👉 17 juin : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Los Angeles, les fêtes de noël, le haut d’un gratte-ciel, un soir avec un mélange synthé/saxophone qui sent bon les années 1980. Une jeune fille sous l’effet de la drogue tombe et meurt… L’enquête est confiée à deux policiers aux caractères bien différents qui vont être mené jusqu’à un gros trafic de drogues.

Richard Donner prend son temps pour présenter le contexte et surtout les personnages. L’un, Roger, vient de fêter ses 50 ans et mène une vie plutôt paisible et tranquille avec sa femme et ses trois enfants tandis que l’autre ne s’est pas remis de la mort de sa femme, considéré comme suicidaire, il vit seul dans une caravane et se lance parfois dans des excès incontrôlables.

« L’Arme Fatale » repose avant tout sur ce duo qui se révèle complémentaire et attachant. Faisant avec les qualités et les défauts de l’autre, ils devront résoudre une enquête qui les impliquera eux et leur entourage. A défaut d’être brillante, l’intrigue se révèle efficace et bien construite. Ne manquant pas d’humour, les dialogues sont souvent justes et certaines scènes sont parfois même irrésistibles sans jamais tomber dans la lourdeur. Le dosage entre humour, action et moment posé est parfait.

Côté action, Donner montre un certain talent. Sans jamais tomber dans la surenchère, c’est bien filmé et parfois même spectaculaire. Bien typé 80’s, la musique est superbe (avec notamment la participation de Eric Clapton) et colle parfaitement à l’image. Sans être toujours très soutenu, le rythme est maîtrisé, Donner sait prendre son temps lorsqu’il le faut.

L’osmose entre Mel Gibson et Danny Glover est impeccable, tout comme l’interprétation des deux acteurs avec notamment Mel Gibson tirant son épingle du jeu dans le rôle de ce flic instable, survolté mais attachant.

L'Arme Fatale se révèle être un film à la hauteur de sa réputation, étant un efficace mélange d’action et d’humour, se reposant sur une jolie maîtrise de Richard Donner ainsi qu'un mémorable duo de comédien, sachant donner vie aux personnages et les rendre attachants.

Docteur_Jivago
8
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur et l'a ajouté à ses listes Mes Années 1980 au cinéma, Quand le cinéma s'invite chez les Simpson, Plongée dans les polars américains et Répertoire : Mes réalisateurs

il y a 8 ans

42 j'aime

8 commentaires

L'Arme fatale
Docteur_Jivago
8

Action, humour, connerie et coupe mulet

Los Angeles, les fêtes de noël, le haut d’un gratte-ciel, un soir avec un mélange synthé/saxophone qui sent bon les années 1980. Une jeune fille sous l’effet de la drogue tombe et meurt… L’enquête...

Lire la critique

il y a 8 ans

42 j'aime

8

L'Arme fatale
Lazein
10

Karma Police

Ceci est une génuflexion devant l'une des pélloches dont je ne me lasserai jamais ! Aujourd'hui c'est mon anniversaire et en guise de cadeau, je me suis payé une énième séance de "Lethal Weapon" et...

Lire la critique

il y a 9 ans

41 j'aime

15

L'Arme fatale
CineFun
8

Culte

Mel Gibson, Danny Glover, Richard Donner à la réalisation, Shane Black au scénario qui réalisera par la suite deux buddy movies , Kiss Kiss Bang Bang et The Nice Guys . L'Arme fatale, une certaine...

Lire la critique

il y a 2 ans

39 j'aime

11

Gone Girl
Docteur_Jivago
8
Gone Girl

American Beauty

D'apparence parfaite, le couple Amy et Nick s'apprête à fêter leurs cinq ans de mariage lorsque Amy disparaît brutalement et mystérieusement et si l'enquête semble accuser Nick, il va tout faire pour...

Lire la critique

il y a 7 ans

167 j'aime

29

American Sniper
Docteur_Jivago
8

La mort dans la peau

En mettant en scène la vie de Chris The Legend Kyle, héros en son pays, Clint Eastwood surprend et dresse, par le prisme de celui-ci, le portrait d'un pays entaché par une Guerre...

Lire la critique

il y a 7 ans

146 j'aime

31

2001 : L'Odyssée de l'espace
Docteur_Jivago
5

Il était une fois l’espace

Tout juste auréolé du succès de Docteur Folamour, Stanley Kubrick se lance dans un projet de science-fiction assez démesuré et très ambitieux, où il fait appel à Arthur C. Clarke qui a écrit la...

Lire la critique

il y a 7 ans

138 j'aime

40