Nous rencontrons des problèmes techniques sur la partie musique du site. Nous faisons de notre possible pour corriger le souci au plus vite.

Plus que le clown, il y a l'homme ! Et plus que l'homme, il y a l'artiste !

Bien qu’il ne faisait pas partie de mes plus grosses attentes de 2016, j’étais plutôt enthousiaste à l’idée de voir ‘’Chocolat’’ au cinéma.
Après tout c’est une histoire narrant la vie du premier artiste noir français dans un film servi par des acteurs talentueux et une ambiance joviale.


SCENARIO:
Nous sommes en France dans la fin du XIX° siècle. A la recherche d’un cascadeur, Georges arrive au cirque Delveaux où il fait la rencontre d’un noir employé à jouer le sauvage pour effrayer le public. Il décèle en ce dernier un certain potentiel, ainsi il le forme pour devenir un clown digne de ce nom et intégrer le tout nouveau duo clownesque que Georges veut créer. Ils se feront connaître sous les noms de Foutit et Chocolat !
‘’Chocolat’’ est basé sur l’histoire vraie de l’artiste du même nom. Je ne sais pas exactement quels sont les éléments réels et les éléments romancés pour le film, mais l’histoire dans sa globalité est très prenante et très marquante. Elle nous replace dans un contexte qui nous semble très lointain aujourd’hui. C’est pourquoi cette histoire méritait d’être racontée, pour que ne puissions pas oublier notre passé honteux.
Pour autant ‘’Chocolat’’ n’essaie pas non plus de pousser le misérabilisme à fond (ce qui pourrait nuire au film), il donne une approche sincère et plutôt honnête du contexte et de la vie dont disposait le peuple noir à cette époque.
Ce qui me plaît surtout dans l’intrigue, c’est de voir à quel point le réalisateur a réussi à transmettre la condition d’artiste ! Etant artiste moi-même je constate que le film a compris que être artiste ne se limite pas à une seule définition bien précise… Être un artiste c’est bousculer les conventions et apporter quelque chose de neuf, d’innovant ou tout simplement de personnel. Après chacun l’art à sa façon, chacun peut y indiquer sa propre conception des choses et prendre les risques qui s’imposent pour le montrer au monde. C’est un message auquel j’adhère facilement.
A la fois touchante et drôle ; à la fois dramatique et joviale ; à la fois triste et réaliste, l’histoire de ‘’Chocolat’’ est une œuvre qui a su taper juste !


VISUEL:
Curieusement c’est peut-être l’aspect le moins bien approfondi dans le film…
Les costumes sont très bien. Ils retranscrivent à merveille l’époque du film : Les personnages sont totalement ancrés dans le contexte. Les décors ont également bénéficié d’un soin tout particulier, plutôt que de nous présenter un Paris flamboyant de lumière (comme on peut voir dans certains autres films se déroulant à la même époque), on a droit à une ville qui n’en est qu’à ses débuts et qui paraît terne et dégradée.
Ces précédents éléments sont donc réussis… mais il n’en ira pas vraiment de même pour le reste. Si les angles de caméra remplissent bien le job, le film manque cruellement de joie de vivre ! Certains disent que les lumières sont mal gérées mais le problème ne vient pas de là, il vient surtout des couleurs... ça manque de couleurs alors que tout les thèmes du film sont axés sur le cirque. Je veux bien qu’on garde la dimension réaliste des faits mais un peu de symbolisme par le travail des couleurs aurait été un sacré plus…


ACTEURS:
Omar Sy est parfait pour le rôle de Chocolat ! Il a réussi à s’approprier le personnage et à en explorer les moindres facettes. En fait je trouve qu’il joue beaucoup mieux que dans ‘’Intouchable’’, car dans ce dernier il n’avait pas énormément de libertés dans son jeu, or ici il a plus de possibilités dans l’élaboration de son personnage.
Il y a quelque chose que j’aime particulièrement avec le personnage de Chocolat : alors qu’il aurait été très facile de nous le présenter comme un gentil gaillard juste et prenant toujours la bonne décision, le réalisateur a préféré nous un homme avec pas mal de défauts et imparfait sur bien des points. Je ne sais absolument pas si le vrai Chocolat était comme cela, mais je me suis beaucoup attaché à cet individu et à sa volonté de faire bouger les choses.
James Thiérrée dans son interprétation de Foutit sonne également de manière juste et nous incite à l’apprécier tant sa détermination est palpable. Il est marquant par son amour du métier de clown et se montre incroyablement passionné par ce qu’il fait. Il place même cette passion au dessus de tout le reste… même si cela implique de fragiliser ses relations avec son partenaire.
Les autres personnages, bien que moins attachants au final, ne sont en reste. Ils remplissent leur rôle de manière satisfaisante : ils sont globalement convainquant et nous livrent quelques scènes mémorables.


DEFAUTS ? :
- Les couleurs sont trop pâles pour un film centré sur le cirque… J’aurais bien vu (c’est ma petite minute ‘’réalisateur à deux ronds’’) les scènes de vie dans une coloration terne faire contraste avec des scènes de cirque dans lesquelles tout serait bariolé de couleurs vives et chatoyantes. Dommage…
- Si Chocolat est très bien développé (ce qui est logique puisque l’intrigue se concentre sur lui) je trouve que Foutit aurait mérité quelques éclaircissements sur sa condition… On nous donne des pistes mais rien n’est établi de manière claire au sujet de ses secrets.
- Le film semble quand même un peu long par moments…

Créée

le 16 févr. 2016

Critique lue 1.4K fois

9 j'aime

Cobi Cobb

Écrit par

Critique lue 1.4K fois

9

D'autres avis sur Chocolat

Chocolat
Anthony_Benguigui
5

Chocolat en poudre ...

Roschdy Zem, acteur connu mais aussi réalisateur avec 4 films au compteur. Le Roschdy réalisateur a toujours les mêmes méthodes, les mêmes défauts de réalisation: sujet fédérateur, acteurs impliqués,...

le 13 févr. 2016

20 j'aime

4

Chocolat
Apostille
9

La force et l'amertume du chocolat...

Omar Sy est un acteur confirmé et il le prouve une fois encore s'il en était besoin. Ce film n'est pas son coup d'essai et c'est d'ailleurs sur son nom que le film a pu trouver les financements pour...

le 6 févr. 2016

19 j'aime

2

Chocolat
pilyen
5

James Thierrée au firmament

Le nouveau film de Roschdy Zem me fait irrésistiblement penser aux vignettes que l'on trouvait autrefois dans les plaquettes de chocolat et que l'on collait amoureusement dans un album. Didactiques,...

le 4 févr. 2016

12 j'aime

3

Du même critique

Interstellar
GuillaumeBegue
9

Vers l'infini et Nolan !!!

Je vais être honnête : à la base je ne voulais pas voir ce film. Pourquoi ? Parce qu'il avait trop bonne réputation ! Ce qui me faisait avoir trop d'attentes par rapport au film. J'avais peur...

le 30 mars 2015

13 j'aime

2

Cube
GuillaumeBegue
10

Mon film préféré !

Il est rare qu'un film me souffle à chaque visonnage... il est également rare que je regarde un film plus de 30 fois au cours d'une même vie... Il est extrêmement rare que j'attribue un 10/10 à un...

le 4 févr. 2015

13 j'aime

3

Rencontre avec Joe Black
GuillaumeBegue
9

Rencontre avec un grand film !

Je n'ai vu ce film que récemment... Je ne savais pas du tout quoi en penser. La principale raison pour laquelle j'ai loué le DVD, c'est qu'il y a Anthony Hopkins au casting (et j'adore ce gars...

le 5 déc. 2014

12 j'aime

6