Affiche Un pigeon perché sur une branche philosophait sur l’existence

Critiques de Un pigeon perché sur une branche philosophait sur l’existence

Film de (2014)

Joyeusement dépressif

Je suis content de savoir que vous allez bien. Je suis content de savoir que vous allez bien. Je suis content de savoir que vous allez bien. Un pistolet dans la main seul dans un bureau, en pleurs sur le sol carrelé d’un couloir, en pyjama rose dans la cuisine d'un appartement d’une grande tour de béton, je suis content de savoir que vous allez bien. Les personnages ne... Lire l'avis à propos de Un pigeon perché sur une branche philosophait sur l’existence

15
Avatar Clode
7
Clode ·

Tir aux pigeons !

Nous n’avions plus signe de vie de Roy Anderson depuis 2007 avec la sortie de l’étonnant et quelque peu perturbant « Nous les vivants ». Logique puisqu’il peaufinait le dernier volet de « la trilogie des vivants » Lion d’Or au dernier festival de Venise. Il y a beaucoup à dire sur « Un pigeon perché sur une branche philosophait sur l’existence ». Tout d’abord, comme c’était déjà le cas pour «... Lire la critique de Un pigeon perché sur une branche philosophait sur l’existence

10
Avatar Fritz Langueur
9
Fritz Langueur ·

La douce mélancolie d'une mort certaine.

Voilà donc le troisième et dernier morceau de la trilogie entamée avec Chansons du deuxième étage et Nous, les vivants. Une trilogie bien trop carrée sur l’absurdité de l’existence. Le film commence par son titre. Un titre aussi long, ça mérite bien une scène entière pour l’illustrer. Ça mérite un plan d’une profondeur vertigineuse qui nous aspire dans cet univers... Lire l'avis à propos de Un pigeon perché sur une branche philosophait sur l’existence

6
Avatar Neeco
8
Neeco ·

Critique de Un pigeon perché sur une branche... par ffred

Lion d'Or au dernier Festival de Venise, ce film clôt « la trilogie des vivants » (Chansons du deuxième étage, Nous les vivants) du réalisateur suédois Roy Andersson. Je n'ai pas vu ces deux films mais la bande-annonce de celui-ci m'avait beaucoup intrigué et je pensais (j’espérais) un peu naïvement retrouvé quelque chose de l'hilarant Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire. Mais... Lire la critique de Un pigeon perché sur une branche philosophait sur l’existence

6 3
Avatar ffred
3
ffred ·

Pigeon perché

J'ai vu dans le cadre de la session de mars organisée par MoonLucide ce dernier film de Roy Anderson, Un pigeon perché sur une branche philosophait sur l'existence sorti en 2015. N'ayant pas le temps d'en faire une longue critique je vais juste en écrire un petit résumé de mes impressions. Tout d'abord, et c'est indéniable, le film est un film à atmosphère. Et quelle atmosphère d'ailleurs.... Lire l'avis à propos de Un pigeon perché sur une branche philosophait sur l’existence

3
Avatar carlabernini
7
carlabernini ·

Sublime.

Après la séance, je suis rentrée chez moi pour me ruer vers les critiques de SensCritique et autres sites de cinéma, écouter les émissions de France Culture qui en parlent. J'ai trouvé du vrai dans chacune des critiques. C'est vrai qu'il n'y a pas d'air qui circule, qu'on s'asphyxie dans cette trentaine de plans séquences où l'atmosphère est morne et grise et les visages blafards... Certains... Lire la critique de Un pigeon perché sur une branche philosophait sur l’existence

3
Avatar Mes Culturiosités
10
Mes Culturiosités ·

Critique de Un pigeon perché sur une branche... par Mariroon Pnocele

alors déjà je partais pas sur des bonnes bases parce que j'étais saoulée d'avoir dépensé 8€40 pour ce film parce que j'avais oublié ma carte d'étudiante et que le mec de la caisse a pas été sympa alors que désolée mais ça se voit que je suis étudiante et déjà que j'ai pas d'argent pour manger alors si en plus je claque 8 balles 40 dans un film pas à se taper le cul par terre... ensuite le... Lire la critique de Un pigeon perché sur une branche philosophait sur l’existence

4
Avatar Mariroon Pnocele
6
Mariroon Pnocele ·

Pigeon perché et spectateur largué

J'adore les films décalés et le plot du pigeon philosophe m'a beaucoup emballée, mais le résultat n'est vraiment pas ce à quoi je m'attendais.. Le film est une succession de scénettes fixes et trop longues dans lesquelles végètent des personnages au teint cadavérique, un peu comme des clowns tristes keatonesques qui auraient perdu toute joie de vivre. Hors ce qui peut être comique devient... Lire l'avis à propos de Un pigeon perché sur une branche philosophait sur l’existence

2
Avatar Leslie Schrute
5
Leslie Schrute ·

Film de la circulation

Les portes ouvertes, les lignes de fuite convergentes, l'homogénéité tiède, l'articulation narrative, le pigeon est un film de la circulation. La circulation des sentiments, des relations humaines, et touti... C'est aussi pour la non-raison de la présence, des gens qui sont quelque part, qui ne pourrait ne pas l'être, qui le sont, et existent ainsi. Lire la critique de Un pigeon perché sur une branche philosophait sur l’existence

2
Avatar Patxi_Endara
9
Patxi_Endara ·

Critique de Un pigeon perché sur une branche... par Faire_caca

J'connais déjà Roy Andersson, vu les deux précédents volets de la trilogie et Härlig är jorden de 1991. Pas dépaysé par le style anderssonien, on se dit même que le réal sudéois signe son meilleur film quand on voit la scène du roi venant allant boire un verre d'eau au bar. Et puis patatra sur la fin avec une morale digne du PS... Les apologistes de la repentance on en a assez soupé comme ça... Lire l'avis à propos de Un pigeon perché sur une branche philosophait sur l’existence

2
Avatar Faire_caca
4
Faire_caca ·