Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Gentils robots contre méchants... Oui bon, vous avez compris.

Avis sur Transformers : L'Âge de l'extinction

Avatar Yellocrock
Critique publiée par le

J'aime me faire du mal. J'avais noté le premier d'un bon petit 3, puis le deuxième d'un bon petit 2, puis le troisième volet d'un bon petit 1. PARCE QUE C’ÉTAIT TROIS FOIS LE MÊME FILM !! C'est à dire: Scénario plus basique tu meurs, personnages énervants et inutiles, dialogue écrit par un gamin de 10 ans et 2h30 de film (à chaque fois) avec moins de rebondissement que dans un court métrage.

Le gros problème était que l'action omniprésente et créé avec des SFX monstrueux (on ne peux pas dénigrer le film sur sa beauté visuelle, ce serait de la mauvaise foi) n'avait aucune ambition que de montrer des explosions. Il n'y avait pas assez d'enjeux à l'action pour nous faire ressentir l'importance des déflagrations sous nos yeux.

Mesdames et Messieurs, après 3 films, Michael Bay a enfin un scénario qui donne de l'enjeu aux scènes d'actions ! Bravo, applaudissons. Félicitations... Mais ça dure toujours 2h30, et la fin est torchée comme c'est pas possible. On peut pas tout avoir. La première heure est très bien pensée, un scénario (une dinguerie) est développé et on comprend que la situation est plus compliqué qu'auparavant (ce qui n'était pas non plus incroyable à faire, mais bon, trois films pour y arriver, hein). Bref, il y a de l'ENJEU ! Enfin, on se prend à suivre les pérégrinations du nouveau héros, moins énervant même si il est encore un personnage de grand enfant (en même temps, on regarde des films tirés de jouets). Interprété par Mark Wahlberg, ce héros est plus intéressant à suivre que Shia "casse-burnes" Laboeuf. Le type a une fille, il rencontre dans la précipitation le copain de sa fille (et ça engendre du conflit), bref, une histoire un petit peu développée. J'en demandais pas plus !

Même si la dernière heure retombe dans les travers de la saga, avec action sur action sur action jusqu’à frôler l'overdose rédhibitoire (surtout à l'arrivée des Dinobots, complétement gratuite), le film est plaisant à suivre dans sa globalité et n'est pas un calvaire comme les trois premiers, puisqu'il y a enfin un semblant de scénario (même si la trame principale reste basique de chez basique: il y a des méchants, il y a des gentils, les méchants veulent tuer les gentils et s'emparer d'un objet qui peut causer la destruction du monde, donc les gentils vont tout faire pour empêcher cela d'arriver. Voilà).

Bref, c'est clairement le meilleur des Transformers, Michael Bay a calmé son montage épileptique et pose de plus en plus ses plans (c'est plus sympathique quand on a le temps de voir un peu ce qui se passe). On en prend plein les mirettes, il essaye d'étoffer ses films avec des sujets pas forcément faciles (c'est survolé, mais mentionné: Bioéthique et développement technologique à tout prix dans une logique d'enrichissement. Oui, je parle de Transformers 4 là), n'y arrive pas forcément mais l'intention est là. Un bon blockbuster, avec un gros problème sur sa dernière heure et sa conclusion.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 217 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Yellocrock Transformers : L'Âge de l'extinction