Quand les mutants t'acculent...

Avis sur X-Men 2

Avatar Mike Öpuvty
Critique publiée par le

Confortablement auréolé du succès de son X-Men, Bryan se voit confier un plus gros budget pour mettre les petits plats dans les grands. ( D'ailleurs le Spider-Man de Raimi subira le même traitement... ) X2 se veut démesurément plus fort que le premier. Scènes d'action maousses, nouveaux mutants, et bien entendu le retour d'un sous-texte intelligent sur la difficulté de vivre au grand jour sa différence... En somme capitaliser sur ce qui fait la réussite du premier tout en comblant ses manques.

Comment ne pas vibrer lors de l'ouverture où Mozart en personne accompagne Nightcrawler ( parfait Alan Cumming ) dans les méandres de la Maison Blanche, ou quand Magneto s'évade avec panache de sa prison de plastique, ou encore au détour de cette cette scène géniale du coming out d'Iceman quand sa mère lui demande : "Est-ce que tu as essayé... De ne pas être un mutant ?"
X2 remplit son contrat de digne suite qui respecte les fans tout en émancipant le propos.

Mais il y a une poignées de "mais".

En premier lieu, la musique. Faisant appel à son protégé John Ottman, Singer se prive du génie de Michael Kamen. Non que la partition soit infâme, mais c'est juste un gros truc bourrin-inspiré alors que Kamen avait brillé de mille feux ! Mais en dehors de ça l'équipe technique reste la même et assure le spectacle.

Le vrai problème, le deuxième "mais", c'est le nouveau méchant... Brian Cox a beau être impeccable, son but dans la vie et les moyens qu'il se donne pour y parvenir sont complètement cons ! Le mec déteste les mutants vu que son taré de fils est mutant alors il veut tous les buter d'un coup.
O...KAY, mais dès le lendemain, des mutants il va en naitre de nouveaux, donc il va devoir faire ça tous les jours ? Non il ne semble pas, vu qu'il se casse de sa base au moindre pépin... Du coup j'en viens à me demander pourquoi diable il avait besoin de bâtir un deuxième Cerebro low-tech, vu qu'il avait le vrai à disposition et qu'il veut s'en servir qu'une seule fois... Un fou... Tu m'diras y s'en branle, c'est même pas son pognon !

Ça parait dérisoire au vu de la qualité d'exécution, mais j'ai toujours eu du mal avec ce Stryker.

Fort heureusement, le final du film promet un troisième opus de ouf' malade, avec l'avènement de Phoenix, les retrouvailles de Pyro et Iceman, les X-Men qui se sont révélés à la face du président en personne... whoa putain, obligé ça va tout poutrer !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 545 fois
7 apprécient

Mike Öpuvty a ajouté ce film à 1 liste X-Men 2

Autres actions de Mike Öpuvty X-Men 2