Déglutition expérimentale

Avis sur Swallow

Avatar Drakar
Critique publiée par le

Swallow, premier long-métrage du réalisateur américain Carlo Mirabella-Davis et en compétition au festival de Deauville 2019, fait partis de ces films qui attisent la curiosité par leur synopsis surprenant. Hunter est atteinte d'un trouble du comportement alimentaire qui l'a pousse à ingurgiter toute sorte de substance non comestible ou d'objet, tranchant par exemple. Et là vous pensez immédiatement à la sensation que ça doit procurer en gorge, ne me remerciez pas.

Le film est un premier essai louable, avec une réalisation soignée et un personnage bien écrit, mais manque cruellement de contenance au niveau de son propos et de rebondissements scénaristiques. Brièvement, il est assez linéaire.

Néanmoins, Hunter est une vraie réussite, une performance sublime de Haley Bennett qui nous amène à des situations extrêmement perturbantes (on pense à la scène du clou) et on a véritablement envie de l'aider, mais les autres personnages ont une tendance vers la caricature notamment le mari qui est le jeune bourgeois typique, imbu de sa personne, intéressé uniquement par ses objectifs professionnels et ses ambitions sociales, ne montrant aucune once de sentiment ou d'empathie. On comprend dès le début du film les motivations de ce personnage, ce qui est problématique pour le suspens car son évolution n'est qu'une simple confirmation des soupçons de départ. Il reste constamment sur une même note.

La mise en scène sert bien l'angoisse du film, ainsi que les décors, très épurés, faisant de cette sobriété apparente une véritable opposition aux perversions des pensées des personnages. La maison luxueuse et spacieuse couplée à cette ambiance oppressante pour le personnage et le spectateur, peuvent vaguement nous évoquer un récent film sud-coréen qui a quelque peu marqué.

Même si le film ne m'a pas pleinement convaincu, notamment par son manque de fulgurance prononcé, les concepts scénaristiques et visuels ne m'ont pas laissé indifférent et je ne demande qu'à voir les futurs projets de ce réalisateur, qui pour son premier long-métrage, a posé un aperçu peut-être encore trop expérimental d'un univers qui je l'espère me surprendra agréablement.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 379 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Drakar Swallow