Le meilleur film de tous les temps

Avis sur Watchmen - Les Gardiens

Avatar Cronenbergfansoff
Critique publiée par le

C’est ainsi que je commence la critique du film, qui est selon moi le meilleur de l’histoire. Watchmen a guidé toute ma vie et toutes mes pensées pendant de nombreuses années. Une vraie leçon de philosophie que nous a donné cette œuvre conçue en 1986, par Alan Moore et Dave Gibbons. Zack Snyder, un réalisateur hors norme a su brillamment adapter Watchmen 25 ans plus tard. Le plus grand film de tous les temps, le plus complet, le mieux conçu, le meilleur tout simplement.
[spoiler]
Bien maintenant analysons de manière précise l’œuvre. Comme je l’ai dit tout à l’heure, Watchmen est à la base un roman graphique (bd pour adultes) écrit par Alan Moore, une star de la bd, et dessiné par Dave Gibbons. Il fut publié mensuellement par Dc Comics de septembre 1986 à octobre 1987. Déjà à l’époque, le roman graphique faisait fureur, il évoquait de manière satirique et subversive la guerre froide. Watchmen était réputé comme étant inadaptable au cinéma, puisqu’à l’époque un film aussi violent n’aurait jamais été toléré, un long métrage qui abordait de manière aussi subversive la guerre froide dans les années 80 (à l’époque où l’on voulait sortir le long métrage), aurait posé problème (déjà qu’en format bande dessinée, il y’avait eu de légers problèmes). Sans oublier que pour concevoir un Docteur Manhattan sur grand écran dans les années 80, ou montrer des explosions géantes, ça n’allait pas être de la tarte, cela se révélait même impossible.
Les années passent et 23 ans plus tard, le 4 mars 2009 (en France) sort le long métrage. Zack Snyder, le cinéaste américain connu pour avoir fait le remake de Zombie, (l’armée des morts, un film très bien mis en scène, puissant et angoissant). Mais il a également et surtout réalisé le fameux péplum, 300, le film de 2006, qui a montré des scènes de combats démentiels, avec un graphisme impressionnant. Il fait désormais partie des grands et va être repérer par Warner pour réaliser l’œuvre, un projet qui devait à la base être réalisé par un de mes réalisateurs préférés : Darren Aronofsky. De grands acteurs devaient participer tels que John Cusack, Joaquin Phœnix, Tom Cruise ou encore Daniel Craig.
Les studios ont ensuite préféré être plus raisonnables en choisissant des acteurs moins célèbres, mais qui ressemblaient bien plus aux protagonistes : Jackie Earle Haley dans le rôle de Rorschach, Jeffrey Dean Morgan dans le rôle de Le comédien, Patrick Wilson dans le rôle du Hibou 2, Malin Åkerman dans le rôle de Spectre soyeux 2, Billy Crudup dans le rôle de Docteur Manhattan, Matthew Goode dans le rôle d’Ozymandias.
Fin 2007, le tournage est lancé à Vancouver, le travail technique paraît impressionnant, le film coûte plus de 130 000 000 de dollars, et le film inadaptable va enfin être réalisé. Alex Tse selon moi l’un des meilleurs scénaristes est aux commandes avec Snyder pour œuvrer, Alex Mcdowell qui avait déjà était époustouflant dans ce domaine avec Fight Club, est nommé chef opérateur.
Mi 2008 fin du tournage, c’est bouclé. Le film va sortir en trois versions : La version cinéma, la version director’s cut et la version ultimate cut, personnellement la version Director’s est la meilleure selon moi.
C’est, je pense LE film injustement oublié, étant donné que l’œuvre n’est pas à proprement parlé un film culte, c’est évidemment un film populaire, mais qui ne fait pas partie de cette caste de films cultes, que tout le monde connaît : Très dommage.
Le meilleur film de super héros.
Le meilleur film de 2009.
Le meilleur film de Zack Snyder.
Le meilleur film avec Jeffrey Dean Morgan.
Le meilleur film chronique.
Le meilleur drame.
Le meilleur film d’horreur.
Le meilleur film tout court.
Le genre du film est souvent remis en cause, est ce qu’il relève du genre de l'anticipation, de la science fiction, du thriller, de l’horreur, du drame, du satire, de l’action. Il est selon moi un film d’horreur catastrophique aux allures dramatiques.
Sans oublier que ce film est numéro un selon moi, dans certaines caractéristiques techniques, tels que les dialogues : Sans cesse Rorschach le meilleur personnage du film, nous offre des monologues d’enfer. Ceux ci conçus par Alan Moore, trafiqués par Snyder et les doublages dans les différents pays, sont bourrés de figures de style de malade, d’une froideur incomparable et incontestable, d’une intensité et d’une complexité phénoménale. Tout le monde s’exprime bien dans le film, les sujets de conversations sont bluffants, ceux ci portés par une philosophie et des analyses sociologiques époustouflantes.
Le scénario, une autre caractéristique, est le meilleur de l’histoire, avec Watchmen on pourrait le dire de manière objective, il est incroyable. The lobster ou encore Sixième sens se situent au même niveau, mais pour Watchmen, tout est tellement bien écrit. L’interprétation de Jeffrey Dean Morgan est excellente, mais celle que j’ai le plus retenu et qui m’a le plus bluffé, c’est celle celle de David McKay, dans le rôle de Gérald Grice, le psychopathe qui a tué une petite fille du nom de Blaire Roche. Avec ce personnage, l’acteur aurait dû percer, sa finesse et sa justesse de jeu étaient impossible à ne pas remarquer.
Proche de Fight Club en style d’images : Des images qui filment des scènes de nuit, totalement trafiquées. Des images sombres et desaturees, qui peuvent montrer de temps à autres des sublimes effets spéciaux, des couleurs bleutées d’une beauté. Avec Watchmen, je pense que Snyder a réalisé le film sorti en 2D, ou l’on pouvait distinguer les plus beaux effets spéciaux, bien évidemment ceux sortis en 3d tels que L’ere d’ultron, Fury road, Dawn of justice, Infinty war l’on largement surpassé. Rorschach, le personnage le plus charismatique et impressionnant du film a joué dans les deux meilleures scènes. Ces deux meilleures scènes du film sont les deux meilleures de l’histoire du cinéma selon moi (avec celle de l’extincteur dans Irréversible). Une très intense où on l’observe se battre avec des membres du SWAT, il les brûle et se débat. La scène est vive et explosive. L’autre montre celle où Rorschach tue ce Gérald Grice à coups de hachoir à viande, des effets spéciaux et des décors parfaitement conçus.
Vous avez peut être entendu parler du fameux générique, qui dure dix minutes, avec une trentaine de plans au ralentis, qui nous montrent l’univers de Watchmen, cet univers uchronique et totalement réécrit, qui par exemple (on en reparlera tout à l’heure) nous dévoile que Le comédien, le super héros interprété par Dean Morgan, aurait été l’assassin de Kennedy ce fameux jour de Novembre 1963. En 2014, quand sont sortis les comics complémentaires de Watchmen, l’histoire a été réécrite retour en arrière du comic et du film, car Le comédien ne l’aurait pas tué. Les américains ont même battus le Vietnam lors de la guerre.
Cette scène culte au ralentie se déroule avec pour musique de fond, The times they are changin de Bob Dylan. Des noms de l’équipe technique du film apparaissent en jaune au milieu de l’image, scène très bien réalisée.
Maintenant abordons l’élément principal du film, d’affirmer que cet élément est le principal du film est presque irréfutable : L’histoire. L’histoire de Watchmen se situe donc dans un monde historiquement différent au nôtre. C’est très ingénieux car l’on observe un monde pas si lointain du nôtre, et on l’analyse en fonction des événements qui se sont produits. D’autre part des événements surréalistes ont été ajouté pour donner du piment et plus de beauté à l’histoire.
Malheureusement un court résumé publié sur AlloCiné, dans les magazines ou encore dans les descriptions des vidéos Youtube, ne fait absolument pas rêver. On nous présente le film comme étant un film hollywoodien pourri avec de belles images, aux tons d’Esprits criminels, avec une petite enquête policière et tout. On ne pouvait d’ailleurs pas faire autrement, car soit ce serait trop long à expliquer, soit on spoilerai tout. Les amateurs de cinéma ont tous dû tomber dans le piège : Se fier aux apparences, et ne pas aller voir le film. Les spécialistes ont dû être aller le voir, partant pessimistes mais ressortant contents. Bref voici le début : Un homme est tué chez lui à New York, un super héros enquête sur l’affaire et va découvrir l’existence d’un complot. Déjà, révéler le fait qu’il y ait un complot spoil trop, mais bon. Mais le film se révèle bien plus complexe, car cette intrigue qui se définie par cette enquête s’empare des 50 première minutes, sur ce film de deux heures quarante (pour la version cinéma et dvd). Sur ce, les policiers s’intéressent à l’affaire, il semble que la victime était un militaire renommé. Rorschach un super héros, (Je résume l’histoire, je ne raconte pas tout en détail) au masque qui change de forme enquête sur les lieux et reconnaît la victime, c’était une ancienne connaissance : Edward Blake. Ils étaient ensemble dans un groupe de super héros très puissant : Les gardiens. Edward Blake le militaire avec donc une double identité, Le comédien super héros renommé. Dans les gardiens on peut retrouver Ozymandias, Spectre soyeux, Le comédien, Docteur Manhattan, Rorschach et Le hibou 2, je reviendrai plus tard sur les personnages. Rorschach alerte ses anciens compagnons, ils vont tous ensuite plus ou moins se retrouver, et se revoir. Docteur Manhattan et Spectre soyeux vivent ensemble au centre militaire de Rockfeller, ils sont ensembles. Ozymandias est à la tête d’une entreprise qui cherche à rendre certaines énergies inépuisables, l’homme est considéré comme étant le plus intelligent du monde. Le hibou 2 vit seul et paisiblement. Le hibou va revoir Ozymandias, Spectre soyeux va revoir Le hibou etc. Durant ces 50 premières minutes on va avancer dans l’intrigue et découvrir certaines vieilles histoires. On apprend qu’avant les Gardiens, dans les années 40 et 50, il y’avait les Minutemen, un groupe composé déjà du Comédien, de la mère de Spectre soyeux soit le premier Spectre soyeux, du Hibou 1 celui qui précédait le second, L’homme insecte, Bill dollar, La silhouette, L’homme masqué et Capitaine metropolis. Le comédien avait tenté de violer Spectre soyeux. Une loi (loi Keenes) fut prononcé en 1977 pour interdire l’exercice des fonctions de super héros sur le sol américain, etc.

Ensuite de nouveaux éléments perturbateurs s’installent, surtout lorsque le docteur Manhattan devient lui même victime du complot, après le vieil homme de 60 ans, chez lui. Rorschach, le super héros qui enquêtait sur l’affaire, met en relation les deux victimes puisque les deux faisaient parties de l’équipe des Gardiens, Rorschach en faisait aussi partie, il se sent visé il alerte tout les autres super héros de l’ancien groupe, que des événements bizarres qui se produisent. Le fameux docteur Manhattan que j'évoquais est un homme surpuissant et indestructible. Autrefois l’homme se prénommait Jon Oesterman, c’était un scientifique très brillant, et suite à un accident de travail il se transforma en homme bleu qui peut se téléporter, voir le passé et le futur et détruire presque tout ce qu’il veut. Un journaliste qui l’interviewait l’accusait de transmettre le cancer à toutes les personnes qu’il fréquentait, notamment sa femme qu’il a trompé après s’être transformé en surhomme, celle ci atteinte d’un cancer se plante devant lui, lors d’une interview télévisé, et l’insulte. Il va ensuite être persécuté par les journalistes et va s’exiler sur Mars. Tout se dérègle, car le docteur Manhattan était la seule personne à pouvoir empêcher la guerre froide. Personne n'aurait jamais osé s’attaquer aux USA, face à un docteur Manhattan qui pouvait massacrer la Russie en un clin d’œil. Suite à son exil, les choses ne sont plus les mêmes, le monde est sur le point d'exploser. Alors qu’Ozymandias discute avec des patrons de grandes entreprises, (de pétrole, d’énergies fossiles et chères, etc) dans ses bureaux, un homme entre et tente de tuer l’homme le plus intelligent au monde. L’agresseur le vise mais tue plusieurs patrons, Ozymandias va s’en sortir et maîtriser l’homme, mais celui ci possède une capsule de poison et l’avale. Le hibou, Spectre soyeux et Rorschach deviennent paranoïaques. Mais Rorschach passe à l’attaque, après de longues recherches, il va interroger Moloch un ancien trafiquant, mais il se retrouve piégé par les policiers, il se fait donc interpeller, il comprend qu’il a également été victime du complot, il se retrouve donc en prison.
L’histoire avance : Rorschach est en grand danger en prison étant donné qu’il va se retrouver enfermé avec les détenus qu’il a fait enfermer. Suite à une violente bagarre, il va en tuer un, et une émeute va être déclenchée. Le hibou 2 et Spectre soyeux tombent amoureux et vont délivrer Rorschach de la prison, celui ci va se faire massacrer. Rorschach épaulé par ses deux compagnons va sortir de la prison. En revenant dans la demeure du Hibou 2, on y découvre Docteur Manhattan, il demande à Spectre soyeux de le suivre, il l’emmène sur Mars. Il reste donc Rorschach et Le hibou, ils veulent enfin savoir ce qu’il se passe réellement, savoir qui dirige le complot. Ils vont dans un bar d’un quartier pourri de Manhattan pour interroger. Un homme connaissait l’agresseur d’Ozymandias, il lui révèle qu’il travaillait avec l’agresseur, l’ex femme de docteur Manhattan, la cancéreuse ainsi que Moloch, le trafiquant, pour Ozymandias. L’histoire devient délirante et insensée, en continuant l’enquête, ils découvrent que le complot qui visait tous les super héros était organisé par Ozymandias lui même.
De leurs côtés Docteur Manhattan et Spectre soyeux ont une discussion philosophique, Spectre alias Laurie découvre que Le comédien était son père.
Rorschach tenait un journal intime, il le mît dans la boîte au lettre d’un journal new-yorkais, il les mît en garde, quelque chose de terrible et maléfique allait se produire, Ozymandias alias Adrian Veidt en serait le responsable. Ensuite avec Le Hibou, ils partent en Antarctique pour le retrouver et discuter avec lui, ils sont en grand danger, mais partent quand même. La guerre approche, des missiles nucléaires sont sur le point d’être envoyés.
C'est à ce moment là, que tout devient intéressant, car après une légère bagarre, Ozymandias mit à terre les deux héros. La conversation démarre alors : Ozymandias a personnellement assassiné le Comédien chez lui, car Nixon encore président, avait demandé au Comédien de surveiller Veidt, le Comédien avait remarqué des éléments paranormaux qu'il préparait en Antarctique. Il a investi plusieurs milliards pour brouiller la perception de Docteur Manhattan sur le futur, lui qui est visionnaire. Il a conçu une nuée de tacchyons qui aperturbé l'homme indestructible, et l'a empêché de prévoir le futur. Ozymandias a engagé l'ex du docteur pour le détruire, et lui faire croire qu'il est le responsable, qu'il leur a fait avoir le cancer. Alors que tout ceci fait partie de son complot, il a ainsi engagé Moloch le trafiquant, et avait même envisagé son complot des décennies auparavant, en donnant le cancer à l'ex meilleur ami du docteur, il savait que le choc allait pousser l'homme bleu à l'exil. Sur ce, deux Gardiens étaient éliminés. Roy Chess, soit l'homme qui a essayé d'abattre Ozymandias était effectivement un de ces dizaines de prisonniers engagés par Adrian Veidt, il a été chargé de tuer les patrons des grandes entreprises qui discutaient avec Veidt, et de faire croire qu'il voulait abattre l'homme. Fausse attaque pour le placer au dessus de tout les soupçons. Enfin, il restait plus que Rorschach et sa théorie du tueur de masque à éliminer. Ozymandias a donc tué son acolyte, et a prévenu des policiers de la présence de Rorschach sur les lieux, qui était recherché. On commence à comprendre qu'il a essayé de détruire la réputation de tous les super héros et même de les détruire tout court, mais pourquoi ? Car grâce à des énergies destructrices inégalables que le docteur Manhattan lui a fourni, Ozymandias est capable de faire exploser des villes entières : Moscou, New York, Hong Kong. Il explique qu’il veut tuer 15 millions de personnes, pour réunir le monde entier, face à la menace de la guerre nucléaire. Cette attaque serait le seul moyen d’empêcher la guerre froide, tuer des millions de gens pour en sauver des milliards. Le docteur Manhattan serait donc tenu pour responsable, il serait dorénavant l’ennemi commun, qui permettrait d’allier à nouveau les États Unis et la Russie. Rorschach et Le hibou 2 veulent l’empêcher de commettre ce carnage. Jusqu'à ce que l’on se rende compte, que les bombes dans lesquelles se trouvaient les énergies du docteur ont explosé il y’a plus de 45 minutes. Millions de morts, mégapoles détruites, le monde déstabilisé en un clin d’œil, et se qui devait se passer se passa. Fin de la guerre froide. Le docteur Manhattan arrive, et découvre l’horreur. Il découvre qu’il est donc tenu pour responsable, au final tout le monde se tait, Rorschach est tué pour avoir tenté d’en parler. Le film se termine comme ça a peu près, mais je n’en fais pas plus, la moitié de la critique a servi à détailler le scénario.
Maintenant que pouvons nous en tirer de cette histoire : Ce film montre de manière explosive comment les gens peuvent devenir bêtes face aux informations trop grosses à avaler qu’on leur transmet. Comment le mal est capable de combattre le mal, le coût du sacrifice est insupportable. Le film est brillant car on ne sait pas comment tout cela va se finir, car le dernier plan montre un journaliste qui trouve le journal de Rorschach dans le bac. Une histoire surréaliste aux traits néanmoins réalistes de temps à autres : Un individu victime d’un accident dans un centre de recherches se métamorphose en demi dieu, et permet au monde de s’en sortir, d’abord en soutenant les États Unis, ensuite en aidant inconsciemment l’homme le plus intelligent au monde à imposer la paix. Des personnages charismatiques et ingénieux décrits comme des super héros, ne sont en réalité que des gens plus cruels que les autres. Le meilleur film de l’histoire.
[/spoiler] Je le déconseille aux moins de 18 ans. 5/5

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 446 fois
4 apprécient · 4 n'apprécient pas

Cronenbergfansoff a ajouté ce film à 34 listes Watchmen - Les Gardiens

Autres actions de Cronenbergfansoff Watchmen - Les Gardiens