⚠️ Une maintenance est prévue le Mercredi 26 juin à 8h00 pour une durée d'environ 2h. Le site sera inacessible pendant cette période.

El Camino - Un film Breaking Bad
6.4
El Camino - Un film Breaking Bad

Film VOD (vidéo à la demande) de Vince Gilligan (2019)

Voir le film

La hype était tangible lorsque Netflix a annoncé cette suite à Breaking bad sous forme de film. Enfin, sous forme de téléfilm plutôt puisque c'est Sony Pictures Television qui a mis les sous.


Il y avait une infinité de possibilités pour la suite de Breaking bad en se focalisant sur le personnage de Jesse (quoi que...). Le problème, c'est que non seulement El camino choisit à la fois la plus simple et la plus évidente, mais qu'en plus Vince Gilligan ne sait pas quoi ajouter à cela. Effectivement, après la première scène du film (qui nous montre un dialogue), on sait comment ça va finir.


Alors Gilligan choisit le fan-service pour meubler. Et ce fan-service va passer par des flashbacks, qui représentent bien la moitié du film, et ça pose plein de soucis.


D'abord, les acteurs ont morflé. Certains ont grossi, d'autres ont vieilli, d'autres sont plus carrés, mais ça ne marche pas. Par ailleurs, les défauts de la série en termes de cohérence (à savoir l'usage abusif de perruques pour les flashbacks) reviennent très fort dans ce film, directement disponible en 4K pour les abonnés Netflix...


Les flashbacks sont connectés à l'intrigue principale, c'est évident, mais n'apportent rien à celle-ci. Tous ces caméos de personnages sont superflus, inutiles. Ça n'apporte rien à ces personnages ni à Jesse. Alors bien sûr il est logique que Jesse, traumatisé par ce qu'il a vécu, repense à ces moments. Mais il aurait pu prendre toutes les décisions qu'il prend sans qu'on voit ces flashbacks et sans que ça choque le spectateur. Ils sont nombreux et cassent le rythme au lieu de captiver le spectateur. Parce que justement, à l'image des flashbacks, l'intrigue principale est creuse et longue.


Breaking bad avait une qualité, c'était de préparer le terrain très longtemps de façon à ce que lorsque tout explose, ça prenne tout de suite une dimension très importante. El Camino ne parvient pas à le faire et c'est dommage. L'intrigue aurait pu tenir sur un moyen métrage de 20 minutes.


Heureusement, c'est pas moche. Le ratio est différent de la série ce qui donne plus de grandeur aux plans, y'a de jolis plans de paysages, des travellings très lents et très beaux, une lumière maîtrisée, un hommage aux westerns... C'est ça le plus triste avec ce film, c'est qu'en termes de réalisation il y a du travail, du bon travail.


Malheureusement, malgré ce léger changement dans la forme (le ratio tout simplement), on a vraiment l'impression d'avoir affaire à un long épisode supplémentaire pour la série et pas un film.
Si on n'a pas vu Breaking bad, ce film n'a vraiment aucun intérêt, mais alors aucun. Whedon, lorsqu'il a réalisé Serenity, a eu l'intelligence de réintroduire les personnages de Firefly, même si l'attache émotionnelle qu'on va leur porter sera bien plus grand si on a vu Firefly.


Je pensais naïvement qu'il s'agirait d'un des meilleurs films de l'année, mais ce n'est clairement pas le cas. Une suite inutile qui n'apporte rien tout en ayant l'intelligence de ne pas casser le matériel de base, c'est tout ce que c'est.

GuillaumeL666
5
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste Films vus sur Netflix

Créée

le 12 oct. 2019

Critique lue 4.3K fois

51 j'aime

4 commentaires

Guillaume L.

Écrit par

Critique lue 4.3K fois

51
4

D'autres avis sur El Camino - Un film Breaking Bad

El Camino - Un film Breaking Bad
Vincent-Ruozzi
7

My only friend, the end

El Camino, c'est la marque de la voiture rutilante du blondinet Todd, neveu du suprémaciste Jack. Voiture avec laquelle Jesse Pinkman s'échappe à la fin du carnage qui cloture la série Breaking Bad...

le 12 oct. 2019

63 j'aime

10

El Camino - Un film Breaking Bad
ColinRichard
6

À la croisée des Caminos

Séquelle tant attendue des fans de la première heure comme des retardataires qui, comme moi, n'ont découvert la série que plusieurs années après sa conclusion, "El Camino" nous invite à replonger...

le 11 oct. 2019

57 j'aime

2

Du même critique

Le Parrain
GuillaumeL666
5

Parle plus bas.

Ahlala c'est toujours embêtant de voir un méga classique du cinéma et de trouver ça ennuyeux comme la pluie. Le pire, c'est que je ne suis pas un cas isolé avec Le parrain, des gens qui trouvent ce...

le 19 janv. 2019

47 j'aime

2

The Mandalorian
GuillaumeL666
3

Des mandales ou rien

Ahlala les fans hardcore de Star Wars. Ces gens qui hurlent sur un film qui propose des idées et trouvent merveilleux un scénario absolument vide qui ne raconte rien, fait du fan service et se veut...

le 30 déc. 2019

35 j'aime

13

72 Seasons
GuillaumeL666
5

72 saisons, la durée ressentie à l'écoute

J'écoute Metallica depuis la deuxième moitié de mes années collège, en gros 2009. Ce groupe qui a été la porte d'entrée pour bien des métalleux est rapidement devenu l'un de mes préférés, tout en...

le 15 avr. 2023

22 j'aime

1