👉 On vous partage notre 1er bilan de la nouvelle version de SensCritique.
Continuez à suivre l'avancée du site sur journal de bord.

Il existe trois sortes de films des frères Coen : les chefs-d'œuvres (Fargo, A Serious Man, O'Brother), les coups de génie (Big Lebowski, No Country for Old Men, Burn After Reading, Miller's Crossing), et les ouais, bon ben comment dire (The Barber, Barton Fink, Le Grand Saut). Tout simplement, il n'y a pas de mauvais Coen : tout ce qu'ils proposent est impeccablement filmé, décoré, dialogué, interprété. Ces gars-là sont les champions du Contrôle Qualité, et aucun mauvais film ne sort de la chaîne de montage de Minneapolis. Mais bon, ils sont capables quand même de réaliser des films inintéressants, et True Grit est de ceux-là.

C'est quoi, ce film ? Une longue balade ennuyeuse dans les paysages de l'Oklahoma, à la fois magnifiques et en même temps étrangement délavés, comme si on avait voulu ôter leurs couleurs de carte postale ? Une métaphore sur le temps qui passe ? Un hommage à l'Ouest et à ses héros sauvages ? Un hommage au western, tout simplement ? Le Professore penche pour la dernière solution. Joel et Ethan Coen ont adoré le True Grit originel, 100 Dollars pour un Shérif, un film de 1969 d'Henry Hathaway avec John Wayne, et ils ont rêvé de le refaire. Bon ben voilà c'est fait...

Ce qui menace en fait les Coen, c'est la Woodenallisation Clinteastwoodique de leur œuvre : que chaque film sorte comme « Le Dernier Chef D'Œuvre Des Frères Coen ». C'est peu ou prou ce qui s'est passé avec True Grit, emballant une presse acquise d'avance, dithyrambique et unanime (sauf – et c'est assez remarquable pour être noté – la presse « intello » (Les Cahiers du Cinéma, Libé, les Inrocks...)

Pour ma part, j'aurais mieux fait d'écouter les CineFasters : Notre Agent au Kremlin, ou King of Cote, qui m'avait alerté sur la « pasmalitude » du film... Comme le disait un des deux frfrangins : « On fait un peu trop de films en ce moment... »

Ben oui, on est d'accord.
ludovico
5
Écrit par

il y a 11 ans

8 j'aime

4 commentaires

True Grit
Torpenn
6
True Grit

True Grit d'initiation...

Une jeune fille perd son père et manque son train de retour pour le venger. Elle ne trouve rien de mieux pour l'aider que Jeff Bridges, vieux marshall borgne à la gâchette facile et à la descente...

Lire la critique

il y a 11 ans

80 j'aime

42

True Grit
Gand-Alf
8
True Grit

God's gonna cut you down.

Après le très étrange et abscons "A serious man", les frangins Coen reviennent à un cinéma plus accessible, adaptant le roman éponyme de Charles Portis, quarante ans après "Cent dollars pour un...

Lire la critique

il y a 7 ans

57 j'aime

1

True Grit
MrShuffle
8
True Grit

Jeff Bridges over troubled water

Quand les deux frangins Ethan et Joël, dont on ne compte plus les succès publics et critiques, se mettent au Western, il ne faut pas s'attendre à un bouleversement. Car même si l'on s'appelle Coen et...

Lire la critique

il y a 11 ans

53 j'aime

1

Shining
ludovico
9
Shining

Le film SUR Kubrick ?

Après le flop public et critique de Barry Lyndon, Kubrick a certainement besoin de remonter sa cote, en adaptant cet auteur de best-sellers qui monte, Stephen King. Seul Carrie a été adapté à cette...

Lire la critique

il y a 11 ans

186 j'aime

85

La Neuvième Porte
ludovico
9

Un film honteusement délaissé...

Un grand film, c’est quoi ? C’est un film qui passe sur NRJ12 (en VF mal doublée), qu’on prend au milieu, et qu’on regarde jusqu’au bout, malgré l’alléchant Mad Men S05e1 qui nous attend sur Canal à...

Lire la critique

il y a 11 ans

54 j'aime

3

Borgia
ludovico
3
Borgia

on y a cru pendant vingt secondes, jusqu'au générique...

C'est parti pour la série événement de Canal+. Ils sont forts chez Canal, ils ne font pas de série non-événement ! Mafiosa, Braquo, Borgia : même combat. Pour cette dernière, on y a cru pendant vingt...

Lire la critique

il y a 10 ans

40 j'aime

13