Un chef-d'œuvre...

Avis sur The Dark Knight, le chevalier noir

Avatar Mickaël Weber
Critique publiée par le

En 2005 Christopher Nolan relance une saga à bout de souffle à la fin des années 90. Après un premier opus plébiscité par le public, sa suite tient telles toute ses promesses ?
The Dark Knight signe un des meilleurs scénarios et des plus sombres de l’histoire des super-héros au cinéma. Du début jusqu’à la fin, la complexité du film, son côté noir et ses personnages haut en couleurs comme ceux de Batman, tiraillé entre Rachel et sa vie de Super-héros, un Gordon qui doit à présent travaillé avec Harvey Dent, le nouveau procureur et ex-collègue de la criminel et en fin le personnage du Joker, le Joker le plus impitoyable et déjanté que l’on ait connu. Christopher Nolan livre un film extrêmement bien construit et très réel. Il arrive à alterner entre cinq histoires différentes avec une telle maitrise que le spectateur ne se perd jamais, même il joue avec nos sentiments, entre peur et tristesse. Chaque scène à un but précis. Certaines sont d’une finesse d’écriture et d’une grande puissance visuelle.

En plus d’une histoire exceptionnelle, les effets spéciaux 3D très peu utilisé sont très beau visuellement et très réaliste. Il accompagne des décors majestueux comme ceux de la Chine. Dommage que les scènes alternes un format cinémascope et un format Imax qui peuvent parfois choquer.
S’ajoute à tout cela un casting des plus intenses. Entre un Christian Bale plus que crédible dans son rôle du Bat’ justicier, celui de Heath Ledger en Joker est juste extraordinaire !!! Il livre une prestation inimaginable d’un Joker fou et extrêmement intelligent au moyen d’une écriture très fine de la psyché de son personnage mais également de la prise de risque (prend le risque de resté devant l’hôpital alors qu’il est sur le point d’exploser) et de l’improvisation même de l’acteur (le Joker se met à applaudir de la promotion de Gordon alors que cela n’était pas prévu). Le reste du casting est tout aussi important que parfait, Aaron Eckhart donne tout son sens au personnage de Harvey Dent / Double Face, l’arrivé de Maggie Gyllenaahl pour le rôle de Rachel et le retour de Michael Caine, Gary Oldman et de Morgan Freeman représentent chacun une aide pour le personnage de Batman quant au retour de Cillian Murphy, il permet l’avancé de l’histoire et de prouver que Gotham a toujours besoin du Bat’.
Pour finir, la composition remarquable de Hanz Zimmer et James Newton Howard vient englober la réalisation d’une histoire parfaite. Cette composition est unique, grâce à ses musiques très particulières comme à l’utilisation de corde frottés par des lames pour offrir un son strident qui est ensuite monté numériquement vers les aigus à l’infini.
The Dark Knight tient toutes ses promesses. C’est donc deux heures trente de très grand spectacle à couper le souffle de par son scénario à l’écriture sombre et son casting époustouflant, que par une mise en scène très bien orchestré accompagné d’une des meilleurs bande-originale de Hanz Zimmer. Christopher Nolan livre ici son meilleur film.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 134 fois
4 apprécient

Mickaël Weber a ajouté ce film à 19 listes The Dark Knight, le chevalier noir

Autres actions de Mickaël Weber The Dark Knight, le chevalier noir