Par dessus la troisième corde !

Avis sur The Self Destruction of the Ultimate Warrior

Avatar Ramlladu
Critique publiée par le (modifiée le )

The Self Destruction Of The Ultimate Warrior ravivera sans doute les souvenirs de ceux qui suivaient les matchs du Warrior sur Canal +, tandis que le public qui a découvert le catch sur la TNT découvrira l’impressionnante icône que fut James Brian Hellwig, le "Guerrier Ultime", de la fin des années 80 au début des années 90.

Ce film est avant tout un excellent documentaire sur les coulisses du monde du catch : on y suit les différentes étapes de la création d'un personnage emblématique (nom, costume, gimmicks...) jusqu'à son parcours sur le ring et en dehors, de ses plus grands succès à ses lourds échecs.

Relativement bien documenté, faisant la part belle aux interviews d'anciennes et de nouvelles superstars (de Hulk Hogan à Ted Dibiase) et bourré d'images d'archives délicieuses et d'anecdotes croustillantes, ce film est un indispensable pour tout amateur de catch, mais pas seulement : c'est un pan de l'histoire du divertissement américain qui est ici racontée.

La ligne directive est l'histoire d'un homme qui aura su briller par un charisme inimitable et un physique de surhomme, ayant acquis une popularité telle qu'il rivalisait avec Hulk Hogan, mais qui s'est "autodétruit" par son attitude hors ring (qui lui valut de nombreuses inimitiés) et ses piètres performances chorégraphiques (Hellwig a été lourdement démoli par la presse spécialisée de l'époque, décrochant régulièrement le titre de "most overrated wrestler). Si le catch est un spectacle truffé d'artifices, ce documentaire démontre qu'il est une machine très exigeante, complexe, et impitoyable.

Divertissant et intelligent, The self-destruction of the Ultimate Warrior fait partie des meilleurs documentaires traitant du sport qui m'ait été de voir, et tout curieux y gagnera à le visionner. Finalement, on ne pourra que déplorer l'absence d'Hellwig lui-même, laissant aux autres la liberté de développer leur version des faits, sans le point de vue de l’intéressé. Mais malgré les nombreuses critiques qui lui sont adressées, tous rendent ici hommage au personnage légendaire qu'il fut.

*A noter que le "Warrior" aurait été contacté en 2012 par Vince McMahon en vue de son intégration au WWE Hall Of Fame... proposition qu'il a décliné. Depuis, leurs relations se seraient améliorées et certains croient possible son accession au panthéon pour bientôt. L'heure de la réconciliation ?

Note d'avril 2014 : James Brian Hellwig est mort, peu de temps après son intronisation au Hall of Fame. RIP.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 409 fois
5 apprécient

Autres actions de Ramlladu The Self Destruction of the Ultimate Warrior