Presse unanime : voilà le retour de la farce !

Avis sur Star Wars : Le Réveil de la Force

Avatar Lenny_Vaughan
Critique publiée par le

C’est toujours amusant de voir le décalage qu’il peut y avoir entre les critiques presse et le ressenti que l’on peut avoir lorsque l’on sort de la séance. Comme depuis un certain temps maintenant, je vais au cinéma en étant naïf sur l’accueil critique et les pitchs faits par la presse. Et pour la sortie de ce dernier Star Wars, je n’ai pas fait exception. J’ai attendu deux jours avant de me mettre à écrire, après avoir digéré ces 2h15 de baston intergalactique.
Parmi les points positifs, les effets spéciaux et les batailles en vaisseaux sont plutôt bien réussis. C’est dynamique et très fluide. Sinon, le choix du tournage en décor réels permettra surement au film de mieux « vieillir ». Mis à part ça…

Les personnages :
Je lis partout qu’une des grandes réussites du film réside dans le traitement profond des personnages. On va regarder les anciens personnages, comme une mise en bouche.
Han Solo : arrivée relativement tardive grâce à des facilités scénaristiques de plus en plus indigestes, sa présence est justifiée par le fait de faire du fan service. La bonne idée du film résidant dans le fait de tuer le personnage de Han, il fallait en effet abréger ses souffrances. Le pauvre Harrison Ford n’est que l’ombre de lui-même et n’a plus la santé pour tenir son rôle. C’est pathétique, à la limite de l’indécence. A titre de comparaison, c’était exactement comme ces managers qui continuaient de faire monter BB King sur scène pour tirer des dollars jusqu’au bout du bout. La légende n’était même plus capable de se souvenir de ses chansons phares. Une honte.
La générale Organa (princesse Leia) : Pointless. A quoi sert elle, sinon faire un gros câlin à Han pour lui dire adieu ? Du pur fan service. (Je rajoute que depuis la sortie du film, nous savons qu'Harrison Ford a touché 34 millions de dollars pour sa participation...)
Chewbacca : n’est là que pour être blessé afin de laisser Rey devenir le co-pilote du Faucon Millenium, puis à la fin le nouveau compagnon de Rey.
C3PO/R2D2 : je les mets ensemble car c’est du fan service éhonté. Leur présence ne se justifie aucunement. Sauf pour relever une incohérence. Pourquoi Luke ayant fait son Jospin de la galaxie laisse-t-il des pistes pour que quelqu’un le retrouve alors qu’il est spécifié qu’il est parti dans le but de ne jamais être retrouvé ?
Luke Skywalker : 5 secondes à l’écran. A se demander s’il sera encore en mesure de tenir un sabre-laser…

Au niveau du scénario maintenant. Pourquoi la République est dans cet état de faiblesse après avoir détruit l'empire ? Pourquoi y a-t-il des résistants ? Comment se fait-il qu'un ordre de chevalier ait pu se former après la bataille d'Endor ? Comment un Ordre apparemment secret peut recruter des bébés pour en faire des Stormtroopers sans que la république n'en sache rien ? Et ce depuis longtemps puisque tous les soldats sont adultes. Et on ne va pas poser toutes les questions qui pourraient venir en tête, on constate déjà l'aspect bancal. Maintenant, on va regarder les nouveaux personnages pour pointer les incohérences quant à l’univers Star Wars. Finn est un Stormtrooper formé depuis l’enfance à être une bête de guerre. Lors de sa première mission, il est tétanisé, ne peut tirer sur des villageois. Le personnage à ce moment-là prend une dimension intéressante. Mais tout se brise sur le mur de la magie Abramsesque. Il libère le pilote rebelle et d’un coup d’un seul, il dégomme tout le monde à coups de canons laser. 10 minutes plus tôt c’était la peur, la paralysie, et d’un coup, c’est la frénésie. Le pire étant quand même qu’il ne s’embarrasse pas pour pilonner des Stormtroopers (anciens frères d’armes) à coups de sabre-laser. Du grand n’importe quoi dans tous les sens du terme.
Quant à Rey, c’est le pompon. Quand les plus grands maîtres Jedis sont passés par des formations longues et pénibles, entre les mains de gens comme Yoda, Qui-Gon, elle, est capable de tout, sans formation. En génération spontanée. Faire de la persuasion sans utiliser les mains est une hérésie. La maîtrise des pouvoirs lumineux en moins de 12 minutes de film, la victoire au sabre comme l'ancien padawan (arrêtant des tirs de blaster par la force) de Luke Skywalker sans avoir jamais eu un sabre-laser entre les mains auparavant. Non. JJ se moque des fans, et du public en général. Et depuis quand un sabre choisit son utilisateur ? Non, le caractère unique du sabre vient du fait que chaque Jedi construit le sien, c’est un prolongement de son être. Conceptuellement, là encore, JJ nous prend pour des truffes. D’autant que ce sabre n’aurait jamais pu être retrouvé car tombé dans le vide d’une planète minière dans les nuages (cité de Lando Calrissian).
Kylo Ren (Ben Solo) à présent. Mon Dieu comment est-ce possible de faire un Sith aussi peu charismatique ? Un ado colérique et pleurnichard fils de Han et Leia, avec toute son acné. C’est bien simple, j’ai éclaté de rire dans le cinéma quand il a retiré son masque. Et son culte à Vador, son attirance pour le côté lumineux, quelle nullité philosophique. S’il y avait une attirance pour le côté clair, le côté obscur n’aurait pas l’attrait qu’il a philosophiquement parlant. Le côté clair est le résultat d’une rigueur, d’une mise en abyme de ses démons et sentiments. C’est un travail énorme et de tous les instants. La défaillance mène au côté obscur. Ren ne peut donc pas être attiré du côté clair. C’est n’importe quoi et ça n’a pas de sens. Se référant sans cesse à Vador, comme étant le représentant du mal absolu, c’est faire fit du fait qu’Anakin était l’élu, celui qui a amené l’équilibre dans la force, et le plus grand Jedi du côté lumineux de la force. D’ailleurs, nous pourrions ironiser sur le fait que le film n’aurait même pas lieu d’être. Dans l’épisode VI, Obi-Wan, Yoda et Anakin découvrent comment rester en vie dans la Force et communiquent avec Luke. Anakin et les autres auraient quand même pu faire le déplacement pour dire à Ben que le mal c’est mal et qu’il faut être gentil… Fin de l’histoire qui n’aurait d’ailleurs jamais du commencer.

Vous l’aurez compris, ce film est non-sens complet de mon point de vue. On fait un joli robot rigolo, ça fera des goodies et des joujoux pour Noël. J’ai payé 6.5 euros pour regarder de la publicité sur de la vente de produits dérivés. Aucune émotion, aucune profondeur, des jolis millions dépensés en effets spéciaux réussis, des duels au sabre mauvais et une presse unanime criant au génie. Voilà tout ce qui fait que je n’ai pas mis plus de 3/10 au film.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 3386 fois
48 apprécient · 10 n'apprécient pas

Autres actions de Lenny_Vaughan Star Wars : Le Réveil de la Force