Light is not completely ours

Avis sur The Lighthouse

Avatar Simon Deschamps
Critique publiée par le

Précédé d'une réputation flatteuse, d'une distribution alléchante, et d'un pitch accrocheur, The Lighthouse avait tout du film calibré pour m'embarquer dans sa singularité.
Je n'ai pas (encore) vu The Witch qui a à peu près tous les mêmes attraits cités auparavant, exception faite du casting.
Nous voilà donc plongés dans l'histoire très immersive de ces deux hommes qui se retrouvent à garder seuls ce phare sur une période inconnue , le film ne donnant que peu d'informations sur la durée qui s'écoule durant les événements du long métrage.
Le film est très singulier , il dispose d'une atmosphère forte, puissamment introduite pendant la première demi heure du film, quasi muette. Et comme toute proposition singulière dans l'art, il faut un minimum la soutenir et l'encourager! Elles se font de plus en plus rares aujourd'hui.
Mais le problème du film et du réalisateur, c'est que j'ai l'impression qu'il manque un second souffle au film, une fois sa situation posée, son propos plus ou moins assimilé (deux hommes esseulés au milieu de la mer en noir et blanc au format 4/3 ça donne rarement un buddy movie) le film tourne en rond. On a 10 fois la même scène de beuverie, 10 fois la même scène d'hallucination de Robert Pattinson, 3 ou 4 fois une scène de masturbation (ce qui pour le réal semble être le summum de la subversion), et on finit pas se demander où tout ça nous mène.
Le film nous intrigue constamment , il n a jamais perdu mon intérêt, et même après le visionnage, je continue d'y penser et d'y réfléchir. On peut trouver nombre d'interprétations sur sa fin , la preuve donc que le film a su toucher un public d'initiés qui continuent de discuter sur celui ci.
Mais 1h49 pour nous raconter quelque chose, qui je pense , était racontable en 1h15, c'est beaucoup trop. Il aurait gagné à resserrer sa narration, à limiter les scènes pseudo oniriques avec la sirène (le pire du film) , à étoffer son propos sur la relation homosexuelles entre les 2 personnages !
Le casting est plutôt bien, Pattinson, dont la carrière prend une dimension de plus en plus intéressante, est convaincant , Dafoe en fait des caisses dans un rôle qui le nécessitait.
Bref, je ne suis pas complètement convaincu, le film a des qualités indéniables mais il se perd un peu en chemin, tourne en rond et il a une bonne demi heure de trop !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 55 fois
1 apprécie

Autres actions de Simon Deschamps The Lighthouse