Métro

Avis sur Subway

Avatar DjeeVanCleef
Critique publiée par le

J'ai mis 7 et je sais pertinemment que ça va être du velours à défendre comme note. Je vais donc tricoter un morceau et garder mon argument massue, le truc qui va mettre tout le monde d'accord pour la fin.

Moi, à la base, j'étais plutôt content que ça soit passé inaperçu comme truc. Je m'en rappelle, j'avais mis mon réveil à 3 heures du mat' pour être sûr que personne ne relève l'infamie. Parce que faut assumer de mettre cette note à un Besson, ce type conchié par tout ce qui se réclame cinéphile. Mais moi, je suis un gentil.
Et c'est Zeubi, aussi. Il se pointe, la gueule, surtout le nez, enfarinée, mais pas avec de la farine, et me dit « Dis ducon, tu devrais écrire un truc sur quelqu'un que tu n'aimes pas. Kubrick, Onteniente ou Besson." Déjà, Onteniente, jamais entendu parlé de ce type alors dire du mal, c'est pas facile. Kubrick, c'est entendu, je déteste. Mais Besson ? Faut forcément détester parce qu'il fait que de la merde ? Oui, dit comme ça, il faudrait avoir la détestation comme réflexe ou un truc du même acabit. La méprisation par exemple.

C'est facile de se moquer, lui dis-je, d'un film qui ne raconte rien, qui prend 10 ans dans la tronche à chaque visionnage. Faut être fort pour arriver à ça, car tu peux te gausser aujourd'hui à la vision de cet étron mais il faut que tu saches que c'était déjà périmé le lendemain de sa sortie.

Et puis le casting. Lambert qui joue une taupe mais en homme. Une taupe feignasse de dingue puisqu'elle utilise les couloirs du métro comme galeries. Pas un rôle de composition pour l'homme au rire le moins naturel du monde mais si c'est pas faire montre de pertinence quant à un choix d'acteur je ne sais pas ce que c'est.

Et ce Jean Reno déjà totalement dépouillé de la moindre once de charisme, trimbalant sa carcasse et son regard bovin, déjà excellent dans cette partoche qu'il refourguera tant que Dieu lui prêtera vie. Le talent, le génie, l'excellence, c'est de lui avoir fait jouer le rôle du batteur. Il aurait joué un musicien, tout de suite, c'était pas crédible.

Et attends, il y a Batman Bacri, Galabru qui fait son Galabru mais en flic, Anglade, l'ami des sans-abris, qui joue un type à roulettes. Son rôle le plus juste à ce jour.

Et à un moment un noir chante une chanson.

C'est filmé au ras du sol, y'a du néon tout bleu, mon con pour faire moderne et c'est aussi vide que c'est moche.

C'est des simagrées. Mais en film.

Alors tu vas me dire : ça vaut à peine 2 tout ça. Et c'est là, sans en rajouter, que j'assène le coup de masse, celui qui met tout le monde d'accord. En un mot : Adjani.

Adjani c'est +5 d'office et, 5 + 2 ça fait 7.

J'te laisse, on frappe à ma porte.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2435 fois
58 apprécient · 9 n'apprécient pas

DjeeVanCleef a ajouté ce film à 1 liste Subway

  • Films
    Cover Néo-Noir

    Néo-Noir

    http://www.senscritique.com/liste/Noir/664025

Autres actions de DjeeVanCleef Subway