Il est très difficile d'émettre une critique et encore plus une notation sur ce Coldwater venu de nulle part. Son seul sujet suffit à savoir qu'on n'aura pas à faire à un film comme les autres. Voyez plutôt : une petite frappe, jamais le dernier à chercher la bagarre ou à refourguer de la drogue, se fait kidnapper en pleine nuit et se retrouve enfermé dans un camp de rééducation pour mineurs plongés dans la délinquance. Il comprend alors que ses parents, ne sachant plus que faire pour leur fils, l'ont inscris dans ce camp dirigé par d'anciens militaires pour le remettre dans le droit chemin. Pas tendres pour un sou, le capitaine et son équipe useront de méthodes musclées, allant de l'humiliation à la mutilation, pour parvenir à leurs fins.

Véritable film de prison en plein air, Coldwater reflète une vérité sur la société américaine : ces camps de redressement fleurissent dans la contrée de l'Oncle Sam et personne ne peut rien y faire. En effet, ne faisant pas officiellement partie de l'Etat américain, ces camps jouissent d'une quasi-impunité. Sans droit ni loi, les prisonniers ne peuvent que subir le harcèlement constant de leurs bourreaux, qui n'ont de compte à rendre à personne. Un carton nous annonce que des milliers de jeunes auraient trouvé la mort dans ces camps de redressement hardcores. De quoi avoir froid dans le dos.

Nous passons le film à suivre le héros entre présent et quelques flashbacks expliquant ce qui a bien pu amener ses parents à le condamner à un tel sort. Evidemment, ils ne pouvaient imaginer ce qui attendait leur fils, et nous non plus jusqu'à ce que nous y assistions. Car rien ne nous est épargné : abus de pouvoir, maltraitance, humiliations publiques. L'impression de revoir certains films sur la cruauté humaine : je fais du mal parce que je le peux. Parce que rien ne peut m'arriver. Salò n'est pas bien loin, même si Coldwater n'atteint jamais ce degré d’écœurement. Cinématographiquement, le film est très bien mené, jamais trop long, jamais agaçant. Certaines scènes font mal au cœur, tant le réalisme est fascinant (le film contient le cadavre le plus terrifiant que j'ai pu voir depuis longtemps); mais n'est jamais insoutenable.

On regrette un peu que la fin tombe dans la surenchère, même si on espérait silencieusement qu'elle se déroule de cette manière. Quant au héros, sorte de mini-Ryan Gosling, il est rempli de potentiel : le visage énigmatique, sans atteindre heureusement l'impassibilité de son aîné. Une jolie réussite.
GauthierM
8
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur et l'a ajouté à sa liste Champs Elysées Film Festival 2013

Le 25 juin 2013

11 j'aime

6 commentaires

Coldwater
GauthierM
8
Coldwater

Critique de Coldwater par GauthierM

Il est très difficile d'émettre une critique et encore plus une notation sur ce Coldwater venu de nulle part. Son seul sujet suffit à savoir qu'on n'aura pas à faire à un film comme les autres. Voyez...

il y a 9 ans

11 j'aime

6

Coldwater
Thomas_le_Govic
5
Coldwater

Douche froide

Vincent Grashaw nous donne un film qui semblait prometteur : basé sur des faits en partis réels, un scénario réfléchi sur 18 ans, de jeunes acteurs révélés. Beaucoup de promesses. Pas beaucoup de...

il y a 8 ans

9 j'aime

Coldwater
KMP
8
Coldwater

Douche froide

Aller voir un film sans rien savoir du sujet, pas même le synopsis, c'est possible. Et c'est comme cela que je suis allé voir Coldwater qui était la seule nouveauté qui me tentait cette semaine. Dans...

il y a 8 ans

9 j'aime

Quartet
GauthierM
7
Quartet

Le conte d'Hoffman

Inspiré au dramaturge et scénariste Ron Harwood par le documentaire Le Baiser de Tosca, Quartet est un film sensible et humain. Il se déroule au sein d'une maison de repos pour musiciens ou chanteurs...

il y a 9 ans

9 j'aime

Franky Knight
GauthierM
8

Cohérent, décent, touchant.

C'est toujours très difficile d'évaluer un album d'Emilie Simon. Ca l'est d'autant plus quand ça concerne Franky Knight. Parce que cet album a une aura, une histoire, un passé, un vécu. Quelque chose...

il y a 11 ans

8 j'aime

The Secret Circle
GauthierM
2

Copier mal collé.

The Secret Circle part déjà d'un mauvais pied : tout le monde la compare à Vampire Diaries. En même temps, le lien se fait très rapidement. Une jeune et belle héroïne fraichement orpheline, un...

il y a 11 ans

6 j'aime