Nous rencontrons des problèmes techniques sur la partie musique du site. Nous faisons de notre possible pour corriger le souci au plus vite.

Hitman and Bodyguard a surpris avec son petit succès au box-office mondial lors de sa sortie en 2017 qui s’appuyait essentiellement sur le capital sympathie de son duo d’acteurs, Ryan Reynolds et Samuel L. Jackson, dans une comédie d’action dynamique et divertissante. Il était donc évident de voir débarquer sa suite sur les grands écrans. Toujours sous la houlette de Patrick Hugues à qui l’on doit le premier opus mais aussi le troisième épisode des Expendables, on retrouve avec plaisir le tandem d’acteurs, cette fois-ci accompagnés dans leurs nouvelles aventures par la revenante Salma Hayek. Cependant, ce qui aurait pu apporter de la nouveauté à travers leur traitement mais aussi leurs relations constitue finalement un échec. En effet, le long-métrage devient pénible entre le surjeu de ses acteurs et une écriture complètement à l’ouest. La complicité entre ses deux acteurs principaux est moins évidente, mais le problème de ce film vient principalement de la plume de ses auteurs, qui se sont trop éparpillés dans un souci de vouloir en faire plus par rapport à son prédécesseur. Voulant surfer sur le succès de celui-ci, cette suite se contente uniquement de s’appuyer sur le retour de ses personnages et les intégrer dans une histoire grand-guignolesque mais celle-ci est tellement tirée par les cheveux qu’elle respire le manque d’inspiration. Certes, le film ne veut pas se prendre au sérieux mais là on atteint le summum de la fainéantise au niveau de l’écriture. Alors on oubliera l’ensemble des personnages, si certains surjouent, le reste est complètement effacé. Antonio Banderas, entre autres, y joue les antagonistes caricaturaux avec un plan qui ne surprend plus aujourd’hui et ferait passé les pires James Bond pour des chefs d’œuvre. Encore une fois, on sent bien que le film se moque justement de ces codes mis en place dans les films d’action mais on a vu tellement mieux ailleurs. De plus, le film se rate dans son entreprise et en fait des caisses pour soi-disant assurer le rire. Cependant, c’est le contraire qui en résulte, ça en devient insupportable et fatigant pour le spectateur qui est abreuvé de séquences lourdingues. Toujours dans l’excès, on touche presque à l’absurde. De plus, dans une recherche de gonfler ce qu’il propose, cette comédie d’action se perd dans des scènes inutiles et grossières avec des dialogues bas du front. Dans sa tentative d’être un sale gosse, le film se prend les pieds dans le tapis et fait preuve de maladresse tant et si bien que le résultat final est finalement imbuvable. Malheureusement, les sous-intrigues sont aussi prévisibles que ridicules. Bref, beaucoup de gâchis dans cette suite même si tout n’est pas raté, elle parvient néanmoins à assurer le spectacle entre des scènes pyrotechniques et des chorégraphies d’action globalement réussies. Ce n’est pas toujours du même gabarit mais le film n’a rien à envier sur son visuel. C’est juste dommage qu’il ne se freine pas et tombe dans l’exagération en tombant trop facilement dans des séquences éprouvantes pour le spectateur.

tdurden44
3
Écrit par

Créée

le 5 juil. 2021

Critique lue 730 fois

12 j'aime

tdurden44

Écrit par

Critique lue 730 fois

12

D'autres avis sur Hitman & Bodyguard 2

Hitman & Bodyguard 2
tdurden44
3

Une suite lourde et insupportable

Hitman and Bodyguard a surpris avec son petit succès au box-office mondial lors de sa sortie en 2017 qui s’appuyait essentiellement sur le capital sympathie de son duo d’acteurs, Ryan Reynolds et...

le 5 juil. 2021

12 j'aime

Hitman & Bodyguard 2
titiro
7

Old and Vulgar.

Autant Les Affranchis bat le record du nombre de fuck prononcé dans un film, autant Hitman & Bodyguard 2 (le titre original est tellement mieux) bat celui du nombre de motherfucker. C'est...

le 2 juil. 2021

10 j'aime

4

Hitman & Bodyguard 2
MalevolentReviews
2

L'Arme périnéale

La formule du "Si vous avez aimé le premier film, vous aimerez celui-ci" s'applique ici en bonne et due forme. Même équipe, mêmes blagues vaseuses, mêmes courses-poursuites chiantes à mourir, même...

le 24 juin 2021

8 j'aime

Du même critique

Barbaque
tdurden44
7

Une comédie grinçante et osée

Fabrice Eboue n’en finit plus d’occuper la chaise de réalisateur après un premier coup d’essai réussi avec Case Départ en 2011. L’humoriste rempilera par la suite avec des films comme Le Crocodile du...

le 30 oct. 2021

10 j'aime

2

Le Calendrier
tdurden44
2

Un échec à tous les niveaux

Film d'horreur à la française, Le Calendrier vient compléter une année bien chargée dans le cinéma de genre du côté de l'Hexagone après Méandre, La Nuée ou encore The Deep House. Des films certes...

le 4 déc. 2021

8 j'aime

5

Dune
tdurden44
8

Un film évènement impressionnant et passionnant

Dune est probablement le film événement de cette année avec le prochain James Bond tant il aura suscité d'attente et de passion. Adaptation du premier livre de la saga littéraire de Frank Herbert, ce...

le 15 sept. 2021

8 j'aime

4