Far Cry Evil Warrior 2

Avis sur Wolf Warrior 2

Avatar Boubakar
Critique publiée par le

Voilà donc ce film phénomène chinois qui a amassé plus de 850 millions de dollars dans son pays, 2eme plus gros score local après Le réveil de la force aux États-Unis en 2015. Mais encore une fois, ce succès n'est que dans son propre pays car il est diffusé dans le monde via Netflix.
Deux heures de projection plus tard, j'avoue ne pas tellement comprendre, car si c'est un film d'action sympa, ça ne m'explique pas ce carton atomique.

Suite donc de Wolf Warrior, mais on n'est pas obligé de voir le premier film pour celui-ci, on suit un mercenaire chinois, Leng Feng accepter comme mission de sauver des africains du joug d'autres méchants mercenaires menés par un autre gros vilain, qui ne sera pas étranger à Feng.
En voyant ce film, j'ai surtout pensé à deux choses ; Resident Evil 5, car certains plans de la ville africaine sont souvent similaires, et Far Cry 2 qui se passe lui dans un territoire africain, et parce que le personnage a à un moment donné la malaria, ce qui arrivera ici aussi à notre héros.
En l'état, ça reste sympa, avec pas mal de cascades, et ce jeu amusant où ça parle non seulement beaucoup en mandarin, mais aussi en anglais. D'ailleurs, le grand méchant est incarné par un américain, Frank Grillo, qu'on voit beaucoup dans des seconds rôles ou les suites d'American Nightmare. D'ailleurs, sachez qu'on peut faire des dérapages avec un tank, ça peut toujours servir...
Mais ce qui me gêne ici, comment souvent dans les productions chinoises actuelles, c'est qu'on voit que ça a été pensé pour la 3D, ce qui donne une image très lumineuse, et surtout des projections de sang qui sonnent complètement faux, car ce sont des effets numériques. Même chose pour les explosions, qui font très cheap, ou les murs qui se brisent dont on voit très bien, les débris qui rebondissent, que c'est du balsa. Enfin, on sent tout de même que malgré sa qualité de film d'action, c'est fortement patriotique, avec le drapeau chinois dressé à tout bout de champ, et cet encart final où *« Aux citoyens de la RPC : si vous rencontrez des dangers à l'étranger, n'abandonnez pas ! Souvenez-vous que derrière vous se tient la puissance de votre mère patrie ! » *

Reste l'acteur principal, Jacky Wu, qui donne beaucoup de sa personne, car il est aussi derrière la carméra, coécrit et coproduit. Mais, à l'instar la scène générique qui annonce un troisième volet, on sent qu'il a désormais sa propre série dans laquelle il peut faire le mercenaire aux quatre coins du monde.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 33 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Boubakar Wolf Warrior 2