Une parmi les mille

Avis sur Winchester 73

Avatar Moorhuhn
Critique publiée par le

Voici donc le premier des cinq westerns où Anthony Mann et James Stewart collaboreront ensemble. Winchester 73 est un film qui a bénéficié de soin à tous les niveaux. Tourné en Noir et blanc, l'aspect visuel est très classe grâce notamment à une très bonne photographie et une mise en scène dynamique. Mann savait faire de bons westerns ça c'est certain. Après, comme souvent chez lui, je reproche toujours une approche un peu mécanique de ses personnages, ne laissant pas de grande place à l'émotion. Mais pour autant la surprise et la noirceur ne sont pas délaissés, leur écriture reste de qualité. Innovation scénaristique pour l'époque, l'enjeu du film est une carabine, la fameuse Winchester 73. Une parmi les milles comme son surnom de l'époque l'indiquait. Convoitée par les cow-boys, les bandits et les indiens, cette arme "parfaite" conduira les protagonistes à mener une poursuite sanglante teintée d'un désir de revanche de Lin McAdam (Stewart) sur le personnage de Dutch Henry Brown.

Winchester 73 n'est pas particulièrement novateur hormis son synopsis plutôt neuf mais il demeure une pièce majeure de la quintessence du western classique américain. Le scénario est très maîtrisé grâce à des repères spatio-temporels efficaces et une intrigue éliminant les éléments superflus. Puis le rythme est un modèle d'efficacité. Difficile de s'ennuyer tant Mann maîtrise le sens de la poursuite et ne délaisse jamais ses personnages. L'affrontement final reste simple mais très fluide, avec une action fort bien mise en scène.
Si Winchester 73 ne révolutionne pas le genre, il nous offre le droit d'assister à 1h30 de cinéma de qualité. Un film très soigné, visuellement classe et sans répit. Du divertissement haut de gamme en somme.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 722 fois
6 apprécient

Moorhuhn a ajouté ce film à 2 listes Winchester 73

Autres actions de Moorhuhn Winchester 73