Moment agéable à défaut d'être vertigineux

Avis sur Trahison

Avatar Kelemvor
Critique publiée par le

Rien de bien nouveau avec cette histoire plongeant Don Cheadle dans une affaire de terrorisme international. Il est un ancien officier des opérations spéciales U.S. reconverti dans la fabrique et la pose de bombes pour quiconque s'offre ses services. Même lorsqu'il s'agit d'un groupuscule islamiste du Yémen voulant perpetrer des attentats en France, en Angleterre ou aux États-Unis. Deux agents du F.B.I. se lancent à ses trousses mais comprennent peu à peu que derrière le nouveau terrorriste international se cache peut-être un patriote coincé entre les rives du mensonge et de la vertu. Une construction narrative intelligente mais qui ne trompera personne quand le film s'appelle Trahison et que son méchant pré-supposé en est la tête d'affiche. Difficile donc d'être surpris par les divers rebondissements mais fort heureuseusement les enjeux filmiques ne se trouvent pas uniquement là.

Jeffrey Nachmanoff a la bonne idée de concentrer l'oeil de sa caméra sur la détresse de Cheadle plutôt que de favoriser l'action et les explosions. En résulte une tension de tous les instants qui nous permet de pleinement apprécier la détresse d'un homme autour duquel la Mort rôde, et dont le moindre faux-pas la convierait à chanter sa messe ténébreuse. Le jeu du chat et de la souris lui-même est intéressant. Et quand l'un tente de faire la lumière sur l'ambiguïté d'une situation, l'autre s'enfonce dans les noirceurs du mensonge pour sa survie.

Les clichés sont nombreux, particulièrement du côté des terroristes, mais cela n'empêchera pas de passer un agréable moment devant ce film d'espionnage tendu à qui une pointe de suspense n'aurait pas fait de mal.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 419 fois
1 apprécie

Kelemvor a ajouté ce film à 1 liste Trahison

Autres actions de Kelemvor Trahison