Cet envoûtement de l’été.

Avis sur Une fille facile

Avatar JanosValuska
Critique publiée par le

C’est le troisième film que je voie de Rebecca Zlotowski, après Belle épine et Grand central et c’est le premier qui me séduit vraiment. J’aime beaucoup la douce cruauté et l’insolence en creux que le film dégage, en partie parce qu’il demande à vivre ce drôle d’été du point de vue de Naïma, la jeune cousine de celle qui est le centre des attentions : Sofia. Et qu’il parvient à déplacer notre regard en ce sens, nous mettre en empathie avec ce personnage en créant cette bulle de désir et de frustration, qui explose avec une pudeur exquise dans l’étrange relation lointaine qu’elle entretient avec Philippe. Relation qui semble périphérique mais qui finalement est le cœur du film. C’est surtout ce que je retiens ici, plus que la présence à la Bardot, de Zahia : Mina Farid et Benoit Magimel sont excellents. Mais on ne les voit peut-être pas assez.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 67 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de JanosValuska Une fille facile