Un week-end alcoolisé lambda sauvé par sa bande d'amies

Avis sur Un weekend à Napa

Avatar Red Arrow
Critique publiée par le

La plus belle qualité de "Wine Country" ? Incontestablement, sa bande de copines "middle age" que l'on sent aussi proches devant que derrière la caméra !
Amy Poehler, Ana Gasteyer, Rachel Dratch, Maya Rudolph, Emily Spivey, Paula Pel et Tina Fey sont toutes connues pour avoir apporté un nouveau souffle féminin au Saturday Night Live dans les années 2000 et, pour son premier long-métrage, la première a eu l'idée judicieuse de miser sur la complicité contagieuse de leur petit groupe en leur donnant le rôle de vieilles amies qui ont également un passé professionnel commun. Les séquences où les actrices sont toutes réunies pour rire ou chanter en communion dans cette virée avinée sous le soleil californien sont d'ailleurs les meilleurs moments du film grâce au regard tendre qu'Amy Poehler pose sur elles, il en émane un vent de fraîcheur terriblement sincère qui fait toute l'âme de "Wine Country", comédie girly très standarde sous bien d'autres aspects.
En effet, et c'est vraiment dommage, dès que le film tente de raconter quelque chose, il retombe dans la conformité bien trop habituelle du pur produit américain industriel. Individuellement, les personnages se résument à des stéréotypes définis par un seul trait de caractère (l'héroïne psychorigide, la working girl excessive, la mère débordée en plein doute, etc) amené à être plus tard exposé pour être guéri. En groupe, la dynamique paraît parfaite en façade mais est, en réalité, remplie de non-dits (exacerbés par le venin savoureux d'une cartomancienne jouée par Cherry Jones) amenés tôt ou tard à le faire exploser avant l'inévitable réconciliation finale, même la peur du temps qui passe, commun à toutes ces femmes, se retrouve finalement traitée sans grande subtilité notamment par l'intermédiaire d'une confrontation avec la génération des millenials réduite ici à une caricature un brin gênante. Certes un peu plus tourné en dérision qu'à l'accoutumée, le cadre de Napa, cette capitale viticole de la Californie où quasiment tous les personnages de comédies US semblent partir à un moment ou un autre en virée au cours de leurs vies, viendra parachever ce manque flagrant d'originalité qui colle sans cesse aux basques de "Wine Country".
Cela dit, les sourires parviennent sans mal à nous accompagner durant les péripéties de ce joyeux groupe de presque quinquas, certaines actrices arrivent à fissurer la carapace de clichés de leurs personnages pour en laisser entrevoir plus (mentions évidentes à Maya Rudolph et Paula Pell), les quelques guest-stars sont très efficaces (Jason Schwartzman avec sa paëla interminable et surtout Tina Fey dont on ne comprend pas vraiment pourquoi Amy Poehler, sa BFF comique, n'en a pas fait une membre à part entière de la troupe d'amies, chacune de ses apparitions est une réussite, la vanne sur les abeilles est à se tordre !) et la réalisatrice nouvelle venue réussit parfois à capter une forme de vérité bienvenue dans les problèmes de ses personnages qui tranche avec le tout-venant habituel (dommage que cela soit si rare car ces instants fonctionnent vraiment).
Ce n'est sans doute pas assez pour faire de "Wine Country" une incontournable comédie de "womance" mais le film est plutôt un joli début de promesse de mise en scène de la part d'Amy Poehler, à condition qu'elle parvienne à casser ce moule agaçant typique des comédies US préfabriquées qui la bride encore. Pour l'heure, elle a bénéficié de l'aura irrésistible de son groupe de copines pour qu'on lui pardonne cette non-prise de risques. On s'est tellement et étonnamment attaché à elles que l'on se surprend même à avoir du mal à les quitter en bout de course malgré l'impression d'avoir déjà vu cette histoire des dizaines de fois. C'est dire à quel point Amy Poehler a réussi à faire de cette amitié le véritable coeur de ce voyage alcoolisé dans les vignes californiennes...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 193 fois
1 apprécie

Autres actions de Red Arrow Un weekend à Napa