Un film qui manque de carburant

Avis sur Star Wars - Les Derniers Jedi

Avatar Xavier Lejeune
Critique publiée par le

Le film divise... C'est peu de le dire... Quand les lumières se sont rallumées j'étais partagé, certes le film est beau et l'ambiance correspond à un Star-Wars, mais alors le scénario est digne d'un nanard et surtout quel coup de poignard à l'œuvre original.

Evidemment le tout est garanti 100 % spoiler ! Difficile de faire autrement...

On pourrait parler de Chewie réduit à se faire grille des petits oiseaux pour lesquels il va finalement s'attendrir. Non, mais sérieux vous avez déjà vue de la viande grillée sur de la braise qui ressemble à ça ? On dirait un bout de plastique digne de la dinette de ma fille... Au moins quand les parents de Luke cramaient ça avait de la gueule ! Bon passons ce micro détail et passons à des choses davantage consistantes. Le gros trou noir, la verrue du film ! Une poursuite de vaisseaux spatiaux... Donc deux vaisseaux se poursuivent. Ok on a déjà vue ça, mais là on touche au n'importe quoi ! Le plus gros est moins rapide que le plus petit en raison de sa taille, nous dit-on. Il le poursuit donc en attendant qu'il ait usé tout son carburant. Bon alors, je ne suis pas Hubert Reeves, je vais faire court ! Dans l'espace il n'y a pas de frottements ! Votre vitesse reste la même, quoi qu'il arrive. Ce qui peut changer c'est votre accélération. Alors considérant cela je ne vois pas pourquoi le plus gros vaisseau ne pourrait pas accélérer davantage que le petit, surtout qu'ici le réalisateur a bien insisté sur la taille des propulseurs. Bref, on attend que le plus petit ait moins de carburant. Et on attend aussi que le film trouve du carburant, mais il n'a pas de réserves, sinon destructives.

Alors oui, peut être que je chipote ! Depuis quand ce genre de SF devrait être réaliste ? C'est vrai, comme me le disais un ami, dans SW les vaisseaux font du bruit dans l'espace, depuis toujours. Or, dans l'espace personne ne nous entendrait crier, comme le disais l'autre ! Passons donc sur ce point qui m'a quand même attristé, pour nous appesantir sur le reste.

Le film coupe toutes les racines et la cohérence qu'il pouvait avoir avec l'œuvre originelle (la trilogie originale: Un nouvel espoir / L'Empire contre attaque / Le retour du Jedi). Luke est présenté comme un minable, incapable de surmonter des épreuves de pacotille en regard des chocs qu'il avait pu vivre préalablement. Apprendre que Dark Vador était son père et le sortir des griffes de l'empereur c'était pas autrement plus compliqué que de gérer un neveu courtisé par le côté obscur ? Oui, je sais, ce n'est qu'un film, une histoire... A moins que je ne devienne un salafiste (un gardien de la tradition "salaf") de cette histoire. Sans doute...

Autre bémol ? L'humour est au raz des pâquerettes, aucune subtilité, on est si loin de l'Empire contre attaque en la matière. Ok, c'est pareil dans "Le seigneur des anneaux", E.G. marque un point !

D'autres incohérences ? Une leader incapable de dire ce qu'elle va mettre en œuvre comme stratégie, à ses propres troupes, comme si elles n'allaient pas accepter cette stratégie ! Une leader qui reste seule à piloter pour se transformer en kamikaze... Comme s'il n'y avait pas de pilote automatique, ou qu'un droïde était incapable de réaliser cela ! Ensuite, il suffit de passer en hyperespace et boum ... on découpe en deux un méga cuirassier ! Mince ! C'était si facile de détruire l'étoile de la mort ! Oui, ok c'était pas difficile de la détruire, fallait juste trouver le point faible. J'ai toujours eu du mal à avaler l'idée de ce talon d'Achille. Comme quoi je ne suis peut être pas cohérent avec moi même, comme les intégristes ! Une autre ? Le pilote là, dont j'ai oublié le nom tellement je le trouve sans personnalité, qui à lui seul détruit toutes les tourelles c'est sérieux ? Le tout sans aucune référence à la force, comme Han Solo ? D'accord... Et les incohérences narratives temporelles ? Hop, on prend un vaisseau et on traverse la galaxie le tout en quelques heures ! Alors que dans tous les films de SW cela a toujours pris un certain temps ces voyages interstellaires ! Certes Lucas avait déjà craché sur son œuvre avec sa prélogie et les molécules de je ne sais plus trop quoi sur la force. Est-ce pour cela que mon SW préféré est celui que n'a pas réalisé lui même Lucas , à savoir l'Empire contre attaque ? C'est probable !

Bon j'arrête là, car pour critiquer ce film vous avez bien compris que je ne manque pas de carburant. Ce qui est intéressant, en revanche, c'est le débat auquel ouvre ce film. En effet, on s'est tellement approprié l'œuvre de Lucas qu'elle lui échappe complètement. Nous sommes devenus des puristes de l'œuvre originelle, des salafistes refusant toute réinterprétation d'une œuvre originelle qui devient un canon, au même titre qu'un livre religieux. En ce sens ce film est un vrai schisme dans l'univers de SW ! Un schisme qui est représenté dans le film, au moment où Yoda vient brûler les livres de référence de la religion Jedi, dont on ne nous avait jamais parlé dans la trilogie originelle, par ailleurs. Est-ce voulu ? Sans doute... Ou pas... Pour beaucoup cela cantonne le film au blasphème. Ce débat est vraiment ce qui est le plus intéressant. Quand au film lui même ? Je n'adhère pas. S'il était en dehors de l'univers de SW, il aurait sans douté été davantage décrié qu'il ne l'a été et considéré en grande partie comme je le considère : un nanard. Je vais avoir du mal à me motiver pour aller voir la suite. Alors que j'avais bien aimé Rogue One, comme quoi !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 337 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Xavier Lejeune Star Wars - Les Derniers Jedi