Sketch vs. Verbe

Avis sur While We’re Young

Avatar Romain Hng
Critique publiée par le

La première partie, série de sketeches bien vus et bien réalisés mais d'un parfait classicisme s'essouffle juste au moment ou l'histoire prend un peu de substance... mais ne décolle que sur une série de dialogues verbeux, au sous-texte manquant cruellement de subtilité !
Les questions que posent Baumbach sont brillantes mais les tentatives de réponses, leur exploration, sont jetées brutes, et les acteurs énumèrent alors poussivement les pensées de l'auteur (la scène de l'hommage) sans y croire vraiment.
Dommage, car l'excellente brochette "casting" et les pistes avortés sur la propriété des idées, l'appréciation des moyens mis en oeuvre pour arriver à l'authenticité (ou à ses fins), le thriller parano et les trahisons, la confrontation old-school / nouvelle vague, et l'introspection sur la classique crise de la quarantaine ...n'ont pas été réellement mis sur le tapis si ce n'est dans un anti-climax final rapide et bâclé. Effleurés ou lourdement abordés, ces thèmes sont rassemblés autour d'une co-dépendance jeunesse/expérience a fleur de peau, agréable à regarder, mais inégale !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 184 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Romain Hng While We’re Young