Version longue

Avis sur Troie

Avatar BlackLabel
Critique publiée par le

J'ai étudié l'histoire antique des grecs à l'école, j'ai lu l'Illiade, et pourtant je ne deviens pas fou de colère façon Hulk en regardant ce film franchement pas respectueux du passé, quel qu'il soit. Certes la première fois ça ne m'avait pas convaincu.

Troie fait le choix de toucher à la divinité seulement du bout des doigts (à travers les capacités d'Achille au-dessus de la moyenne, et de sa mère qui trempe dans l'eau), de se servir dans le poème d'Homère seulement dans les (très) grandes lignes, et d'avoir l'air d'un film visuellement historique pour les gens n'ayant pas étudié l'histoire (en l'occurence celles des Grecs).

Puis ? Pour une grosse production hollywoodienne, aux mains d'un tocard comme Wolfgang Petersen, le film est rude (viols et lancers de bébé), et chaque personnage semble coincé dans sa destinée. C'est ce dernier trait qui m'a finalement convaincu au cours d'un revisionnage.

Le film n'est pas stéréotypé à mes yeux. D'autres réalisateurs auraient simplifié les enjeux à des thèmes grandiloquents comme la liberté, et on peut se souvenir douloureusement de ce terrible navet qu'est Gladiator avec ses dialogues pompeux à souhait, où un empereur romain lâchant un "God bless America" aurait au moins eu le cran d'assumer l'idéologie de son discours.

Chacun dans Troie est mû par un désir qui le définit. Le roi qui veut unifier par la guerre, son frère voulant recouvrer son honneur, la guerrier cherchant la gloire millénaire, le prince en quête d'amour et son frère voulant défendre sa patrie, etc., et ces grandes lignes en se croisant sont génératrices de conflits.

Ménélas par exemple ne veut récupérer sa femme que pour la tuer lui-même, et lors de son combat contre Pâris, lorsque ce dernier fuit, il est encore plus insulté qu'Hélène soit parti avec un lâche. Les personnages ne semblent avoir qu'une dimension, et on les sent coincés, même en souffrance de leurs limites. Hector n'a qu'un ordre à donner à ses archers pour tuer Achille, mais il va aller l'affronter à la loyale. Il sait que c'est ce qu'il va faire avant même qu'Achille vienne le provoquer en duel, et qu'il va perdre.

En ce sens, je trouve que d'une certaine manière Troie est un film qui a saisi en parti l'essence des histoires mythologiques grecques ; le destin des personnages est déjà écrit.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 919 fois
1 apprécie

Autres actions de BlackLabel Troie