Voyage retour à Tokyo

Avis sur Tokyo Family

Avatar Al_
Critique publiée par le

Pour célébrer le cinquantenaire de la disparition de Yasujiro Ozu, la Shochiku a décidé de produire un remake de l’un de ses films les plus célèbres et communément considéré comme un chef-d’œuvre, "Voyage à Tokyo", et d’en confier la réalisation au vétéran Yoji Yamada qui fut assistant réalisateur sur le film original.

On peut évidemment s’interroger sur la nécessité de faire un remake d’un tel film dont la mise en scène est particulièrement aboutie et les comédiens fabuleux, pour ne citer que Setsuko Hara et Chishu Ryu. L’histoire a été évidemment modernisée (le film d’Ozu date de 1953) : le traumatisme de la guerre a été remplacé par celui du tsunami, les Shinkansen ont remplacé les tortillards… Le Japon a évolué sur de nombreux plans mais tous ces changements sont finalement des détails au regard de l’histoire du film reprise en très grande partie et qui reste, elle, intemporelle (un couple de retraités se rend à Tokyo pour rendre visite à ses enfants se rend compte qu’ils sont trop absorbés par leur quotidien pour leur accorder de l’attention ou du temps).
C’est sur cette histoire que reposait déjà en 1953 une grande partie de la réussite du film. Les scénaristes ont certes remanié certains personnages mais la trame et les sujets qui font la force du film (les relations familiales, le deuil, la filiation) sont toujours d’une actualité et d’une justesse qui permettent au remake d’exister à l’ombre de son aîné.
D’autant que Yamada n’a pas cherché à reproduire la mise en scène si particulière d’Ozu. Sa réalisation est beaucoup plus conventionnelle, mais c’est aussi pour mieux s’effacer derrière l’histoire et quelques comédiens qui tirent bien leur épingle du jeu et notamment la très émouvante Yu Aoi qui reprend le rôle (un peu modifié) de Setsuko Hara. Le remake n’a certes pas la magie de l’original, de ces plans qui laissent le temps, de ces regards qui en disent plus longs que 10 lignes de dialogues. La facture est ici plus « commerciale » mais elle finit par trouver sa propre identité.

Tokyo Family ne sera jamais considéré comme un chef d’œuvre mais il reste néanmoins un bon film qui pose un jalon dans le témoignage de l’évolution des valeurs de la société et de la famille japonaise à travers la reprise d’une histoire à 60 ans d’écart pour en dresser une certaine forme de bilan.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 387 fois
13 apprécient

Al_ a ajouté ce film à 2 listes Tokyo Family

Autres actions de Al_ Tokyo Family