Advertisement

Refn épingle la mode et le narcissisme avec ses propres codes

Avis sur The Neon Demon

Avatar Cage
Critique publiée par le

J’adore le cinéma de Winding Refn parce que, qu’on aime ou non le film en définitive, c’est toujours une expérience au sens strict du terme. On vit un truc intense, c’est du cinéma hyper sensoriel, un film habillé dans une mise en scène qu’on voit rarement.

J’ai pas trop envie de m’arrêter sur le scénario qui, en soit, ne vole pas haut, comme souvent chez Refn, a part les Pusher éventuellement. Lorsqu’on mate sa filmo, ce sont rarement des films avec des scripts exceptionnels, super créatifs ou originaux. D’ailleurs si tu donnes le même script à n’importe qui d’autres, ça peut donner un film banal voire un gros nanar.

Mais là, c’est beau. Clairement. Et hypnotisant. Il a ce truc NWR qui arrive à te fasciner dans des scènes totalement banales, genre une model qui marche devant un photographe ou un couturier en espérant être choisie pour un défilé. Tu sens le côté malsain, sexuel qui transpire de la pellicule, la jalousie de l’autre fille ; et la beauté, la grâce d’Elle Fanning. Ce qui fait qu’au final tu peux être hyper tendu alors qu’a priori il n’y a aucune raison. Et il puise aussi un paquet d’idées visuelles, genre les stroboscopes dans la teuf eu début de film, et la manière de « montrer » le défilé que doit clôturer Jesse. Il y a presque un côté masturbatoire dans cette scène ou on ressent toute la fierté de Jesse de se voir aussi belle, et finit carrément par s’embrasser elle-même. C’est d’ailleurs par la suite qu’elle commence à rejeter le garçon sympa. Sympa aussi l’idée de la placer en contre plongée à la fin, symbole visuel du fait qu’elle est devenue dangereuse et se sent plus pisser, juste avant de subir un sort funeste.

Bien sûr le film en lui-même est une satire brûlante du monde de la mode, du narcissisme contemporain, pas besoin de le démontrer tant c’est évident. Marrant l’idée de la fille refaite de partout qui n’arrive pas a « digérer » Jesse, lien de cause a effet je pense.

Je conseille toujours NWR donc je ne vais pas m’arrêter avec celui-là, même si on prend le risque de pas kiffer pour une raison X ou Y faut aller voir ses films, c’est suffisamment rare un taffe pareil pour s’en priver.

PS : ça fait toujours marrer de voir Keanu Reeves que j’adore, maintenant son rôle est plutôt en mode typique film de genre, une sorte de « rôle d’ambiance » de mec tordu, parce que tu peux l’enlever du film ça change rien au scénar.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 79 fois
1 apprécie

Autres actions de Cage The Neon Demon