Ça va saigner

Avis sur There Will Be Blood

Avatar Jackal
Critique publiée par le

Début du XXème siècle au Etats-Unis. Daniel Plainview ne poursuit qu'un seul et unique objectif dans sa vie : s'enrichir en trouvant et exploitant du pétrole. Tous les moyens sont bons pour lui, y compris élever un orphelin à la seule fin d'attendrir les propriétaires terriens dont le sol regorge d'or noir.

La rudesse de la musique discordante donne le ton d'emblée : la terre, les corps, même les âmes vont saigner. On aura rarement vu peinture plus cynique de l'ascension d'un homme à l'âme aussi noire que le pétrole qu'il cherche avidement, ivre de sa propre cupidité. Un rôle interprété avec maestria, taillé sur mesure pour Daniel Day Lewis, un acteur qui choisit toujours ses rôles avec prudence, on comprendra aisément pourquoi.
Pour lui faire face, rien de moins qu'un prêcheur, un clown fanatique religieux avec une gueule d'ange (Paul Dano), taré lui aussi, mais pas si malin que ça. Tous les deux sont prompts à user et abuser de la crédulité des habitants de Little Boston, le pouvoir infiniment cupide du fric et de l'escroquerie contre le charlatanisme qui exploite les âmes en invoquant Dieu. Un seul l'emportera.

Du cinéma à tomber, puissant et viscéral, une fresque bien sombre sur l'Amérique d'hier ... et d'aujourd'hui?

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 3353 fois
95 apprécient · 3 n'apprécient pas

Jackal a ajouté ce film à 22 listes There Will Be Blood

Autres actions de Jackal There Will Be Blood