Lara (re)Boot

Avis sur Tomb Raider

Avatar cyborgjeff
Critique publiée par le

C'était il y a 21 ans, j'installais sur mon nouveau PC Pentium ce jeu dont tous mes copains parlaient tant : Tomb Raider. Ce bon vieil Indy pouvait prendre sa retraite avec ses aventures en clic & play, même Mario et son Yoshi faisait pâle figure fasse à l'arrivée de la 3D et des formes angulaires de la première icone féminine du monde du jeux-vidéo ! Assez vite (enfait, 5 années tout de même), le cinéma fini par s'emparer du phénomène en donnant à Lara un nouveau visage, celui d'Angelina Jolie !

Si le monde du jeux-vidéo est resté longtemps abreuvé de nouveaux épisodes de Tomb Raider, la série va prendre un vent de renouveau en 2013, après son rachat Square Enix. A l'image de Spiderman et des autres super-héros, Lara Croft s'offre un reboot, et quel reboot ! Il s'agit d'ailleurs à mes yeux d'un des plus beaux jeux sortis sur la Playstation 3. On reprend toutes l'histoire depuis zéro, et voici une toute jeune Lara qui s'embarque dans sa première histoire...

C'est une virage similaire que prend les aventures de Lara Croft aux cinéma. Seuls deux films étaient sortis contre les 10 jeux et voilà 15 ans que le 2° film est sorti au cinéma. Un reboot de la série passe donc de manière beaucoup plus plausible. Je dois admettre que je n'ai pas trop apprécié la toute première scène du film... je ne savais d'ailleurs pas à quoi m'attendre, puisque bizarrement, je n'avais vu aucune bande annonce. L'actrice me semblait assez fade, et moins charismatique que son homologue en 3D. Pourtant très vite l'action et l'aventure nous amène et l'on s'attache à cette nouvelle Lara !

Voilà 4 ans que je jouais à ce Tomb Raider dont j'ai probablement exploré 60% de l'aventure... suffisamment que pour me rendre compte, que le film choisi d'emprunter beaucoup à l'ambiance visuelle du jeu. Ce qui est une très bonne chose, car cette dernière était une véritable claque à l'écran. Dans l'histoire aussi, j'avais ce sentiment de retrouver des concepts... mais pas vraiment de similitude. Après avoir un peu replongé dans le scénario du jeu, j'ai donc bien compris que les emprunts sont suffisamment subtil que pour offrir aux spectateurs une nouvelles aventures !

Enfin, là où le jeu avait choisi un chemin survival dit mature, le film reste dans un esprit large public. Ce nouveau Lara Croft beigne dans l'ambiance d'un Benjamen Gates ou Indiana Jones et ne s'égare pas... Dès 11 ou 12 ans, les jeunes-ado pourront se lancer dans l'aventure !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 97 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de cyborgjeff Tomb Raider