Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Qu'est-ce que tu comprends à l'amour ?

Avis sur The Brown Bunny

Avatar Obstiné
Critique publiée par le (modifiée le )

Dix ans avant Cosmopolis et Holy Motors, Vincent Gallo visionnaire proposait déjà de voir la vie à travers les vitres d’un véhicule motorisé.

The Brown Bunny est un film prodigieux sur le besoin, la répulsion, la tristesse — tous ces sentiments qui constituent la partie spleenesque de l’amour. C’est l’impétuosité intérieure qui efface, un instant, l’inhibition. C’est l’incroyable violence du regret. Les barrières de l’intime éclatent quand la passion se clôt avec toute l’abjection dont elle est capable. Je crois qu’à partir d’un moment, cher spectateur, il faut arrêter de tout absorber comme un bœuf et accepter de dire qu’un film nous a déplu (ou ici, nous a choqué) parce qu’on l’a mal regardé. Vous qui n’avez pas aimé The Brown Bunny, vous l’avez mal regardé.

De toute façon, je déteste les spectateurs qui parlent de provocation et de mégalomanie. L’autre jour, je me baladais dans les rues d’une ville inconnue. Alors que j’approchais des toilettes publiques, une femme a dit à son mari : « Je vais faire caca. » Putain, mais, à la fin, qu’est-ce qu’ils comprennent à l’amour ?

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 936 fois
30 apprécient · 3 n'apprécient pas

Obstiné a ajouté ce film à 1 liste The Brown Bunny

  • Films
    Illustration Top 10 Films

    Top 10 Films

    Il est là, tout chaud sorti du four, vous n'en avez jamais vu d'aussi beau...

Autres actions de Obstiné The Brown Bunny