Affiche Un condamné à mort s'est échappé

Critiques de Un condamné à mort s'est échappé

Film de (1956)

Bresson s'est fait label

Le miracle de ce film tient en un mot: simplicité. Une simplicité marque de fabrique de son auteur. Mieux, un label de qualité ! Simplicité du fil narratif. Réalisé par tout autre (ou à un autre époque qui sait ?), il semble impossible de nous tenir en haleine avec si peu d'évènements. D'AUTANT PLUS quand on sait comment cela finit, puisque c'est le titre du film. J'expliquais il y a peu que... Lire la critique de Un condamné à mort s'est échappé

74 11
Avatar guyness
8
guyness ·

Grande messe pour une évasion

Un condamné à mort s'est échappé est le quatrième long-métrage de Bresson mais seulement son premier succès commercial. C'est aussi son plus symptomatique, puisqu'il porte en lui tout le sel, toute la grammaire de son cinéma. Le dépouillement de l'image rivalise d'austérité avec la monotonie des dialogues et des différents sons qui jalonnent l'évasion du jeune lieutenant de la résistance... Lire l'avis à propos de Un condamné à mort s'est échappé

35 2
Avatar blig
9
blig ·

Critique de Un condamné à mort s'est échappé par Rozbaum

Notes sur le cinématographe est un petit livre bâti de courtes phrases qu'on peut appeler "sentences" parce qu'elles sont autant l'énonciation d'une vérité irréfutable, qu'une une décapitation radicale de l'"ornement". Le cinématographe est un cinéma sur la croix, qui vit d'un grain de riz par jour, et ne s'assoit sur nulle chaise qui ne soit cloutée. C'est un cinéma qui s'apparente à Jésus,... Lire la critique de Un condamné à mort s'est échappé

16
Avatar Rozbaum
10
Rozbaum ·

Critique de Un condamné à mort s'est échappé par Messiaenique

Dans la grande famille des films d'évasion, on tend à élever Les Evadés (1994) au pinacle du genre, de par son histoire de rédemption portant en elle la fascinante quête de la liberté. Ce thème universel capte naturellement l'attention du spectateur, et explique en partie sa popularité. Pourtant, quel dommage d'oublier la constellation de chefs-d'œuvre partageant cette thématique ! La... Lire la critique de Un condamné à mort s'est échappé

11 2
Avatar Messiaenique
10
Messiaenique ·

Mode d'emploi pour une évasion de prison réussie

Incroyable récit "sans ornement " comme le précise l'auteur lui-même, d'une évasion (réussie)... une épure en somme. L'histoire vraie d'un résistant, arrêté pour tentative d'attentat raté et emprisonné au fort de MontLuc de triste mémoire. Une composition cinématographique proche de la perfection dans l'harmonie des détails visuels et sonores et qui réussit à nous tenir en haleine... Lire l'avis à propos de Un condamné à mort s'est échappé

6
Avatar Juliette-Cinoche
10
Juliette-Cinoche ·

La petite évasion

Un condamné à mort s'est échappé ou Le vent souffle où il veut a de quoi se vanter d'avoir l'un des plus beaux titres et sous-titres du cinéma français. Une titraille à la hauteur de sa réputation, le film étant un grand classique pondu par Robert Bresson, précurseur de la Nouvelle Vague. Je ne savais strictement pas à quoi m'attendre, et c'est peut être bien pour ça que j'ai été... Lire l'avis à propos de Un condamné à mort s'est échappé

7 3
Avatar Matthew_Horne
6
Matthew_Horne ·

Liberté, j'écris ton nom

Avoir entendu le nom de Robert Bresson parmi les références cinématographiques d’Andreï Tarkovski m’avait mis la puce à l’oreille depuis longtemps. Le cinéma français n’est pas avare en grands auteurs capables de remettre en question les canons du cinéma pour apporter de nouvelles visions du septième art et le nourrir de leur fibre artistique. Bresson fait partie de ceux-là, et j’ai choisi... Lire l'avis à propos de Un condamné à mort s'est échappé

4
Avatar JKDZ29
8
JKDZ29 ·

Éloge de la détermination

Pour l'instant, dans mon parcours de la filmographie de Robert Bresson, c'est à travers l'exploration de thématiques très pragmatiques (comme la cleptomanie ou l'emprisonnement) que son discours et son style ont été les plus intelligibles. Ses intentions en matière de non-interprétation, en faisant intervenir des acteurs non-professionnels pour tendre vers une forme d'abstraction naturaliste,... Lire la critique de Un condamné à mort s'est échappé

2
Avatar Morrinson
7
Morrinson ·

Gestes de monteur

En janvier 1954, le jeune rédacteur des Cahiers du Cinéma François Truffaut publiait son célèbre article pamphlétaire sur les dérives d'une certaine tendance du cinéma français qui annonçait déjà la politique des auteurs. En effet, il opposait les artisans de la « qualité française » comme Autant-Lara aux artistes tels que Renoir ou Ophüls, garants d'une cohérence thématique et esthétique,... Lire la critique de Un condamné à mort s'est échappé

4 1
Avatar Hétérotopie
10
Hétérotopie ·

SPOILER : À la fin il s'échappe

Un film simple à résumer, puisque tout est dans son titre, y compris la fin. Pendant près de deux heures, Bresson filme un homme qui met en place son évasion. Sans scènes d'actions, sans musique, sans coup de théâtre, sans moments de bravoure, sans fioriture, il doit maintenir notre attention pendant tout ce temps alors même que l'on sait comment ça va finir, et pourtant ce n'est jamais... Lire l'avis à propos de Un condamné à mort s'est échappé

1 4
Avatar Beorambar
10
Beorambar ·