Za Ra Fa la tête ?

Avis sur Zarafa

Avatar fuegosuave
Critique publiée par le

On ne va pas se mentir, au premier abord, Zarafa ne paye pas de mine. Je dois bien vous avouer qu'à la base, j'étais moi-même assez peu enthousiaste a l'idée de me lancer dans le film mais n'ayant que ça sous la main (bon j'avais aussi Qu'est-ce qu'on a fait au Bon Dieu ?, mais c'est une raison de plus me direz-vous) je me suis dit que ça valait mieux que rien. Et qu'elle ne fut pas ma surprise, à la fin du film, en découvrant que Zarafa était un très bon film d'animation.

Le film commence en nous présentant Maki, un jeune enfant soudanais, fait prisonnier par des esclavagistes. Mais Maki on la lui fait pas et voilà qu'il s'échappe à peine quelques minutes âpres le début du long métrage. Dans sa fuite, il fait la rencontre d'une girafe nommée Zarafa avec qui il se liera d'amitié, mais aussi de Hassan, un homme qui lui sauvera la vie. S'en suivront une série de péripéties ou Hassan sera chargé d'amener Zarafa en France, afin de l'offrir à Charles X en échange d'un soutien militaire.

La trame du film s'inspire d'un fait historique réel, bien que le film prenne énormément de libertés pour raconter son histoire. Son scénario, le voilà d'ailleurs le gros point fort de Zarafa. Là ou énormément de films d'animations tombent dans le piège d’aseptiser leur histoire afin de ne pas choquer le jeune public, Zarafa parvient à éviter cela. Alors, certes, ce n'est pas Full Metal Jacket non plus, on reste sur un film pour le jeune public, mais les thématiques abordées sont souvent graves et traités intelligemment. Le film n'hésitera pas à malmener ses personnages ou à nous pondre des scènes dignes de la mort de maman Bambi.

Pour vous donner un exemple, vers la fin du film Maki finira en esclavage, Zarafa sera emprisonné et Hassan tombera dans la débauche en se droguant à l'opium et se prendra une balle dans le dos.

Et c'est toutes ces thématiques qui font de Zarafa, un film à part dans le secteur de l'animation, selon mon humble avis. Car cela faisait longtemps que je n'avais pas vu un film d'animation pour enfants aussi sombre. On peut d'ailleurs scinder l'histoire en deux parties. Les quarante premières minutes sont assez joyeuses. Le film prend des allures de "road trip", montrant le voyage des personnages (ce qui n'est pas sans rappeler les œuvres de Jules Vernes), on note la présence d'environnements colorés et les personnages sont tous assez comiques. Mais une fois arrivé à Paris, le film adopte ce fameux ton sombre dont je parlais précédemment. Rien qu'au niveau de l’esthétique, les environnements deviennent grisâtres, les personnages sont moins extravagants et la touche humoristique du film disparaît complètement, laissant l'impression d'avoir deux histoires en une.

On notera aussi la qualité de l'animation et des décors, vraiment rien à redire à ce niveau la (et puis ça fait du bien de voir de la 2D, autre que japonaise au XXIe siècle). Le character design est lui aussi très réussi, notamment le personnage de Charles X que j'ai trouvé assez atypique. Quant à la VF, même si elle ne restera pas dans les mémoires, elle a le mérite d'être réussie avec des voix qui vont plutôt bien aux personnages.

Bien sûr, Zarafa n'est pas un film parfait. Il aurait eu le mérite d'être un peu plus long, afin d'approfondir la relation Maki/Hassam ou pour pouvoir explorer plus profondément les thématiques qu'il aborde. On pourra aussi lui reprocher une vision un peu caricaturale de l'Afrique par moments ou encore la présence de petits interludes nous montrant un vieil homme racontant l'histoire de Maki à des enfants, pas vraiment nécessaire et venant un peu plomber le rythme. Mais au final, Zarafa fait partie de ce genre de films qu'il faudrait mettre plus en avant, pour sa prise de risque et sa capacité à raconter une histoire un peu plus sombre à un public que l'on considère souvent comme plus débile qu'il ne l'est vraiment.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 844 fois
7 apprécient

fuegosuave a ajouté ce film d'animation à 4 listes Zarafa

Autres actions de fuegosuave Zarafa