Avis sur

The Man from Nowhere par cherycok

Avatar cherycok
Critique publiée par le

Enorme succès au box office en Corée du Sud, plus de 6 millions d'entrée, The Man From Nowhere est un film d'action relativement noir de par les sujets qu'il traite où on sent que le réalisateur, dont c'est le deuxième film, maitrise dans l'ensemble son sujet. Même s'il ne révolutionne jamais le genre, le film apporte son lot de scènes d'action réussies, qui arrivent à maintenir l'attention du spectateur tout au long des deux heures.

The Man From Nowhere juxtapose en fait deux histoires. D'un côté des flics qui ont du mal à avancer, typiques de ce genre de productions coréennes telles que Memories of Murder ou encore The Chaser où l'incompétence des policiers est mise en avant, qui poursuivent comme ils peuvent Tae-Sik (Won Bin) avec toujours un coup de retard ; et d'un autre côté Tae-Sik, interprété par Won Bin (Frères de Sang, Guns & Talks), un prêteur sur gage qui s'est mis en tête de retrouver coute que coute une petite fillette kidnappée par des trafiquants de drogue. Ancien des forces spéciales, il va les traquer sans relâche tel un justicier avide de justice mais va rapidement se retrouver mêler dans une sombre histoire de drogue et de trafic d'enfants...
Ce scénario, pas des plus originaux il faut l'avouer, a au moins le mérite d'être relativement bien construit. On assiste à des scènes assez fortes, souvent pessimistes, où les enfants sont traités comme des objets, bons uniquement à transporter la drogue plus discrètement aux yeux de la Police. Lee Jeong-beom a une vision de la société coréenne assez sombre et du coup les malheurs qui arrivent aux personnages ne les rendent que plus attachants, même si certains auraient pu être mieux choisis ou développés.

En effet, Won Bin a beau être plutôt bon dans son rôle, il n'en demeure pas moins qu'il est un peu lisse pour interpréter ce rôle d'un personnage au lourd passé (décès de sa femme enceinte,...). Sa gueule d'ange y est sans doute pour beaucoup et son rôle aurait été plus crédible s'il avait été interprété par un acteur un peu plus mûr. Néanmoins il assure le spectacle dans les scènes d'action / poursuites qui composent le film et c'est bien là l'atout principal de The Man From Nowhere.
Assez nombreuses, leur rythme est suffisamment élevé pour nous maintenir en haleine. Courses poursuites, combats à l'arme blanche, fusillades, elles sont variés et à chaque fois très réussies, aussi bien au niveau du montage que des performances des acteurs en terme de chorégraphie. Souvent très violentes (ça charcute pas mal quand même), elles sont dynamiques et nerveuses et ce combat de fin est tout simplement monumental. L'affrontement au couteau entre Won Bin et Thanayong Wongtrakul (Curse of the Sun), précédé d'un gunfight dans la lignée des John Woo (entendez par là à 1 contre plein), est intense et brutal. C'est d'ailleurs dommage que le personnage interprété justement par Thanayong Wongtrakul ne soit pas plus développé tant il aurait pu être intéressant de par sa façon d'agir.

Un peu à la manière d'une excellente tarte aux fruits à laquelle il manquerait un peu de fruits, The Man From Nowhere est un film très sympathique mais auquel il manque un petit je ne sais quoi pour devenir un grand film. Tout y est pourtant, à commencer par d'excellentes scènes d'action, mais il est fort à parier qu'il ne restera pas indéfiniment dans les mémoires pour toujours. Néanmoins, c'est un divertissement bougrement efficace qui, à défaut de rester graver dans votre petite tête, vous aura permis de passer deux heures vraiment très agréables.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 262 fois
4 apprécient

Autres actions de cherycok The Man from Nowhere