John & John Chronicles : Part 17

Avis sur Transformers 3 : La Face cachée de la Lune

Avatar Plug_In_Papa
Critique publiée par le

John arpente les couloirs de J&J productions, un pavé de feuilles à la main.

- Salut John, t'aurais pas vu John ?
- Non, t'as demandé à John ?
- Hey John, je cherche John tu l'as vu ?
- Heu non désolé.
- Et toi John ?
- Non plus, mais peut-être que John là-bas sait où il est.
- Merci.. heeeey ! JOHN ! Attends-moi !
- Qu'est ce qui t'arrive John ?
- Je cherche John
- Aucune idée, désolé John.
- Ok, merci John.

John cherche pendant plusieurs heures, au détour d'une porte il trouve enfin John.

- Bordel John qu'est ce que tu fous là ?
- Bah... c'est mon bureau.
- Ton bureau ? Mais... ton bureau était pas au sous-sol ?
- Mais John, on est au sous-sol.
- Aaaaaaaaaah ça explique pourquoi j'ai du descendre les escaliers aussi longtemps, depuis le 141 ème étage ça fait loin.
- Oui, surtout que t'aurais pu prendre l'ascenseur.
- Ah tiens, c'est vrai.
- Sinon pour la prochaine fois tu peux appeler aussi, dans ton répertoire à J comme John.
- Pas con, merci du tuyau !
- Mais tu voulais me voir pour quoi exactement ?
- Pour la face cachée de la lune.
- Tu veux voir la face cachée de ma lune ? Mais enfin John, on était bourré et on avait dit qu'on n'en parlerai...
- Mais non, idiot, je te parle de ça !

John tend le pavé de feuilles à John.

- Oh ! Transformers 3...
- Il fait 200 pages John, 200 fucking pages !
- Oui, je sais.
- Mais alors explique moi pourquoi le film ne commence qu'à la page 120 ?
- Tu l'as lu ???
- God no ! Je suis allé sur le tournage et l'équipe était en train de tourner des dialogues. DES DIALOGUES JOHN ! TU TE RENDS COMPTE ! J'ai donc pris un exemplaire du scénario et les premières photos d'explosions ne commencent qu'à la page 120 ! What the fuck is this shit ?
- Calme toi John. Je...
- En plus il y avait cet acteur ringard là. Comment il s'appelle déjà ? Tu sais un acteur de seconde zone qui fait des films que personne ne regarde et qui n'a rien à faire là...
- Tu veux parler de John ?
- Peut-être, John comment ?
- Malkovich, John Malkovich.
- Ouais c'est ça ! John Malsandwich. Qu'est ce qu'il fout là ? On avait dis que des vrais acteurs, bordel !
- On a toujours Shia Laboeuf, c'est quand même pas de la merde.
- Awesome,il est tellement awesome.
- Et puis pour John, ne t'en fais pas John. C'est la crise, il a juste besoin de payer ses impôts.
- Fuck, qu'il aille les payer ailleurs, il va me gâcher toutes mes belles explosions !
- T'inquiète pas John, son rôle ne sert à rien et il disparaît super vite.
- Alors pourquoi il est là ? Non, le vrai problème c'est : pourquoi le film commence par 2 heures de dialogues ?
- Déjà ce ne sont pas vraiment des dialogues, juste une série de mots sans intérêt, comme d'habitude quoi. Ensuite on a improvisé. Quand on a commencé le tournage mais on s'est rendu compte qu'on n'aurait que 40 minutes de film, du coup Michael pensait que...
- Michael ?
- Bay.
- Michael ? Bay ? T'es sûr qu'il Il ne s'appelle pas John ?
- Certain.
- Il mériterait tellement de s'appeler John.
- Donc Michael pensait que...
- Il pense ? Depuis quand ?
- Il pense qu'il pense, tu vois le truc ?
- Non.
- Pas grave, Michael a eu l'idée de piquer un autre scénario dans la poubelle pour le coller devant.
- Awesome ! Mais ce titre là, ça vient d'où ?
- C'est un hommage John. "La face cachée de la lune"/"Dark Side of The Moon"... comme le disque.
- Oh ! Celui des Beatles !
- Voilà.
- J'ai toujours adoré Mike Jagger !
- Ouais, moi aussi.
- Et sinon ça raconte quoi ?
- Aucune idée, un truc avec Kennedy...
- Kennedy ?
- John Kennedy.
- Le mec de la maintenance informatique ?
- Non John, le président des USA.
- John, de la maintenance, est président ? Mais j'ai pas voté pour lui !
- Tu ne m'écoutes pas John.
- Mais si ! C'est cool d'avoir un président des United States of America sur le tournage, ça va être awesome !
- Heu... oui mais il n'y sera pas vraiment John, il est mort.
- Oh merde, il est mort ? Mais qui va m'installer mes logiciels maintenant ?
- Mais je...
- Ceci dit avoir un président sur le tournage c'est cool mais réussir à faire venir un président mort c'est encore plus awesome !
- Ok, comme tu veux. Bref un truc avec Kennedy, la lune, des assassinats, Stargate et un médecin-chef de Grey's Anatomy.
- J'ai rien compris.
- Moi non plus.
- Et ça, ça te prend les deux tiers de ton film ??
- Heu.. bah oui, on n'a pas fait gaffe et le temps qu'on s'en rend compte c'était trop tard.
- Mais ça va être chiant John.
- Je sais, du coup on a rajouté un vieux robot gentil qui est en fait un traître.
- Awesome !
- Ouais, le vieux il dort sur la Lune et les gentils doivent le réactiver.
- Awesome ! Du coup ils le réactivent en le croyant gentil sauf que là il leur pète la gueule.
- Heu non... il fait semblant d'être gentil un petit moment.
- Ah bon ? Pourquoi ?
- Je ne sais pas, on s'est dit que ça faisait cool.
- Awesome ! J'aime quand ça coule. Mais alors, pourquoi il décide de ne plus faire semblant au bout d'un moment ?
- Parce que.
- Awesome ! Dis-moi un truc, sur le plateau j'ai vu une blonde mais pas la brune habituelle qui porte un nom d'actrice porno, on l'a changée ?
- Oui, John mais sa couleur de cheveux ça ne change rien vu qu'on se contente de filmer son cul.
Awesome !
- Bon par contre là on est un peu emmerdé pour une scène.
- Ah oui ? Laquelle ?
- Bah les méchants ils doivent envahir Chicago mais on a déjà claqué tout le budget.
- Tout le budget ? Tu pourrais pas tartiner l'écran avec de la pub ?
- Mais on l'a fait John ! On a rajouté exprès 2 nouveaux robots avec des autocollants Gilette et compagnie mais ça ne suffit pas. On a tout ce qui se passe avant et ce qui se passe après mais là je ne vois pas comment on va faire.
- Facile, donne moi le scénario. Ca commence quelle page ton truc là ?
- Vers la page 100.
- Et ça se termine quand ?
- Vers la page 130.

John saisi alors les pages dans sa main droite. Sraaaaaaaaaaatch ! Il les arrache d'un grand geste avant de les jeter dans le couloir derrière lui.

- Holy Shit ! John !
- Bah quoi ? Maintenant t'as plus de problème, ta scène n'existe plus.
- Mais comment ils vont faire au montage maintenant ?? Regarde, là il fait jour et juste après c'est la nuit !
- Who cares ? Ils ont l'habitude. Z'avez pas déjà utilisé des plans des scènes avant et après dans un trailer ?
- Si John, 3/4 plans avec des fondus au noir et des gros « POIIIIIIIIIIIN » sonores pour accentuer l'effet dramatique comme les gens aiment tant.
- Ah bah parfait, t'as qu'à laisser ça comme ça dans le film, ça sera Awesome !
- Heu... comme tu veux par contre j'ai l'impression que t'as arraché des pages qui ne devaient pas l'être.
- Comme quoi ?
- Comme là, regarde. Optimus perd sa remorque avec plein de trucs hyper importants dedans, même qu'il y a 5 lignes de dialogue pour t'expliquer que c'est hyper important et qu'il faut un plan pour la récupérer puis là, 20 pages plus tard, il pète la gueule aux méchants avec le contenu de la remorque.
- Et alors ?
- Bah la scène où on comprend comment il la retrouve a disparu.
- Mais c'est pas grave ça John ! Tout le monde s'en fout tant que tu filmes des culs et des explosions !
- Mais... Regarde là aussi à la page 150 on a 4 gentils robots prisonniers des vilains se faisant exécuter, mais les pages où ils se font capturer manquent.
- Et alors ?
- Bah... si tu suis le truc ils marchent tranquillement dans la ville puis après ils se font démonter la tête dans un camp de prisonnier, les gens vont pas comprendre ce qu'ils font là.
- Franchement John, qui va s'en apercevoir ? Tu vas pas chouiner pour quelques trous dans ton scénario.
- Tout de même John... j'ai encore trouvé plusieurs pages qui ont sauté...
- Dis-toi que c'est de l'écriture avant-gardiste, de l'audace, le public va trouver ça Awesome, j't'assure.
- …
- Tu ne me crois pas ? Tiens prend cette page là, où on voit Optimus Prime prisonnier de câbles de chantier, sans défense, exposé, vulnérable. Il ne manque pas de pages, right ?
- Right.
- Ok, mais je ne vois pas de méchants qui essayent de l'attaquer, pourquoi ?
- Parce que.
- Awesome ! Tu vois ? C'est Awesome comme ça, ça rend les gentils encore plus badass !
- C'est vrai, c'est bien comme ça.
- Et le plan des méchants c'est quoi ?
- Téléporter une planète sur la Terre.
- Awesome !
- Genre, une grosse planète.
- Awesome !
- Et les gentils vont essayer de péter le portail de téléportation qui est posé au sommet d'un immeuble.
- Awesome ! Ils font comment ?
- Ils montent dans un immeuble cassé en deux, et dont la partie supérieure penche bien dans le vide et menace de s'effondrer, pour tirer au bazooka sur le portail.
- Awesome ! C'est certainement le seul immeuble assez haut pour atteindre le portail.
- Heu... non, on voit bien qu'il y a des tas d'autres immeuble tout aussi hauts autour qui pourraient faire l'affaire.
- Ah ? Mais ils se sont effondrés ?
- Non non. Ils sont même en meilleur état que celui que les héros utilisent.
- Mais alors pourquoi ils montent dans le seul immeuble du lot qui menace de s'effondrer ?
- Parce que.
- Awesome ! Décidément c'est ton meilleur scénario, t'as réponse à tout !
- Merci John.
- Mais s'il est cassé en deux, ils montent comment ?
- Ils prennent l'ascenseur.
- Awesome !
- Ou l'escalier, je ne sais plus.
- Awesome !
- Bref ils montent dedans comme si tout était normal.
- Comment ils font ça ??
- Ils sont américains John.
- Awesome ! D'ailleurs tu disais que la ville était envahie par les affreux robots, comment les gentils font pour l'attaquer ? Ils sont déjà sur place ?
- Ah bah non John, ils sont à l'extérieur et la ville est super bien gardée par des centaines de méchants. Surtout les airs, regarde là, j'ai au moins 2 pages pour t'expliquer a quel point la ville est impénétrable par voie aérienne.
- Du coup ils rentrent comment ?
- Par les airs.
- Awesome !
-Ouais, fallait y penser. Et à la fin les gentils pètent la gueule aux méchants pendant que les méchants se pètent la gueule entre eux.
- Les méchants s'entretuent ? Mais pourquoi ?
- Tu te rappelles la fille blonde ?
- Pas bien, juste son cul.
- Bon bah elle va parler à un robot, tu te rappelles le grand méchant du 1 et du 2 ?
- Megaétron ?
- Presque John, c'est Megatron. Donc Megatron mais il a jamais vu la gonzesse de sa vie mais elle réussi, en deux phrases, à utiliser sa soif de pouvoir pour le manipuler et le forcer à attaquer l'autre grand méchant, Sentinel Prime.
- Awesome ! Mais c'est pas le genre de truc que Megatron pouvait imaginer tout seul ?
-Non John, il n'est pas assez malin. Il a besoin qu'une pétasse blonde lui fasse remarquer que s'il ne fait rien, il ne sera pas le seul roi des méchants.
- Pas con, il prépare son complot depuis des dizaines d'années dans les moindres détails mais c'est vrai qu'il ne peut pas penser à tout.
- Oui, c'est tout de même beaucoup plus crédible comme ça.
- Mais du coup le reste du film il fait quoi Megatron ?
- Oh rien, il passe tout son temps assis à regarder ce qu'il se passe sans rien foutre et à la fin il fait sa grosse colère pour pas qu'on oublie que c'est lui le chef. J'ai écrit ce personnage en pensant à toi.
- Awesome !
- Je savais que ça te ferait plaisir.
- Mais je ne pige pas un truc, pourquoi les gentils n'interviennent pas pour empêcher l'invasion de Chicago ?
- Ah je t'ai pas dit ? Tu vas adorer ! Optimus Prime laisse faire pour qu'il y ait la guerre.
- Optimus Prime veut la guerre ?
- Non, il veut la paix.
- Mais... tu viens de dire...
- Je sais, mais si t'as pas de guerre comment tu veux prouver que t'es efficace pour maintenir la paix ?
- Heu...
- Tu vois ?
- Non.
- Bah c'est un peu facile de dire « Grâce à moi il y a la paix » si t'as pas de guerre pour le prouver. Donc il laisse la guerre démarrer tranquillement.
- Donc il veut le début de la guerre.
- Non, en fait il veut surtout la fin de la guerre.
- Oh... mais...
- C'est logique pourtant, si t'as pas de début de guerre tu peut pas avoir la fin.
- Tu veux dire qu'il laisse la guerre commencer pour pouvoir la finir ?
- Oui.
- Et donc comme ça il va montrer à tout le monde que sans son intervention il ne peux y avoir de paix.
- C'est ça.
- Et donc il sacrifie des milliers de gens juste pour prouver qu'il a raison.
- Exactement.
- Awesome ! Fucking Awesome !
- Oui John, un vrai américain.
- Awesome !
- D'ailleurs à la fin il fait un joli discours à côté d'une bannière étoilée abîmée mais toujours vivace.
- La bannière étoilée ? Et pourquoi pas le drapeau américain ?
- Mais John, c'est le drapeau américain.
- Aaaaaaaah ! Awesome !
- Oui et juste après t'as du Linkin Park.
- AWESOME !
- Une conclusion parfaite pour la trilogie Transformers !
- Awesome ! Mais bon John, tu sais bien que pour faire une vraie trilogie il nous faudra un quatrième film, un film qui devra être...
- Awesome, John,il ne pourra en être autrement.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2522 fois
151 apprécient · 5 n'apprécient pas

Plug_In_Papa a ajouté ce film à 3 listes Transformers 3 : La Face cachée de la Lune

Autres actions de Plug_In_Papa Transformers 3 : La Face cachée de la Lune