👉 1er juillet : Les extraits de commentaires sont à nouveau disponibles dans les feeds 🥳.
Et toutes les mises à jours sont à retrouver ici : journal de bord de SensCritique.

Je pense être totalement passé à côté...

J'ai eu beaucoup de mal à m'accrocher à l'histoire jusqu'au bout et cela ne m'arrive que très peu lorsqu'un film est autant apprécié que celui-ci. Alors il ne s'agit pas d'un quelconque décalage temporel car le film n'est pas si vieux, ses codes ne sont pas non plus tant éloignés que cela de ce qui m'interpelle dans une oeuvre. Daniel Day Lewis est très bon, c'est indéniable. Son jeu d'acteur est vraiment saisissant et nous tient dans l'illusion jusqu'à cette scène de fin dans la salle de bowling qui est, ma foi, d'une grande intensité. Mais pendant le reste du temps, j'ai eu du mal à le comprendre. Son personnage, Daniel, est très antipathique, tout comme le reste de la distribution (en particulier Eli que je trouve très lisse et peu exploité, sinon maladroitement). Daniel le dit lui-même, il déteste tout le monde et ne s'en cache pas. Son ascension est formidable, certes, mais le récit, lui, n'a rien de très surprenant ou d'accrocheur et Daniel Day Lewis peine à relever l'intérêt avec ses petits bras et sa belle moustache de magnum. Le film est beau, la forme donc, le fond me parait creux. Et si le personnage principal joue aussi bien, il a le défaut de gâcher tout ce qu'il entreprend : il se battit un véritable petit empire mais devient un homme détestable que l'on ne sauverait pour rien au monde, on a simplement envie de le laisser de côté. Il se battit une famille aux côtés de son ''fils'' et de son ''frère'' mais abandonne purement et simplement le premier tandis qu'il tue le second alors qu'il aurait pu le laisser partir. Le bonheur ne lui sera jamais donné, peu importe l'argent qu'il gagnera, peu importe sa qualité d'entrepreneur. En soi, c'est intéressant, mais cela ne contribue pas à faire une bonne histoire. Je me suis ennuyé, c'est malheureux.

Fosca
5
Écrit par

il y a 7 ans

52 j'aime

16 commentaires

There Will Be Blood
Gwimdor
9

Daniel Plein La Vue aime le pétrole, pas les sundae.

Le souci lorsque je décide de placer un film dans mon top 10, c'est que je dois l'accompagner d'une critique, depuis quelques mois, c'est assez facile, je tourne avec les mêmes à qui j'ai déjà...

Lire la critique

il y a 7 ans

106 j'aime

10

There Will Be Blood
Jackal
9

Ça va saigner

Début du XXème siècle au Etats-Unis. Daniel Plainview ne poursuit qu'un seul et unique objectif dans sa vie : s'enrichir en trouvant et exploitant du pétrole. Tous les moyens sont bons pour lui, y...

Lire la critique

il y a 11 ans

95 j'aime

7

There Will Be Blood
Fosca
5

There Will Be Oil

Je pense être totalement passé à côté... J'ai eu beaucoup de mal à m'accrocher à l'histoire jusqu'au bout et cela ne m'arrive que très peu lorsqu'un film est autant apprécié que celui-ci. Alors il...

Lire la critique

il y a 7 ans

52 j'aime

16

Juste la fin du monde
Fosca
8

Natural Blues

Bien malin celui qui parvient à noter sereinement ce film. Personnellement il ne m'est guère aisé de le glisser au sein d'une échelle de valeur. Dans tous les cas, une note ne pourra s'avérer...

Lire la critique

il y a 6 ans

176 j'aime

13

Grave
Fosca
8
Grave

Deux sœurs pour un doigt

Bien que préparé à recevoir ma dose de barbaque dans le gosier sans passer par la case déglutition, je ne peux qu'être dans un tel état de dégoût et d'excitation à la fin de ce film qu'il me sera...

Lire la critique

il y a 5 ans

134 j'aime

23

Mother!
Fosca
8
Mother!

L'Antre de la Folie

Au commencement... Comment commencer à parler de ce film sans en révéler toute l'essence ? C'est bel et bien impossible. Le nouveau venu de chez Aronofsky n'est pas une œuvre dont nous pouvons...

Lire la critique

il y a 5 ans

83 j'aime

18