Advertisement

A quand un vrai bon teen-movie (récent) ?!

Avis sur The Sex List

Avatar Soprano
Critique publiée par le

Je vais pas le cacher, j'ai eu l'idée de regarder ce film uniquement pour une seule raison qui se nomme Aubrey Plaza.
Une actrice que j'aimerais vraiment voir encore plus souvent au cinéma, tant sa façon de prononcer ses répliques flippantes dans l'excellente Parks&Rec me ravît à chaque épisode.
Exit donc la cinglante et cynique April Ludgate, cette fois-ci, Aubrey Plaza interprète une jeune fille bien sous tout rapport venant tout juste de conclure brillamment son secondaire mais totalement désappointée lorsqu'il s'agit d'aborder ce vaste sujet qu'est la sexualité, sous différentes formes auxquelles la chère Brandy va peu à peu se confronter à l'aide de sa liste comprenant toutes sortes d'expériences à tenter directement inspirée des catégories Youporn (enfin je suppose...).

C'est donc le seul levier comique du film, voir cette jeune fille pas très à l'aise avec elle-même se désinhiber avec plus ou moins de réussites car oui, chaque scène aura droit à son lot de honte monumentale pour la pauvre Brandy, malgré l'exemple que lui donne sa grande soeur, déjà très expérimentée en la matière, incarnée par la succulente Rachel Bilson.
J'irai pas jusqu'à dire qu'on se rapproche du coeur de cible d'American Pie mais certains gags laissent vraiment à désirer, le rire sauve que trop peu rarement la vulgarité de la plupart des scènes qui s'enchaînent avec des transitions qui font peine à voir, tant elles n'arrivent jamais à donner un minimum de consistance à une histoire, où devrais-je dire à un pseudo scénario faisant plus office d'introduction laborieuse aux différentes scènes de cul.

Soit dit-en passant, faudra m'expliquer ce qu'apporte le contexte des 90's dans le film, si on m'avait dit que ça se passait de nos jours j'aurais pas su faire la différence.

Bizarrement, je me suis quasiment pas ennuyé (le portable n'était pas loin faut dire) même si on commence à sentir douloureusement passer les dernières minutes où on part dans du grand n'importe quoi et dans une espèce de morale à deux sous qui s'avère être la meilleure vanne du film.

Donc en gros , si je devais résumer The To Do List en 3 phrases, ça donnerait :

1/ Comment gâcher un casting inspiré en choisissant des acteurs rodés (les excellents Clark Gregg et Bllly Hader) et en piochant dans ce qui fait de mieux en matière de sit-com (Parks&Rec, Community etc) pour au final n'en faire rien du tout, exemple avec le pauvre Donald Glover au rôle anecdotique et complètement paumé dans ses 2-3 apparitions.

2/ Renvoyer un message fort réjouissant aux jeunes filles qui rigoleront surement devant cette comédie avec la délicieuse réplique du personnage de Rachel Bilson qui, après lui avoir vanter les mérites d'une poitrine généreuse (jusque là on est d'accord) affirme que ça lui donnera beaucoup plus de chance de trouver du travail que des hautes études par exemple... Cool, cool cool cool comme dirait un grand homme.

3/ Et enfin, et c'est bien le pire m'avoir honteusement fait espérer qu'un film allait pouvoir (ENFIN !) exploiter correctement le potentiel comique de la merveilleuse Aubrey Plaza, qui s'en sort plutôt bien malgré tout, réussissant l'exploit d'être parfaitement crédible en interprétant une jeune fille de 16-17 ans alors qu'elle approche tout doucement de la trentaine...

Ah pardon, c'est vulgaire de rappeler l'âge d'une femme j'avais oublié, autant pour moi alors, même si ça me permettait d'être en phase avec l'esprit du film.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 727 fois
13 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Soprano The Sex List