faire du film une demi-réussite !
Le reste est à l’image du Faucon Millenium. Volé à son véritable propriétaire, passé de mains en mains et modifié de multiple fois, il parvient à décoller avec panache mais rase les dunes en permanence, prends des raccourcis douteux et ne parvient pas à égaler la légende. Les poids qui l’alourdissent, les voilà :
- le reboot Disney. Le film démarre avec la fanfare habituelle (premier sourire) et très vite le texte défile sous nos yeux. Petit malaise, le prologue semble écrit pour un enfant par un enfant. Le préambule est d'une simplicité déconcertante, à l'image du film... On découvre bien malgré nous que non seulement l'univers étendu est supprimé (ce que je peux comprendre) mais que la mythologie Star Wars l’est tout autant. Sans spoiler, le traitement réservé à Coruscent (qui j'imagine doit symboliser la prélogie) est déconcertant.
- ce qui m'amène au 2e point, le reboot tout court. Et là il faut imaginer les réunions entre scénaristes et direction pour bien comprendre le résultat. Leur but, plaire aux fans. Leurs solutions, supprimer toute mention de la prélogie et être le plus fidèle possible au premier Star Wars, l'authentique. Force est de constater que cela a été pris aux mots tellement le film est une copie du premier, en tout point.
- 3e points, le reboot Abrams. A l'instar de ces précédents films, l'attente était grande. Super8 devait être l'hommage à la grande époque de Spielberg, Star Trek devait faire rentrer la saga dans une nouvelle ère ; et sans manquer totalement leurs cibles, ces films sont d'une grande vacuité, donnant toujours le sentiment que les enjeux étaient artificiellement élevés. Le Réveil de la Force ne déroge pas à la règle.
Le hic, c’est que l’on n’en a toujours pas fini avec les problèmes !
- Les méchants sont nuls. Le premier ordre, ersatz de l’Empire, est une menace gigantissime qui rase les systèmes solaires en 30 min top chrono, juste le temps qu’il faut pour faire cuire des pommes de terre vapeur. Guidé par le Grand Schnok (grand au sens propre du terme) qui est ni plus ni moins que l’empereur Palpatine avec la tronche de l’orc du Hobbit, l’empire va être très très méchant et surtout très très bête. Sans vouloir spoiler, moi je serai eux, je commencerai à réfléchir à l’intérêt de construire des étoiles de la mort ! Enfin j’imagine qu’ils ont un bon assureur.
- Le scénario est nul. Dans la lignée du dernier Jurrassic World ou Godzilla, le scénariste soit prends le public pour des idiots finis, soit est extrêmement paresseux. Les raccourcis sont légions, les deux ex machina un art de vivre ; on attaque la flotte impériale avec 6 X-Wings et on se dit que ça va passer tranquillou.
Comment peut-on respecter un film qui ne se respecte pas lui même ?
Alors on essaie de pardonner tout ça, en se disant que ce sont des erreurs de jeunesse et on se raccroche aux bonnes choses. Le duo Han / Chewie nous manquait quand même sacrément et diantre que Luke à la grande classe !!!
PS : On pourrait prendre dés aujourd'hui les paris que Disney va involontairement réhabiliter la prélogie ! Pour moi, avec la Menace Fantôme George Lucas révolutionnait pour la seconde fois de sa carrière le monde des blockbusters et bien que ses films soient ponctués de faute de goût (c'est pas parce on peut le faire qu'il faut le faire) il y avait aussi beaucoup d'idées novatrices. A voir ce que la team Disney nous proposera de son coté...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 281 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de LeKent Star Wars : Le Réveil de la Force