Bande-annonce
Affiche Trainspotting

Trainspotting

(1996)
12345678910
Quand ?
7.5
  1. 120
  2. 141
  3. 308
  4. 631
  5. 1622
  6. 4695
  7. 13976
  8. 18015
  9. 7789
  10. 2514
  • 50K
  • 3.4K
  • 8.2K

A Edimbourg, dans les années 1990, Mark Renton, un toxicomane, mène une existence chaotique avec sa bande de copains, aussi marginaux que lui : Sick Boy, Spud, Tommy et Begbie. La seule chose qui les rassemble, trouver l'argent pour acheter leur dose quotidienne.

Casting : acteurs principauxTrainspotting

Casting complet du film Trainspotting
Match des critiques
les meilleurs avis
Trainspotting
VS
Heroin.

Venant tout juste de lire le roman original d'Irvine Welsh, je me dis que le moment est fort propice pour me replonger dans le film culte de Danny Boyle, qui avait fait sensation lors de sa sortie en 1996 et qui aura bercé mon adolescence en quête de récits bien trashouilles. Là où le roman de Welsh optait pour différents points de vue, le film de Boyle fait le choix d'une narration plus fluide, certes plus classique mais surtout moins bordélique, se concentrant sur l'essentiel, à savoir les...

96 1
Pussy la chatte ! Même avec ta queue j'l'a toucherai pas !!

Classé troisième meilleur film de l’année 1996 par Time Magazine, classé 10ème meilleur film britannique de tous les temps par le British Film Institut, ayant connu un grand succès commercial et critique, le long-métrage Trainspotting a marqué au fer rouge une bonne partie des cinéphiles, pour son sujet bien abordé sur l’évolution d’un groupe de jeunes accro au crack et à l’héroïne. Eh bien ! Je crois que je vais surprendre... Lire la critique de Trainspotting

10 11
Critiques : avis d'internautes (203)
Trainspotting
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Hard Boyle

"Ferrovipathes" (oui j'utilise le titre québécois, car il envoie du bois pis d'abord je fais ce que je veux, c'est ma critique, non mais !) nous emmène à Edimbourg, en compagnie d'une bande de potes accros (à la drogue, et quand ce n'est pas ça, c'est à la violence). Au programme, des thématiques lourdes et dures, abordées avec beaucoup d'humour noir, et une grande finesse. Boyle rassure, lui... Lire la critique de Trainspotting

93 14
Avatar Gothic
9
Gothic ·
Critique de Trainspotting par Prodigy

Comme Cours, Lola Cours, Trainspotting fait partie de ces films éminemment musicaux, au coeur desquels bat une véritable pulsation qui leur confère un rythme, une énergie et une pèche incroyables. Pas besoin de montages cut, d'effets de style trop appuyés, le film de Danny Boyle (et Irvine Welsh, et John Hodge...) est un OVNI, un cult movie instantané qui dépasse les modes et les effets de style... Lire l'avis à propos de Trainspotting

85 2
Avatar Prodigy
8
Prodigy ·
Planos

Un petit chef d’oeuvre à la gloire de l’héroïne, pour une fois celle-ci n’est pas que diabolisée . Boyle nous raconte le choc du premier fix qui t’expédie sans passer par la case départ au pays des anges. L’analyse est différente, on fait le choix d’en prendre et on n’est pas forcément excusable, pas d’enfance maltraitée, pas de traumatisme particulier , on aime ça et c’est tout. C’est... Lire la critique de Trainspotting

5
Avatar cinevu
8
cinevu ·
Découverte
Choose Life. Choose a job. Choose a career. Choose a family. Choose a fucking big television, choose

Le débat autour de ce film, c'est l'éternelle comparaison avec Requiem for a Dream. Pour moi, Trainspotting est meilleur. Je vais me borner à lister les choses qui font de Trainspotting un excellent film, pas m'escrimer à détailler, pour chacun de ces points, en quoi il est MIEUX que l'autre. Au tout premier plan, son aspect réaliste. Mais pas seulement réaliste glauque, réaliste finalement... Lire l'avis à propos de Trainspotting

44 20
Avatar SeigneurAo
8
SeigneurAo ·
Feeling good

Freedom Reprendre un fix, vingt ans après avoir cru décrocher. Juste un dernier shoot, pour le voyage. Pour revoir les potes, surtout ceux qui sont partis. La der des der. Faire ma popote dans de la bile et une petite cuillère dégueulasse. Aspirer le nectar, tapoter la seringue en me pourléchant les babines. C'est comme... Lire la critique de Trainspotting

56 12
Avatar DjeeVanCleef
9
DjeeVanCleef ·
Toutes les critiques du film Trainspotting (203)
Bande-annonce
Trainspotting
Vous pourriez également aimer...