👉 27 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

J'attendais beaucoup de ce film, surtout avec tout le buzz qu'il y a eu avant sa sortie et les avis positifs qui acclamaient le film. Mais alors quelle déception quand j'en suis arrivé au générique de fin.

The social network n'est pas un film sur facebook, c'est clair, mais ça aurait été sympa d'expliquer un minimum comment Marc Zuckerberg est devenu milliardaire et comment facebook lui rapporte de l'argent plutôt que de passer d'un plan où il est pauvre au plan suivant où il se la coule douce dans son entreprise.

Au contraire le film se concentre sur l'aspect humain car c'est trop megalol que Marc il n'a pas d'amis IRL alors que c'est le mec qui a fait Facebook. En plus c'est trop triste car la seule meuf qu'il veut chopper (celle qui l'a dépucelé) ben il ne peut pas alors c'est trop triste (The social network c'est avant tout un film avec trop d'émotions). Heureusement, pendant toute la durée du film, on va le voir grandir. Au début, il pirate en utilisant Firefox mais au fil de ses rencontres, il murit et se rend compte que peut être la vie c'est de faire des rencontres plutôt que de pisser des lignes de code.

The social network c'est aussi un film où ils essayent de caser un maximum de dialogues en un minimum de temps (peut être pour des raisons de budget ?) Alors du coup on a l'impression que Jesse Eisenberg va mourir asphyxié avant de pouvoir terminer sa réplique de 400mots/secondes, à la manière d'Abed de Community.

Bien sur je ne vais pas m'étendre sur le montage bordélique où on a l'impression que David Fincher à oublié de casser certaines scènes alors il décide de les mettre après foutant complètement en l'air la timeline du film.

Mais en plus c'est quoi cette course d'avirons sur le remix poussif de "Dans l'antre du roi de la montagne" qui ne sert strictement, mais alors strictement à rien? Le reste du film c'est l'histoire du gars qui a fait Napster qui éclipse complètement les autres personnages. Au final le film aurait du s'appeler "Sean Parker ne perd jamais".

Le derniers point qui me fait chier aussi, c'est la bande son. La musique de Trent Reznor est géniale si on l'écoute sans regarder le film (une des rares B.O. qu'on peut écouter en boucle, je n'arrive même pas à me passer une musique du Seigneur des Anneaux dans le métro) mais elle ne colle pas du tout avec le film. Déjà où sont passer les 19 pistes, j'ai l'impression de n'avoir entendu que les trois musiques pendant tout le film et surtout, pourquoi nous coller une musique oppressante sur des scènes qui ne le sont pas du tout ? C'est comme si on mettait une musique stressante alors que le gars fait ses courses pénard à Carrouf'

Mais pour faire une critique constructive, je vais expliquer ce que David Fincher aurait du faire pour que The social network devienne un film culte :

Alors premièrement, le film aurait du s'appeler "Le réseau social" en France car on parle français. Ou alors à la limite, changer le titre pour "American Network" ou alors "Very Bad Social"

Deuxièmement, tu me remplaces Jesse Eisenberg par Jack Black, Andrew Garfield par Adrian Brody et Justin Timberlake par Will Ferrell. Vous vous imaginez la scène de hack au début avec la tête d'halluciné de Jack Black, en train de pianoter sur 3 claviers en même temps! Rien que pour ça j'aurai mis 10/10.
Tu me vires également les jumeaux et tu me les remplaces par des norvégiens avec un accent à couper au couteau.

Marc faut le rendre plus joyeux aussi, il est quand même pété de thunes au final. Ca aurait été cool une scène où il achète et essaye pleins de trucs cons dans son manoir. D'ailleurs j'aurais bien vu le scénario comme une sorte de Wayne's World. Au début il est vachement proche de son pote et font plein de conneries, après l'amitié se brise mais à la fin, ils sont de nouveau meilleurs amis.

Et troisièmement, j'aurais fait une comédie musicale à la Glee vu que Marc était dans justement la chorale. David Fincher est vraiment passé à côté de ce qu'aurait du être ce film, un film culte !
jox
6
Écrit par

il y a 11 ans

1 j'aime

5 commentaires

The Social Network
Sergent_Pepper
9

Around the crowd in a day.

Alors que Fincher optait dans Zodiac pour la distance et l’atonie comme remède à l’hystérie souhaitée par un psychopathe, le sujet qu’il aborde dans The Social Network va impliquer un changement de...

Lire la critique

il y a 7 ans

103 j'aime

5

The Social Network
Torpenn
5

Fincher et les malheurs du trou du cul...

Le héros de ce film est un trou du cul, ce n'est pas moi qui le dit mais sa copine qui le largue au début du film dans une scène très pénible qui a pour seul intérêt la confirmation du postulat sus...

Lire la critique

il y a 11 ans

100 j'aime

338

Hyper Tension 2
jox
8

Critique de Hyper Tension 2 par jox

Crank 2 c'est comme avoir engloutit un sachet d'extas comme des M'n'Ms tout en ayant vidé un pack de Redbull pour faire passer le tout. C'est 1h30 non stop de délire total qui s'enchaine sans aucun...

Lire la critique

il y a 11 ans

5 j'aime

Ghost Rider
jox
2
Ghost Rider

Critique de Ghost Rider par jox

Ce film est simplement la crème des portages des comics MARVEL sur grand écran. C'est un peu comme l'aboutissement d'une carrière. La consécration à la fois aux comics et au cinéma d'action...

Lire la critique

il y a 11 ans

4 j'aime

2