Not all DC

Avis sur Superman : Red Son

Avatar Magemo
Critique publiée par le

Jusqu'à il y a quelques années, un animé DC était une valeur sûre. Durée d'1h15, un bon casting audio et le but est de faire une version animée d'un comics ayant eu du succès (Year One, Under the Red Hood, Flashpoint Paradox). Et s'il le faut comme Dark Knight Returns en 2 tomes, et bien on fait 2 fois 1h15 c'est pas un problème. Mais depuis quelques années (je dirais depuis Son of Batman en 2014) ça part en peu en vrille : d'une part il s'agit de s'inspirer de comics comme la Cour des hiboux pour en faire une version simplifiée, massacrée même avec Batman vs Robin et on va vite tourner en rond avec The Death of Superman déjà adapté dans Superman Doomsday en 2007, le dernier Suicide Squad est moins prenant que le premier, je dois encore voir Wonder Woman Bloodlines et ne parlons pas de Killing Joke, Harley Quinn et de Hush qui nous feraient fuir devant une adaptation de Batman Halloween. La saveur s’échappe peu à peu de ces œuvres DTV comme Gotham by Gaslight très oubliable ou Reign of the Supermen qui ressemble plus à de la propagande anti-Trump.
Red Son n'a jamais été adapté et je voulais profiter de ce film pour découvrir l'histoire de ce elseworld qui m'était alors inconnu. Sauf qu'à peine le film terminé je me suis empressé de chercher des infos sur l'orignal tant ça me paraissait absurde.

Premièrement les personnages principaux manquent cruellement de contexte. Superman passe d'emblème neutre du communisme soviétique à dictateur simplement parce qu'il bute Staline, Batman est un terroriste ... et c'est tout, Wonder Woman est là pour servir des phrases féministes du genre " les hommes c'est de la merde" et à Superman de répondre "Not all men" haha très drôle. Et la blague revient à plusieurs reprises avec le trio Superman, Wonder Woman, Batman avec la subtilité incroyable de Batman qui soumet Diana avec son propre lasso façon bondage. Et côté américain on ne comprend pas trop la position de Lex Luthor. Pour une fois où il semble "gentil" à la manière de Justice League: Gods and Monsters, ben il créé un espèce de superboy "Superior Men" à qui ils font une grosse tête de débile juste pour qu'il crie "America First" là aussi on aura compris la référence. Donc la bataille idéologique entre communisme et démocratie capitaliste est presque ignorée, on ne ressent pas le succès du régime de Superman, uniquement les aspects négatifs, et de l'autre côté il n'y a pas réellement de critique du comportement américain si ce n'est une bataille de propagande gagnée par défaut par les américains. De son côté Luthor sort avec Loïs Lane qui nous sort des phrases copiée collée des slogans du féminisme 2.0 "les hommes s'intéressent à mon physique alors que toi non", "je ne veux pas d'enfant", "je suis indépendante" tout ça me semble forcé, maladroit et bien loin de ce qu'on pouvait lire dans nos BD il y a quelques années. Les écrivains de ces DTV sont très frontaux, incapables de la moindre subtilité, et montrent leur incapacité à délivrer des messages sans les faire dire en clair dans le texte par leurs personnages. Le pire, reste de loin Wonder Woman, qui, bien que proche de son histoire de base sert un propos incohérent avec le reste de l'histoire puisque le problème c'est Brainiac. Si l'album de base n'est pas parfait, l'occasion d'une adaptation est d'en corriger les erreurs. Ici la surcouche ne fait qu’aggraver les choses en changeant les thèmes de base sur l'immigration et le débat idéologique.

Donc on se retrouve avec une histoire remplie d'ellipses dont les personnages et les actions sont décontextualisées alors qu'en retirant par exemple les Lanterns je pense que tu peux faire un peu de place à Batman et son rapport avec les plans de Lex contre Superman. On ne comprend ni Lex, ni Loïs, ni Batman et encore moins Superman. En plus ils ont supprimé la fin originale qui apportait une touche sympa à l'univers global de cette histoire Elseworld.

Quelque part c'est courageux une histoire qui ne prend pas parti sauf qu'au final il n'y a rien à en tirer surtout pour un adaptation de comics. Ça existe, tout n'est pas mauvais ... c'est un DC DTV.
"Les dessins animés DC sont tous mauvais !
- Not all DC.
- mais là un peu quand même"

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 910 fois
14 apprécient · 1 n'apprécie pas

Magemo a ajouté ce film à 2 listes Superman : Red Son

  • Sondage Films
    Cover Les meilleurs films de 2020

    Les meilleurs films de 2020

    Avec : L'Adieu, The Gentlemen, 1917, Jojo Rabbit,

  • Films
    Cover DC Animated Originals

    DC Animated Originals

    Avec : Batman : The Dark Knight Returns, partie 2, Batman : Assaut sur Arkham, Batman : Year One, Batman : The Dark Knight Returns, partie 1,

Autres actions de Magemo Superman : Red Son