This is How I Win

Avis sur Uncut Gems

Avatar med_
Critique publiée par le

Vous savez qu’une pépite vous attend lorsque les frères Safdie, Adam Sandler et A24 se réunissent pour faire un film. Pour résumer, il n'y avait aucune chance que ce film se plante. Après avoir prouvé leur talent avec “Good Time”, Josh et Benny Safdie reviennent le confirmer avec leur dernier film “Uncut Gems”, qui les établit comme les maîtres des angoisses existentielles et du chaos contrôlé.

Ne craignant pas le contexte trépidant de New York, nous faisons la connaissance d'un nouveau personnage issu de l'esprit des Safdie et de leur complice Ronald Bronstein. Ce personnage c’est Howard Ratner, brillamment interprété par Adam Sandler ; un homme qui n'a plus besoin d'être présenté, mais qui aime aussi rappeler de temps à autres, entre 2 ou 3 bouses, qu'il sait réellement jouer. “Uncut Gems” ne prend pas beaucoup de temps pour se poser, le film vous plonge dès le début dans le train de vie d’un bijoutier escroc en New York de 2012. Entre un magasin, un restaurant et un hôtel, on suit le quotidien exaspérant d'Howard Ratner. Imprévisible et écervelé, Howard cherche toujours à se faire du profit. Il est comme un objet de fascination pour tous ceux qu'il rencontre, un homme qui peut refléter à la fois le meilleur et le pire de l'humanité. On nous dresse le portrait d’homme dévoré de l’intérieur par ses pulsions autodestructrices et qui n’apporte que douleur et tristesse aux personnes qui l’entourent.
Par ce brillant étude de personnage, Uncut Gems se révèle être un film pour le moins époustouflant. Bien qu'il ne soit pas à couper le souffle en terme de plan visuel, la beauté réside dans la présentation et l'exécution de ce “diamant brute”. Tout comme “Good Time”, Uncut Gems augmente graduellement votre anxiété, vous maintenant claustrophobe et inconfortable tout au long du film, à travers la belle photographie de Darius Khondji.

Sandler est au meilleur de sa forme, on ne peut pas imaginer un autre acteur dans ce rôle. Il semble que les Safdies l'avaient à l'esprit tout au long de l'écriture de cette histoire. Le reste du casting est tout aussi génial et parfaitement bien réparti. C'est plaisant de voir Lakeith Stanfield d'Atlanta dans un grand film. Et je suis vraiment content qu'ils aient choisi Kevin Garnett pour son propre rôle, parce qu’il donne au récit beaucoup de grandeur et de réalisme et offre une dimension cathartique à la légende qu’il était vers la fin de sa carrière... La composition de Daniel Lopatin est parfaite comme d'habitude (il avait composé celle de Good Time aussi), elle s'adapte parfaitement au ton du film et permet aussi une plus grande liberté musicale avec ses thèmes familiaux.

A certains moments, le rythme baisse un peu mais il y a tellement de choses à apprécier dans chaque composante du film. Sans oublier cette réelle maîtrise de la tension dans la dernière heure du film. Anxiogène !

Uncut Gems est clairement l'un des meilleurs de 2019, et c'est aussi l'un des plus bruyants et énergiques que j'ai vu de toute l'année. Le film vous fera perdre votre souffle avec une pincée de coke pour pouvoir gérer le stress occasionné par quelques paris fous dans le Diamond District de New York. De plus, il a l'une des meilleures fins de l'année. Alors, bouclez votre ceinture, Sander n’est pas là pour jouer, il est là pour gagner.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1397 fois
17 apprécient · 3 n'apprécient pas

med_ a ajouté ce film à 1 liste Uncut Gems

Autres actions de med_ Uncut Gems