👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Un "Coup de coeur" (je parle de l'annotation de Sens Critique qui porte ce nom) mitigé, car je l'adresse surtout à la forme de ce film.
Oui, dès le tout début j'ai adoré l'aspect visuel et l'ambiance de "The Lighthouse". Moi même photographe amateur ayant très longtemps pratiqué le noir et blanc et ayant toujours eu une prédilection pour le format carré du 6x6... forcément, ce film (au format carré) avait dès le départ beaucoup pour me plaire.
Vu au cinéma, dans le confort de la salle noire, j'avoue même que les 30 premières secondes, avec ses premiers plans magnifiques, ce noir et blanc granuleux et cette sirène lancinante m'ont fait augurer du meilleur.

Mais voilà...
Ma déception sur "The Lighthouse" est d'autant plus grande que ce film a pour moi, au départ, tout pour être excellent (une pépite, un chef d’œuvre,.. le genre d'ovni trop rare que j'attends), mais la suite sera nettement décevante pour cause d'un scénario assez "feignant".
J'ai déjà parlé des choix visuels très forts et assez... comment dire... "couillus" de sortir de nos jours un film en noir et blanc et dans un format qui n'utilise qu'une étrange moitié de l'écran. J'ajoute à ça, deux acteurs parfaits pour ce face à face oppressant et claustrophobique, forcés à cohabiter sur un morceau d’Îlot misérable perdu au milieu d'une mer déchainée.
Une bande son minimaliste mais parfaite pour la rigueur de cet univers glacé.
Et enfin, cette fine frontière entre réel et imaginaire, légendes et/ou folie, sans trop en dire, sans chercher à tout expliquer qui fait que le film navigue parfois dans des eaux proches du surréalisme.
Tout ça est fait pour me plaire.

Mais malheureusement, j'ai eu aussi le sentiment que le scénario ne démarrait jamais totalement. J'ai attendu tout du long avec l'espoir que l'histoire aborde un virage, soit en penchant plus vers le fantastique ou l'absurde total, soit au contraire en expliquant un peu plus certains points (la sirène ? la statuette ?...) mais le récit reste -à mon goût- trop centré sur la confrontation Pattinson/Dafoe et leurs beuveries en me laissant le sentiment de faire un peu trop du surplace.
Un des éléments de scénario extérieur à nos deux protagonistes que j'ai préféré... sont les mouettes. Leur présence, leur rôle et l'aspect inquiétant mais aussi l'humour qui se dégage de certaines scènes avec elles.

Ma note reste tout de même bonne et c'est un film que je recommande, mais ma frustration est d'autant plus forte que pas mal d'éléments qui le composent me laissaient espérer un réel coup de coeur inconditionnel et complet.
(un film auquel j'aurai vraiment voulu donner un 9 ou 10)

Quoi qu'il en soit, un grand bravo pour cette prise de risque et ces choix qui sortent des sentiers battus et gomment les frontières entre différents genres cinématographiques. J'espère que ça fera des petits.

Moot70
7
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur et l'a ajouté à ses listes Les meilleurs films de 2019, Les meilleurs films avec Robert Pattinson et Les meilleurs films A24 Films

il y a 2 ans

3 j'aime

2 commentaires

The Lighthouse
Sergent_Pepper
5

(ultra) Light my fire

Il se passe clairement quelque chose dans le cinéma de genre américain, et après une série de réussites réjouissantes (It Follows, Hérédité, The Witch), on est nombreux à attendre de voir se...

Lire la critique

il y a 2 ans

110 j'aime

17

The Lighthouse
WeSTiiX
7

Sans soleil

L’affluence extraordinaire laissait déjà entendre à quel point The Lighthouse était attendu lors de ce Festival de Cannes. Sélectionné pour la Quinzaine des Réalisateurs, le film de Robert Eggers...

Lire la critique

il y a 3 ans

82 j'aime

10

The Lighthouse
JKDZ29
8

Plein phare

Dès l’annonce de sa présence à la Quinzaine des Réalisateurs cette année, The Lighthouse a figuré parmi mes immanquables de ce Festival. Certes, je n’avais pas vu The Witch, mais le simple énoncé de...

Lire la critique

il y a 3 ans

73 j'aime

10

Polytechnique
Moot70
5

Ce n'est pas une critique

Je me sens incapable de noter "Polytechnique"... ou alors, la seule note que je me vois pouvoir lui mettre est 5/10. Moyenne absolue, qui exprime le fait que je trouve impossible de dire que ne le...

Lire la critique

il y a 4 ans

9 j'aime

Preacher : Livre 1
Moot70
5

Critique de Preacher : Livre 1 par Moot70

Je n'ai pas trouvé dans la base de donnée "SensCritique" l'équivalent des paperbacks que j'ai de cette série (tomes 1 à 5 des paperbacks anglais). Du coup je met ma critique ici. J'ai un avis très...

Lire la critique

il y a 6 ans

9 j'aime

Fishing With John
Moot70
10

Critique de Fishing With John par Moot70

Vous devez vous en douter à la note que je lui ai mise : Oui... je suis totalement fan de cette série. On suit ici John Lurie dans 6 épisodes, qui reprennent le principe d'un type d'émissions bien...

Lire la critique

il y a 6 ans

9 j'aime

4