Affiche Une nuit en enfer

Critiques de Une nuit en enfer

Film de (1996)

Satanic cocksuckers.

Je n'ai jamais vraiment compris pourquoi Quentin Tarantino et surtout Robert Rodriguez s'échinaient encore à rendre hommage au cinéma Grindhouse (que ce soit à travers le diptyque "Death Proof" / "Planet terror" ou encore "Machete") tant les deux larrons avaient rendu l'hommage ultime au genre avec leur "From dusk till dawn" en 1995, projet imaginé par le maquilleur Robert Kurtzman (le K de KNB... Lire la critique de Une nuit en enfer

60 5
Avatar Gand-Alf
9
Gand-Alf ·

Defends-toi Sex Machine !

Tout d'abord je voudrais défendre ce film de la manière suivante - quoi qu'ici il n'a pas besoin d'être réellement défendu vu sa bonne note moyenne - Une Nuit en Enfer n'est pas un nanar mais un véritable film de genre, le film d'une génération, bla bla bla, mon cul sur la commode. Une Nuit en Enfer est avant tout un putain de film couillu. Couillu à tous les niveaux, à l'image du casting... Lire la critique de Une nuit en enfer

43 5
Avatar NeeKoh
9
NeeKoh ·

Poésie ailurophile...

"Allez, allez ! Venez ! Minou minou minou ! Amenez vous les mordus d'la chatte ! Ici au Titty Twister on écrase les prix sur la chatte ! Ouais, sur toutes nos chattes haut de gamme, vous pouvez marchander ! C'est une liquidation de chattes ! On a de tout, de la chatte blanche, de la chatte noire, de la chatte espagnole, de la chatte jaune, on a d'la chatte chaude, de la chatte glacée, on a d'la... Lire la critique de Une nuit en enfer

48 17
Avatar MrsChanita
8
MrsChanita ·

Cavale d'enfer

Les frères Gecko sont en cavale après que Ritchi (Quentin Tarantino) ait fait évader son frère Seth (George Clooney) de prison. Recherchés par la police, Seth décide de faire "profil bas". Mais pour Ritchi, faire "profil bas" et prendre toute une famille en otage, ça n'est pas incompatible… Désireux de passer la frontière mexicaine, les frères Gecko utilisent... Lire l'avis à propos de Une nuit en enfer

23
Avatar Vincent_Ruozzi
7
Vincent_Ruozzi ·

It's a dark night

Aujourd'hui considéré comme un film culte (ou comme un nanar selon les cinéphiles aux esprits les plus étriqués) From dusk till dawn est de ces oeuvres dont la mise en chantier résulte d'un enchaînement de circonstances. A l'origine, il y a la volonté du célèbre technicien Robert Kurtzman (le K de KNB) de passer derrière la caméra pour réaliser son premier film. Impressionné par... Lire l'avis à propos de Une nuit en enfer

20 3
Avatar Vincent Rigaud
8
Vincent Rigaud ·

Everybody be cool.

Tarantino c'est le genre de type avec qui partager équitablement est impossible. On en connait tous au moins un comme ça, qui par principe en veut plus que toi. Transformant l'histoire imaginée par Robert Kurtzman en la gonflant de ses délires, obsessions, humour et dialogues - multi références au cinéma - La horde sauvage, Génération perdue, un type avec un tshirt Assaut, la podophilie, un... Lire la critique de Une nuit en enfer

82 24
Avatar DjeeVanCleef
7
DjeeVanCleef ·

Dialogues cultes puis hémoglobine & tripes

Scénario de Tarantino, Rodriguez à la caméra. What else ? Mais poursuivons un peu. Le film se découpe clairement en deux. D'un côté, on a la cavale des frères Gecko braqueurs de banque, prenant en otage une famille avec notamment le papa qui se trouve être un pasteur. S'en suit des dialogues tarantinesques dans le camping-car réquisitionné entre les frangins (dont Richie, joué par Tarantino,... Lire l'avis à propos de Une nuit en enfer

31 5
Avatar Hypérion
8
Hypérion ·

Bienvenue au Titty Twister

Voila un film inracontable et tellement caricatural à l'excès qu'il m'a tout de suite interpellé en 1996 lors de la Fête du cinéma ; j'étais tellement abasourdi que je suis retourné le voir le soir même, puis je l'ai revu à la télé et en DVD, et je me régale à chaque fois, c'est du total délire. On a d'abord un road movie en forme de thriller saignant, avec une scène d'ouverture jouissive... Lire l'avis à propos de Une nuit en enfer

15 8
Avatar Ugly
8
Ugly ·

"Là-dedans j’ai 6 copines et elles courent toutes plus vites que vous"

Robert Rodriguez et Quentin Tarantino se sont rencontrés au festival international du film de Toronto en 1992, lorsqu'ils vinrent présenter tous deux leurs premier long-métrage, à savoir respectivement "El Mariachi" et "Reservoir Dogs", s'en suivra de nombreuses collaborations dont la première fût un monologue remarqué de Tarantino dans "Desperado", suite de la première oeuvre de Rodriguez.... Lire l'avis à propos de Une nuit en enfer

13 1
Avatar Nebuleux
8
Nebuleux ·

Titty et gros minous

Un très bon souvenir de mon adolescence, qui tient toujours bien la route des années plus tard, même si mon regard sur le film a changé : à l'époque c'était la totale rupture de ton et le basculement vers le fantastique à mi-métrage qui m'avait favorablement impressionné, alors qu'aujourd'hui c'est à l'inverse la première moitié que j'ai adoré, avant de déplorer l'aspect Z de la seconde.... Lire la critique de Une nuit en enfer

14 2
Avatar Val_Cancun
7
Val_Cancun ·