👉 On vous partage notre 1er bilan de la nouvelle version de SensCritique.
Continuez à suivre l'avancée du site sur journal de bord.

Un conte de Noël

2008

4.2K

2.3K

251

7.1

Film de Arnaud Desplechin · 2 h 32 min · 21 mai 2008 (France)

Genre : Comédie dramatique

Casting (acteurs principaux) :

Catherine Deneuve, Jean-Paul Roussillon, Anne Consigny, Mathieu Amalric, Melvil Poupaud, Hippolyte Girardot, Emmanuelle Devos, Chiara Mastroianni

Groupe :

La Trilogie Dédalus

Pays d'origine :

France

Bande originale :

Un conte de Noël
Casting complet et fiche technique

Réunion à Noël: Junon et Abel réunissent enfants et petits-enfants dans la maison familiale de Roubaix. Elisabeth, la soeur aînée, son frère Henri banni de la famille et sa nouvelle amie, Ivan le plus jeune avec épouse et enfants, Paul l'adolescent malade... Junon annonce sa leucémie, que seule une greffe de moelle peut guérir. L'heure est aux règlements de compte, aux apaisements, aux découvertes.

Mathilde_Gu

Mathilde Gu

"La souffrance est une toile peinte. Les larmes ne me font pas mieux toucher le monde."

il y a 5 ans

3 j'aime

KingRabbit

KingRabbit

A zappé après 5 minutes de film.. (bon un peu malade aussi)

il y a 8 ans

2 j'aime

2

takeshi29

takeshi29

Cinq ans après cette merveille, le "Portrait of Jimmy P." à venir a tout du projet excitant...

il y a 9 ans

2 j'aime

takeshi29
10
takeshi29

Critique positive la plus appréciée

MONUMENTAL

Ce film est monumental, au sens premier du terme. En 2h30, en scrutant une famille et ses turpitudes, il dit tout de la vie, des hommes. Desplechin utilise sa caméra tel un scalpel, pour chatouiller,...

Lire la critique

il y a 10 ans

Fritz_Langueur
5
Fritz Langueur

Critique négative la plus appréciée

Conte de fiel

Desplechin a placé son ambition pour ce film dans une œuvre entre « Fanny et Alexandre » et « Saraband » d’Ingmar Bergman, excusez du peu… On l’avait quitté en 2004 sur l’abominable, euh non le...

Lire la critique

il y a 7 ans

Jambalaya
9
Jambalaya

Le diner de cons

Gardons-le notre cinéma national, jalousement, même s’il déplait à certains qui le trouvent trop chiant et cérébral, voir incompréhensible et laissons M. Besson se débrouiller seul dans ses...

Lire la critique

il y a 8 ans

ErrolGardner
9

Règlements de comptes à OK.Roubaix

« Je ne t’ai jamais aimé » (Amalric). « Moi non plus je ne t’ai jamais aimé » répond Deneuve, avec la plus simple honnêteté. Du franc-parler franc-maçonnique. Dans cette famille, on se dit les...

Lire la critique

il y a 9 ans

Oneiro
7
Oneiro

Ombres que nous sommes...

Où sommes-nous ? On entre en ce film comme dans un rêve, pas certains de ne pas avoir raté quelque chose qui nous mènerait là, et toutefois pas certains de s'en soucier. Une alchimie d'étrangeté, de...

Lire la critique

il y a 9 ans

Eiffel_The
6
Eiffel_The

Critique de par Eiffel_The

Peu de films m'ont poussée à réfléchir autant je crois, à tout décortiquer pour m'expliquer cette ambiguïté d'affection - affliction ressentie durant le visionnage. Le film souffre de plusieurs...

Lire la critique

il y a 12 ans