Advertisement

Avis sur

Voyage au bout de l'enfer

Avatar Krol
Critique publiée par le

Depuis que j'ai une télé plus grande que moi (je ne suis pas très grande mais quand même ;)) et un super son home cinéma, je ne me prive pas pour combler mes lacunes cinématographiques.
On est dimanche après-midi, il neige. Je n'ai envie de rien d'autre qu'un film, calée dans mon divan avec un thé. Je navigue dans mon bouquet OCS et je tombe sur ce film. Le titre me dit quelque chose. Je crois que c'est un classique. Et j'apprécie un bon film de guerre de temps en temps. C'est parti. Je frémis légèrement en voyant qu'il dure 3h mais après tout, j'ai rien d'autre de prévu.

10 minutes, 20 minutes, 30 minutes, 1h ! L'interminable scène "d'exposition" du mariage n'en finit pas. Je lutte contre le sommeil, vais me préparer à manger, étends une lessive et reviens. Toujours le mariage ! S'en suit une partie de chasse qui vient là comme un cheveu sur la soupe. Malgré l'heure passée en compagnie des personnages, je ne me sens pas du tout proche d'eux.
Et paf, au bout d'une heure, on est téléporté au Vietnam. Alors pourquoi pas. Mais ca manque cruellement de transition, de dynamique, de lien, d'évidence. Même pour un film de 78. Alors qu'on a eu droit a des scènes à rallonge jusqu'ici. Mais on rentre dans le vif du sujet. Enfin, je croyais. Parce qu'on a une longue scène de torture à la roulette russe, suite à une capture dont on aura rien vu. On a droit à une femme et son bébé qui se font massacrer histoire de montrer que cette guerre, c'était horrible et sans pitié. Très subtil... Et puis, c'est l'évasion. Pas vraiment crédible. Les alliés qui viennent à la rescousse, mais finalement ne sauvent qu'un des 3 copains. Et puis, ca devient encore plus confus. Le personnage de De Niro s'en sort physiquement "bien" et rentre au pays. Le second, qui aurait du être mort depuis longtemps se retrouve rapatrié aussi mais triplement amputé, on ne sait pas trop pourquoi. Le dernier, Christopher Walken, se perd dans sa folie et reste sur place pour jouer sa vie à la roulette russe. Y'a t'il pris gout ? Est-il fou ? Les deux ?

De Niro ne supporte pas de savoir que son meilleur pote est resté là-bas. Il y retourne. Mais l'autre est perdu et préfère mourir que de rentrer... Ah. Ok. Le film, pour le coup, n'est pas allé assez loin dans la description de l'état psychologique du personnage pour qu'on comprenne. 3h pour ca. 3h de film descriptif pour ne pas avoir assez de clés de compréhension. 3h d'histoire qui ne mène à rien. Une histoire d'amour complètement inutile et inachevée. En fait, ca m'a un peu fait l'impression de regarder l'émission Strip tease sur France 3, à l'époque.

Le seul petit point un peu positif, c'était l'image qui était plutôt chouette. L'ambiance oppressante des hauts fourneaux, la grisaille, la fumée, le bouiboui qui sert de repère à la bande de copains, et les images grandioses de nature pendant les parties de chasse qui semblaient représenter une bouffée d'oxygène pour les personnages.

J'ai suivi l'histoire de façon hyper passive et sans jamais m'attacher, apercevant des bouts de vie, de quotidien. Je n'ai aucun souvenir de la bande son. Je me demande même s'il y a eu de la musique en dehors du mariage.
Ca n'a rien à faire dans la catégorie film de guerre, au sens où on l'attend. C'est plutôt un état des lieux pseudo-psychologique de la génération de soldats post guerre du Vietnam dans une Amérique industrielle et pauvre. Je suis passée carrément, mais CARRÉMENT à côté !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 309 fois
1 apprécie · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Krol Voyage au bout de l'enfer