Far across the madness

Avis sur Sur le globe d'argent

Avatar goblin-orange
Critique publiée par le

Cette note ne correspond pas vraiment à mon avis sur le film, mais plutôt sur l'expérience que Zulawski propose et que j'ai pris en pleine tronche.
Sur le globe d'argent s'apparente bien plus à une oeuvre d'art intense et singulière qu'à un simple métrage de cinéma.

Jamais un film ne m'a donné la sensation d'être à ce point aux confins de la folie pure.
Il y a tellement à en dire qu'un seul commentaire ne peut suffire à exprimer l'état de sidération que j'ai ressenti.

La première partie est longue et verbeuse, et plus d'une fois j'ai voulu arrêter le métrage tellement les dialogues sont déclamés comme si les acteur et actrices étaient possédées par un esprit malin qui aurait détruit leurs raisons purement et simplement.
Mais heureusement, j'ai continué le visionnage de ce "globe d'argent" malgré ma totale perplexité.

Plus le film avance, plus l'univers est dense et travaillé; et toute cette civilisation qui se met en place sous nos yeux donne une sensation de commencement, comme si notre arrivée dans ce monde à la fois fascinant et glauque, entre l'homme de Neandertal et le paganisme complet, devenait un semi-documentaire sur la genèse d'un hypothétique monde.

Attention toutefois, même si l'univers dépeint est incroyablement détaillé et l'immersion est totale, il faudra s'armer de courage pour voir au delà de l'aspect complètement invraisemblable et farfelu de ce dernier.
Car il faut le dire, Zulawski se moque complètement de la compréhension de son métrage, et la demi-mesure n'est pas vraiment de mise ici.
Quitte à perdre son spectateur, autant y aller franchement.

Jusqu'à la fin vous aurez des performances d'acteurs et d'actrices hallucinantes et hallucinées, et les cris ainsi que les vociférations seront permanents et hautement déstabilisants.
Mais mon brave Monsieur, ce n'est pas terminé...
Les dialogues seront, du tout début à la toute fin du métrage, des courants de pensées métaphysiques et spirituels sur la vie, la mort, la fois etc...
Et déclamés comme si le réalisateur avait volontairement drogué l'ensemble de ses figurants.

Et là ma brave Dame, si vous n'êtes (toujours) pas perdus avec tout ce que je viens de vous expliquer, et bien laissez moi en venir au point le plus difficile d'accès de ce "silver globe".

En effet, le métrage ayant subit les foudres d'un certain totalitarisme, 20% de ce dernier ne fut jamais tourné.
Le ministre de la culture préférant arrêter le financement du projet, l'ensemble des costumes et des décors furent brûlés ou détruits.
Ainsi, pour essayer de rendre son oeuvre plus compréhensible et complète, Zulawski tourna "clandestinement" des inserts de vie quotidienne Polonaise , en ajoutant par dessus , et en voix off, la description de chaque plans et comment les scènes auraient pu exister au sein de son film (avec les dialogues en sus). Il aura donc fallu 10 ans à ce dernier pour parfaire son monument.

Si après tout ce que je viens de vous expliquer, vous voulez tout de même "appréhender la bête", et bien il ne me reste qu'à vous souhaiter bon courage et bonne expérience!

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 63 fois
3 apprécient

goblin-orange a ajouté ce film à 2 listes Sur le globe d'argent

Autres actions de goblin-orange Sur le globe d'argent