Qui se cache derrière la cuisinière ?

Avis sur The Lunchbox

Avatar Elsa la cinéphile
Critique publiée par le

Super film, le deuxième film indien, que je viens de voir en ce début d'année, avec "Titli, une chronique indienne" : un vrai bijou également.
Les deux films peuvent d'ailleurs être utilement comparés.

Une erreur de livraison d'un repas va déclencher une communication fortuite entre deux êtres qui, à priori, n'avaient rien pour se connaître. Je dis volontairement connaître et pas rencontrer, car leur rencontre sera longue à venir, ou bien ne se produira jamais, là est toute l'intrigue du film....

Les acteurs Irfan Khan et Nimrat Kaur sont vraiment formidables. Les rôles secondaires que sont le collègue et le mari, même la voisine dont on ne connaîtra que la voix, ne sont pas bâclés, bien au contraire.

Et puis, il y a les délices de la cuisine de Ila, dont on a l'impression de sentir les merveilleuses odeurs emplies d'épices ...
Chaque midi, Saajan Fernandes, un employé vieillissant s'en régale. Il tombe d'abord amoureux de la cuisine, puis de la cuisinière.
L'échange de petits mots, dans lesquels vont se glisser des fragments du quotidien et des réflexions sur la vie, va devenir le mode de communication entre ces deux êtres esseulés.
On se surprend à attendre, comme les protagonistes de cette histoire, les petits mots cachés dans les dabbas (petites popotes indiennes qui contiennent les repas du midi des travailleurs) et à imaginer à l’avance ce qui est écrit dessus.

Lui est veuf, proche de la retraite et visiblement malheureux dans sa vie. Il a peu de loisirs et parait aigri, comme en témoigne son énervement contre les enfants du quartier qui ont perdu leur balle dans sa cour ou son absence d'empathie envers son remplaçant, qu'il refuse d'abord d'aider.
Elle est malheureuse en ménage. Elle découvre que son mari la trompe. Pour se réconforter, elle a heureusement sa fille et sa vieille voisine.
Lui a pour projet de partir s'installer à la retraite dans une petite ville de la banlieue de Bombay, une endroit de villégiature où de nombreux retraités vont s'établir. Mais ses projets risquent d'être contrariés par cet amour naissant.

Et puis, un autre personnage qui sert de toile de fond est la ville de Bombay, avec ses trains bondés de travailleurs, ses habitants en rangs serrés, de tout âge et de toute condition. Une concentration d'êtres humains qu'on trouve rarement ailleurs ! Un monde quelque peu étouffant, qu'on a envie de fuir ...

Donc voici une film délicat et intéressant que je vous conseille.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 175 fois
5 apprécient

Elsa la cinéphile a ajouté ce film à 7 listes The Lunchbox

Autres actions de Elsa la cinéphile The Lunchbox